Comment affronter le cancer gynécologique selon les femmes qui connaissent bien la question

Text Size: Normal / Medium / Large
Printer-friendly versionPrinter-friendly version

Les cancers gynécologiques incluent le cancer de la vulve, du vagin, du col de l'utérus, de l'endomètre, des ovaires, des trompes de Fallope et des lèvres. anglais

Extraits obtenus avec permission et tirés de A Guide to Coping with Gynecological Cancer, une brochure produite par le Regional Women's Health Centre of Toronto Women's College Hospital, DES Action et Willow Breast Cancer Support and Resource Services.

cercle d'amitié

Se faire dire qu'on a un cancer gynécologique est une expérience terrifiante.

Les cancers gynécologiques incluent le cancer de la vulve, du vagin, du col de l'utérus, de l'endomètre, des ovaires, des trompes de Fallope et des lèvres. Accepter la réalité inhérente à ce diagnostic est très difficile. Les paroles du médecin ne prennent du sens qu'avec le temps.

"Avec toute l'information qui vous bombarde et toute l'information qu'il vous manque, la porte des émotions se referme. C'était un véritable brouillard. Je devais me concentrer à retrouver mes esprits." - Anne-Marie

Il se peut que vous viviez de la colère ou de la tristesse face à ce qui vous arrive et que vous éprouviez de l'inquiétude face à la prochaine étape. Vous vous demandez peut-être : "Pourquoi moi?" Mais plus que tout, vous serez probablement préoccupée par l'idée de survivre.

Vos relations avec les professionnel-les de la santé

Le fait d'avoir confiance en l'équipe médicale qui vous soigne et en votre traitement peut soulager certaines de vos anxiétés. Si vous le pouvez, trouvez un médecin qui vous convient, quelqu'un qui saura vous donner les soins, l'information et le soutien médical dont vous avez besoin. Essayez de changer de médecin si celui ou celle que vous consultez ne vous traite pas d'une manière qui satisfasse vos besoins.

Affirmer ses besoins auprès des professionnel-les de la santé peut s'avérer difficile. Souvenez-vous que vous êtes la personne la plus importante de l'équipe soignante et que vous avez droit à la collaboration.

"Ne craignez jamais de poser des questions. Si vous avez besoin de quelque chose, demandez-le. S'ils refusent, vous n'avez rien perdu. " - Anne-Marie

Vous pouvez vous sentir dépassée par l'absorption de l'information qui vous est transmise et la nécessité de poser toutes vos questions au cours d'un court rendez-vous chez le médecin. Voici quelques façons de procéder utilisées par des femmes atteintes du cancer pour tenir compte de l'information transmise par les médecins et obtenir l'information dont elles avaient besoin.

Faites-vous accompagner d'une personne-soutien, une amie, un membre de la famille.

Dressez une liste détaillée de vos questions en laissant des espaces pour les réponses. Ayez en main un exemplaire pour vous, un pour la personne qui vous accompagne et un pour le médecin. C'est votre personne-soutien qui, probablement, prendra les notes les plus détaillées. S'il y a un point qui vous semble obscur, posez la question différemment ou demandez à votre médecin de vous répondre en utilisant d'autres termes. Vérifiez votre compréhension de ce qui vous a été dit en répétant au médecin l'information que vous avez reçue.

Imaginez ce qui vous est dit dans les moindres détails. Votre médecin pourrait vous faire un dessin ou vous fournir une image qui pourrait vous aider à comprendre.

Amenez un appareil d'enregistrement avec vous et avisez le médecin de votre intention d'enregistrer ce qui est dit. Ceci vous évitera de prendre des notes et permettra à d'autres membres de la famille ou à des ami-es désireux de mieux comprendre votre situation d'entendre le contenu de l'entrevue avec votre médecin, si vous le désirez.

Demandez au bureau du spécialiste d'envoyer tous les rapports à votre médecin de famille. Ce dernier peut avoir davantage de temps pour discuter de ce que vous vivez, des résultats des tests et des options qui s'offrent.

Répondre à vos émotions et à vos besoins

Il se peut parfois que vous vous sentiez seule face à votre cancer, même si vous êtes entourée de votre famille et de vos ami-es.

Pour plusieurs femmes, les moments les plus difficiles se vivent la nuit. L'une d'elles proposait de recourir à la musique, un bon livre, de la nourriture réconfortante ou toute autre chose qui vous permettra de vous sentir en sécurité lorsque vous vous réveillez en pleine nuit. Le fait d'avoir quelques proches que vous pouvez appeler la nuit peut aussi vous aider.

"Je me sentais seule en plein milieu de la nuit, j'avais peur. Ce n'est pas que les gens ne voulaient pas être à mes côtés, c'est que je me sentais si seule à l'intérieur, tellement à part." - Linda

Parler avec d'autres femmes qui ont eu un cancer gynécologique peut s'avérer d'un grand secours. Vous pouvez être soulagée en parlant avec une personne dont vous ne craignez pas la réaction, qui est passée par cette épreuve et qui vous comprend comme nul ami ou membre de la famille ne peut le faire.

Parfois, vous sentirez le besoin d'être seule, dans un endroit tranquille, pour démêler toutes vos émotions. Donnez-vous des temps seule lorsque vous en avez besoin.

"Même si on n'a plus la maîtrise de sa vie, il est encore possible de faire des choix." - Patti

Envisagez de consulter une ressource professionnelle pour vous aider à composer avec les changements qui touchent vos émotions, vos rôles, vos relations et l'image de vous-même. Une telle ressource peut vous donner la possibilité de composer avec des émotions qui sont difficilement exprimables auprès de la famille, votre conjoint ou conjointe, votre partenaire ou vos ami-es.

"La thérapie m'a aidée, puisque mon partenaire et moi n'en parlions pas."

Vous pouvez aussi envisager la possibilité d'adhérer à un groupe de soutien, un groupe spirituel ou d'art thérapie. La plupart des centres urbains offrent un grand éventail de services de soutien.

"J'essaie de faire des choses qui me font plaisir. " - Carol

Ecrire un journal peut aussi constituer une source de réconfort. Vous pouvez écrire un journal dans lequel vous exprimerez vos émotions et un autre où vous consignerez l'information sur les rendez-vous médicaux et les traitements.

"L'esprit est actif et puissant. Mettez-le à la tâche de façon positive, avec espoir." - Chris

Pour certaines femmes, il est important d'être positive et de conserver une perspective remplie d'espoir. En même temps, conserver vos émotions négatives à l'intérieur de vous peut vous nuire. Permettez-vous de ressentir la tristesse et la peur pour que vous puissiez faire face à ces émotions, et d'autres personnes peuvent vous aider à passer à travers ces moments. L'une des femmes disait que cette période de sa vie, bien que terrible, lui fournissait l'occasion de régler de vieilles émotions. Elle pouvait ensuite mettre ses énergies au profit de sa guérison et créer un meilleur avenir.

"Cette maladie m'a appris que chaque jour est spécial et que la peur ne disparaît pas. Je vis mes émotions. Mon coeur est ouvert." - Linda

Solliciter du soutien est aussi extrêmement important.

Sur le plan pratique, essayez d'adopter une bonne alimentation.

Si cela vous intéresse, faites des recherches et / ou parlez avec des personnes au sujet des médicaments, des traitements et des thérapies de rechange. Suivre des thérapies complémentaires peut vous donner le sentiment d'agir sur votre santé, notamment quand le traitement médical est terminé.

Aussi, votre traitement étant terminé, il se peut que tout ce que vous ayez ressenti au cours de cette expérience ressorte. La plupart des femmes avec lesquelles nous nous sommes entretenues parlaient du cancer gynécologique comme un cheminement. Le dialogue, la réflexion et les lectures peuvent vous aider à vous ajuster à votre nouvelle perception de vous-même et aux changements dans votre corps.

"Parfois, j'avais l'impression que je ne m'en sortirais jamais. Mais je m'en suis sortie. D'une façon ou d'une autre, on trouve ce dont on a besoin, en nous et autour de nous." - Lily

D'autres sections de la brochure A Guide to Coping with Gynecological Cancer abordent les questions de l'infertilité, le travail et l'argent, l'image corporelle, la création d'un réseau de soutien ainsi que les endroits où vous pouvez aller et les personnes que vous pouvez contacter.

Vous pouvez commander un exemplaire de la brochure en communiquant avec le Service d'information sur le cancer, au 1-888-939-3333.

Pour plus d'information au sujet de la brochure ou pour des commandes en vrac, veuillez communiquer avec le :

Gynecological Cancer and Endometriosis Network
Adelaine Resource Centre for Women
67, rue Adelaide Est
Health Centre, 2e étage
Toronto ON M5C 1K6
Tél. : (416) 392-9282 - Téléc. : (416) 392-9238
Cet article présente de l'information générale et ne doit pas remplacer des conseils professionnels. Si vous avez besoin de conseils médicaux, nous vous suggérons de consulter votre professionnel-le de la santé.

haut de la page| anglais
Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez? Commentaires pour la coordinatrice du site Web.

page principale
Dernière mise à jour le 25 février 2000