Les femmes, les matières plastiques et le cancer du sein

Text Size: Normal / Medium / Large
Printer-friendly versionPrinter-friendly version

Photo : Les travailleuses de l’industrie des plastiques en Ontario (Margaret Keith)

Le plus récemment nous avons promu de nouvelles conclusions d’une nouvelle recherché sur l’exposition aux produits chimiques associée au risque de cancer du sein chez les travailleuses de l’industrie des matières plastiques. Communiqué de presse ci-dessous. Cette nouvelle etude, pilotée par Robert DeMatteo et menée en collaboration avec Margaret Keith, James Brophy et le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu (RPSFM), tout porte à croire que les travailleuses de l’industrie des matières plastiques sont exposées à des substances susceptibles d’augmenter le risque de cancer du sein et d’anomalies reproductives.

Nous sommes fières d’avoir participé dernièrement à la table de discussion communautaire sur le cancer du sein et les risques associés aux milieux de travail (Windsor, ON, 19 novembre 2012). Nous vous invitons à lire le communiqué de presse ci-dessous. Nous saluons le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu et la Fondation canadienne du cancer du sein pour leur apport à cette recherche novatrice. Vous pouvez lire le résumé des résultats de recherche ou le rapport d’étude complet (en anglais).

Visionner notre webinaire sur les taux de cancer du sein dans les usines utilisant des materières plastiques 

Vous pouvez visionner le webinaire réalisé par le RCSF sur le sujet. Sari Sairanen des Travailleurs canadiens de l’automobile, James Brophy et Margaret Keith, chercheurs principaux du « Women, Plastics and Breast Cancer Project » [Les femmes, les matières plastiques et le projet du cancer du sein] ainsi que Gina Desantis, une travailleuse de l’industrie automobile de Windsor, en Ontario, discutent des enjeux.

Anne Rochon Ford, directrice exécutive du RCSF, animera cette discussion intéressante : Écoutez l’enregistrement du webinaire (en anglais).

Lisez aussi l’article de fond publié dans la revue Le Réseau, intitulé « Pas un magasin de fleurs : Une exploration des risques de cancer du sein et des préjugés liés au genre » et issu d’entrevues menées auprès de James Brophy et Margaret Keith.

PARLONS-EN ! la prévention du cancer du sein

Le RCSF appuie et promeut le travail dans le domaine de la prévention du cancer par la voie de ses programmes comme « Parlons-en ! », notre Projet de cartes postales qui vise à sensibiliser le public sur la prévention du cancer du sein. Commandez les vôtres dès aujourd’hui.

Le ruban rose
Prévenir les causes profondes

La réalisation des cartes postales « Parlons-en! » est possible grâce à vos dons. Si vous souhaitez soutenir cette initiative, veuillez faire un don en ligne sur un site sécurisé et nous expédierons des trousses de cartes postales aux groupes de votre communauté.

L’exposition aux produits chimiques associée au risque de cancer du sein chez les travailleuses de l’industrie des matières plastiques, conclut une nouvelle recherche

Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu

COMMUNIQUÉ DU RPSFM

TORONTO, Ontario (le 6 décembre 2012) Selon une nouvelle étude publiée dans la revue New Solutions, tout porte à croire que les travailleuses de l’industrie des matières plastiques sont exposées à des substances susceptibles d’augmenter le risque de cancer du sein et d’anomalies reproductives. Pilotée par Robert DeMatteo et menée en collaboration avec Margaret Keith, James Brophy et le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu (RPSFM), l’étude corrobore des données épidémiologiques publiées récemment par Brophy et Keith, qui révélaient un risque de cancer du sein cinq fois plus élevé chez les employées de ce secteur pendant la préménopause. Tous ces résultats confirment la nécessité d’instaurer rapidement des mesures de réglementation des substances chimiques cancérogènes et des perturbateurs endocriniens au Canada....lisez le communiqué

Une étude démontre que l’exposition aux produits chimiques au travail contribue à l’augmentation du risque de cancer du sein

Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu

COMMUNIQUÉ DU RPSFM

TORONTO, ON (Le 19 novembre 2012) Une nouvelle étude canadienne démontre que les femmes qui occupent certains emplois ont un risque accru de développer un cancer du sein. Les chercheurs James Brophy et Margaret Keith ont analysé, avec le soutien d’une équipe multidisciplinaire internationale et en association avec le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu (RPSFM), l’exposition aux produits chimiques des travailleuses de l’industrie des plastiques automobiles dans la région de Windsor en Ontario. Leurs résultats constituent un apport précieux au corpus de données de plus en plus nombreuses sur l’existence d’un lien entre le cancer du sein et autres maladies et l’exposition, notamment aux toxines, au travail. ...lisez le communiqué

AttachmentSize
RPSFM Résumé des conclusions de recherche 19 nov 2012.pdf122.48 KB
Case Control Study - Final Manuscript Nov 12, 2012.pdf1.05 MB
New Solutions Article.pdf118.38 KB