L’environnement a-t-il une influence sur l’incidence d’obésité?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Les chercheurs examinent de près les liens possibles entre les produits chimiques contenus dans l’environnement et l’obésité, le diabète et la puberté précoce chez les filles (ainsi que la puberté tardive chez les garçons). De plus en plus de données probantes établissent des liens entre l’obésité et la présence de substances chimiques comme les phtalates dans les bouteilles en plastique et un large éventail de produits ménagers et de produits pour les soins personnels. Ces produits chimiques sont connus sous le nom de « perturbateurs endocriniens » et ceux qui provoquent un gain de poids portent le nom de « d’obésogènes.

Rapport d’expertise collective: Comité d’experts spécialisés « Évaluation des risques liés aux substances chimiques »
Groupe de travail « Perturbateurs endocriniens et réprotoxiques de catégorie 3 »,septembre 2011
L’évaluation des risques reliés au bisphénol A, plus spécifiquement ses effets sanitaires et ses différents usages.

SABOTAGE HORMONAL, Comment des produits d’usage courants menacent notre santé
Par Lise Parent, publication du Réseau québécois  des femmes en environnement (RQFE), en collaboration avec le ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport, et la Télé-université de l’Université du Québec à Montréal, 2009
Démontre comment les produits d’usage courants peuvent perturber nos systèmes hormonaux et menacer notre santé, notamment celle des femmes enceintes et de leurs enfants. 

Croissance et puberté - Évolutions séculaires, facteurs environnementaux et génétiques
Institut national de la santé de la recherche médical, 2007
Examine le phénomène de la puberté précoce et les liens avec l’obésité ainsi que les facteurs environnementaux.

SUIVANT :

Comment pouvons-nous prévenir l’obésité? 
La santé pour toutes les tailles : pouvons-nous faire la paix avec l’obésité?