Problèmes de mémoire : Les Causes

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Les causes des problèmes de mémoire

À cause des changements biologiques normaux qui accompagnent le vieillissement, la mémoire se modifie avec l’âge. L’âge n’est pourtant pas seul en cause.

Les difficultés de mémoire peuvent être amplifiées dans différentes circonstances et avoir différentes causes. Les problèmes de mémoire peuvent être d’origine biologique (anesthésie, accidents vasculaires cérébraux, manque de sommeil, certains médicaments comme les somnifères ou les tranquillisants, fatigue, polypharmacie (prendre plusieurs médicaments), alimentation), psychologique (chocs de l’existence comme les deuils, stress et anxiété, dépression, manque de concentration, manque de confiance en soi) ou environnemental (isolement, changement de milieu, manque de stimulation).

Votre état de santé général y est aussi pour quelque chose. Si vous souffrez de diabète, d’hypothyroïdie, d’hypertension ou d’hyperglycémie, ces problèmes de santé peuvent aussi affecter votre mémoire.

La retraite et les problèmes de mémoire

Cesser d’aller travailler tous les jours peut affecter la mémoire, car elle n’est plus autant sollicitée. Les contacts avec les autres, les consignes de travail, les obligations professionnelles, les rendez-vous, les noms des clients, sont autant d'occasions de mobiliser, sans même s’en apercevoir, la mémoire. Il est donc important de trouver d’autres moyens de la stimuler une fois  la retraite arrivée. La socialisation et les activités peuvent y contribuer. Il est également important de continuer à avoir des projets, d’avoir le sentiment de se sentir utile. Vous pouvez ainsi devenir bénévole, suivre des cours, voyager, faire de l’exercice ou vous impliquer dans votre paroisse. Un milieu riche en stimulations sensorielles et sociales améliore les capacités d’apprentissage et de mémoire.

La mémoire et le sommeil

Une bonne mémoire exige du repos : pendant le sommeil, le cerveau fixe les événements de la journée et les informations enregistrées. Le manque de sommeil, les troubles du sommeil et la prise de somnifères peuvent nuire au bon fonctionnement de la mémoire.

La ménopause et les problèmes de mémoire

À la ménopause, la chute du taux d’œstrogène peut entraîner différents problèmes qui peuvent jouer des tours à la mémoire. Les bouffées de chaleur nuisent souvent à la qualité du sommeil. Ce manque de sommeil peut aussi affecter la mémoire. La post-ménopause correspond aussi souvent à la réduction ou à la cessation des activités professionnelles, ce qui peut également nuire à la mémoire.

L’isolement : un ennemi de la mémoire

En vieillissant, on peut se retrouver seule (déménagement, retraite, éloignement, décès du conjoint ), s’isoler et se sentir inutile socialement. Petit à petit, la mémoire est moins sollicitée. Même si des exercices de mémoire peuvent aider, il sera beaucoup plus important de briser l’isolement, de créer des occasions d’écouter, de voir, d’échanger. Rester active en s’impliquant dans une association, en offrant du soutien scolaire, en suivant des cours, en joignant un groupe de marche est un excellent moyen de maintenir un environnement propice au maintien de la mémoire.

Ma mémoire ne deviendra PAS paresseuse si je me sers d’un agenda ou de petites notes.

Si vous utilisez un agenda pour consigner vos rendez-vous, vos choses à faire, les personnes à appeler, vous vous doterez d’une stratégie efficace. Le simple fait de noter risque d’augmenter vos chances de vous en rappeler au moment opportun. De plus, ces aide-mémoire vous offriront une routine et un encadrement qui diminueront votre stress qui peut lui aussi vous faire oublier un rendez-vous important!

Suivant : Prévention et traitement des problèmes de mémoire

 

Nous avons le plaisir d’héberger cette série de FAQ préparée sous la direction de Cara Tannenbaum, du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

Naviguer le contenu : Problèmes de mémoire