Le sexe après l’accouchement

Mercredi, November 28, 2012 - 19:09

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Parlons sexualité - blogue

Par Lyba Spring

Après la naissance de mon premier bébé (un travail qui a duré 18 heures plus une épisiotomie sans anesthésie), je pensais que je ne laisserais plus personne m’approcher, pas même moi. Uriner ou aller à la selle était devenu impensable. Et pourtant, nous continuons d’uriner, d’aller à la selle et d’avoir des relations sexuelles. Comment la vie reprend-t-elle son cours normal?

Chaque femme, chaque accouchement et chaque bébé ont leurs caractéristiques propres, et la situation conjugale de chaque femme au moment de l’accouchement varie. Voici donc quelques commentaires généraux sur la sexualité après la venue de bébé.

Peu importe si l’accouchement est « facile » ou difficile, chaque femme a besoin d’un temps de convalescence après cette expérience. Pour celles qui subissent une césarienne, ce temps sera évidemment plus long, puisqu’il s’agit d’une chirurgie importante. Immédiatement après la naissance, les besoins de bébé sont nombreux. Quiconque a entendu un nourrisson pleurer peut en attester. Si vous avez un ou une partenaire, il ou elle doit faire preuve de compréhension. Vous êtes fatiguée, vous allaitez et votre vagin (pendant la période de convalescence) a tendance à être sec. Pour toutes ces raisons, votre libido est reléguée au second plan.

Il se peut que vous ne vous sentiez pas particulièrement belle. Certaines femmes se sentent peu désirables pendant leur grossesse, d’autres se sentent très sexuelles. Si vous allaitez, il se peut que vous vous sentiez plus proches d’autres mammifères que de tout être humain, à l’exception de votre bébé. Vous avez probablement une « surdose de contact physique » et vous voulez reprendre possession de votre corps.

Ceci dit, si vous avez un ou une partenaire et que vous voulez qu’il ou elle reste dans votre vie pendant que vous vivez cette importante période d’ajustement, il faut faire place à la tendresse. Toutes et tous en ont besoin.

Idéalement, jusqu’à l’accouchement, vous viviez une interaction intime avec votre partenaire, peut-être sous forme de mots d’amour, de doux baisers, de tendres étreintes ou d’autres manifestations affectives. Certaines femmes enceintes préfèrent des relations sexuelles avec les doigts ou un cunnilingus à d’autres activités vaginales, surtout lorsqu’elles sont près d’accoucher. Pour d’autres, toute forme de contact physique peut avoir cessé bien avant l’accouchement.

Dans un tel cas, il se peut que ces femmes mettent un certain temps avant de retrouver l’envie de faire l’amour.  Vous pouvez commencer par vous rappeler les raisons qui ont fait que vous souhaitiez avoir un enfant avec cette personne (s’il s’agissait d’une grossesse voulue, bien sûr). Vous devrez établir à nouveau un certain contact physique avec votre partenaire en vue de retrouver dans l’avenir une intimité sexuelle.

Lorsque vous sentez que vous vivez un rapprochement qui vous mènerait peut-être à faire l’amour, vous devez procéder très lentement. Si vous voulez offrir à votre partenaire du plaisir sexuel, c’est le moment de revisiter votre répertoire de caresses. Utilisez vos mains, vos seins, votre bouche ou quoi que ce soit qui pourrait être agréable pour amener votre partenaire dans un état de plaisir. Si un jour vous avez envie que votre partenaire touche vos organes génitaux, touchez-vous d’abord. Voyez comment vous vous sentez. Allez-y lentement. Pouvez-vous insérer un doigt sans que ce soit douloureux? Le lubrifiant est-il tout près?

Si vous voulez que votre partenaire vous touche, montrez-lui la façon de le faire, comme au début de votre relation, et dites clairement : « J’aime cela. J’aime moins cela. Aaaah, c’est vraiment bon. » Et tout comme c’est le cas pour le sexe anal, votre vagin a besoin d’accueillir au début quelque chose de petit.

Certaines personnes se sentent à l’aise de faire l’amour en la présence de bébé dans la chambre, et même dans le lit. D’autres peuvent mieux se concentrer sur leur plaisir et sur celui de leur partenaire s’ils n’ont pas à s’inquiéter que bébé se réveille. Donc, même si les besoins de votre nourrisson ne se manifestent pas encore à des horaires fixes, essayez de déterminer à quel moment de la journée vous pouvez être en tête-à-tête. Vous serez peut-être obligés de vous fixer un rendez-vous, confier bébé à une gardienne et prendre du temps pour vous redécouvrir.

Si vous allaitez à plein temps, il se peut que vous n’ovuliez pas pendant plusieurs mois. Si vous n’allaitez pas, vous pourriez tomber enceinte six à sept semaines après l’accouchement. Si votre partenaire est un homme, cela signifie que vous devez trouver une façon d’éviter une deuxième grossesse qui serait trop rapprochée de la première.

Dans un futur article, je parlerai de méthodes de contraception. D’ici là, faites-moi part des sujets que vous souhaitez que je traite dans mon blogue. Écrivez-moi à l’adresse : springtalks1@gmail.com.