Pourquoi (et comment) les femmes sont-elles à risque de devenir obèses?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Bien que le revenu semble faire peu de différence chez les hommes quant au risque d’avoir un surpoids ou d’être obèses, les femmes plus pauvres sont plus à risque d’être obèses, comparativement aux femmes plus nanties. L’obésité est aussi plus coûteuse pour les femmes, puisqu’elles ont plus tendance à se faire « traiter » et vivent beaucoup plus de problèmes causés par les préjugés envers les femmes qui ont un surpoids, y compris la discrimination en milieu de travail.

L’obésité au Canada
L’Agence de la santé publique du Canada et de l’Institut canadien de l’information sur la santé, 2011

Constate des différences importantes pour ce qui est du sexe et du genre, en abordant l’obésité sous l’angle du revenu, du milieu de vie rural et de l’appartenance à une minorité (surtout autochtone).

Obésité, embonpoint et origine ethnique
Par Mark Tremblay, Claudio Pérez, Chris Ardern, Shirley Bryan et Peter Katzmarzyk, Statistique Canada, 2005
Constate que les femmes autochtones sont deux fois plus à risque de faire de l’embonpoint ou d’être obèses, comparativement aux femmes blanches, alors que les femmes asiatiques de l’Est/Sud-Est, les femmes asiatiques du Sud et les femmes asiatiques de l’Ouest/arabes sont moins à risque.

Obésité : un enjeu en croissance
Par Christel Le Petit et Jean-Marie Berthelot, Statistique Canada, 2005
Voir : Profil différent chez l’homme et chez la femme

SUIVANT :

Quel est le lien entre l’obésité et les problèmes de santé chez les femmes?
L’environnement a-t-il une influence sur l’incidence d’obésité?
 
Comment pouvons-nous prévenir l’obésité? 
La santé pour toutes les tailles : pouvons-nous faire la paix avec l’obésité?