Prévenir les blessures professionnelles : les blessures associées au travail en position debout

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Qui travaille debout ?

La position debout fait partie du travail pour de nombreuses femmes au Canada. Le fait d'être debout la majeure partie de la journée est une pratique commune pour les caissières, les caissières de banque, les serveuses de restaurant, les trieuses de courrier, les ouvrières des chaînes de montage, les travailleuses de la santé et les vendeuses de commerce de détail.

À quels problèmes les femmes s'exposent-elles lorsqu'elles sont en position debout toute la journée ?

Les effets d'une position debout toute la journée sont presque immédiats. Une position debout et des déplacements prolongés créent ou augmentent des problèmes de santé et des lésions dans les tissus mous. Ces effets sont les suivants :

  • inflammation des pieds ou des jambes ou douleurs;
  • bursite des orteils;
  • fasciite plantaire (inflammation du tissu conjonctif qui s'étend du talon à l'orteil et soutient la voûte plantaire);
  • inflammation du tendon d'Achille (tendinite);
  • varices;
  • problèmes de genou;
  • douleurs au bas du dos;
  • raideur dans la nuque et les épaules;
  • position inconfortable (et ses conséquences);
  • réduction du flux sanguin;
  • arthrite du genou ou de la hanche plus répandue; et
  • douleur musculaire et fatigue.

Les études récentes montrent également que le fait de rester debout de façon régulière peut :

  • augmenter le risque d'athérosclérose (durcissement des vaisseaux coronariens) chez les hommes; étant donné que les femmes n'ont pas été prises en compte dans l'étude, il est impossible de déterminer si celles-ci auraient présenté les mêmes symptômes; et
  • provoquer des accouchements prématurés et entraîner des naissances de petits poids si la femme enceinte reste debout plus de trois heures consécutives.

Quelle est la cause de ces problèmes ?

Comme bon nombre de risques professionnels, la position debout fait partie du travail. La disposition physique ou les habitudes de travail pour effectuer une tâche peuvent forcer les femmes à adopter des positions inconfortables pour atteindre des objets à travers de larges surfaces ou pour effectuer une tâche répétitive sans pause. La position debout est plus problématique lorsque vous ne disposez pas d'espace suffisant pour bouger ou lorsque vous travaillez sur des surfaces dures ou portez des chaussures inappropriées.

Les muscles permettent au corps de se tenir debout. Lorsqu'une femme se tient dans une position debout ou se déplace un peu, ses muscles ont besoin de repos. Sinon les articulations, de la nuque aux pieds, peuvent se « bloquer » temporairement. Quand cela arrive régulièrement, les muscles se fatiguent et leurs tendons et ligaments peuvent s'abîmer, causant ainsi des lésions des tissus mous.

La position debout réduit également le flux sanguin vers les muscles et arrête la « pompe musculaire » (mouvements musculaires réguliers) qui renvoie le sang des pieds et des jambes vers le cœur. Les autres liquides corporels ne circuleront pas à moins que les muscles des jambes ne se contractent. Lorsque le sang ou les autres liquides ne circulent pas correctement, les veines se gonflent ou les pieds, les chevilles et les jambes enflent et les muscles commencent à faire mal. Ce problème touche particulièrement les femmes enceintes. Dans leur cas, il est également possible que l'utérus manque de sang si moins de sang est réinjecté des veines des jambes vers le cœur.

Quel est l'importance de nos pieds et de nos chaussures ?

Nos pieds sont indispensables pour nous permettent de nous tenir debout. Les voûtes plantaires sont des amortisseurs de chocs. Quand ces amortisseurs arrêtent de fonctionner (abus, mauvaise position ou pieds plats), les articulations dans nos jambes et de notre colonne vertébrale doivent assumer les conséquences d'une position debout, des déplacements, des courses ou des sauts. Les tissus joints à ces articulations peuvent alors subir de l'inflammation, se fatiguer ou devenir plus vulnérables aux blessures.

Par conséquent, les chaussures sont importantes. Les femmes sont contraintes à porter des « talons » dans de nombreux métiers. Cependant, les talons supérieurs à 5 cm (2 pouces) peuvent forcer le corps vers l'avant et les fesses vers l'arrière. Pour garder leur équilibre, les femmes doivent alors se crisper et se pencher légèrement en arrière. Ceci peut causer un raccourcissement des muscles du mollet, des problèmes de genou et de dos et augmenter les risques de chutes.

Comment résoudre ces problèmes ?

En vertu de la loi, l'employeur est tenu de veiller à ce que le milieu de travail soit sain et sécuritaire pour tous ses employés. Il est le mieux placé pour apporter les changements nécessaires en vue de prévenir les accidents. Toutefois, il arrive parfois que le travailleur ou la travailleuse et son syndicat doivent lutter pour assurer l'adoption de solutions ergonomiques à des fins préventives. En voici quelques-unes :

  • Coopérer avec les personnes et les syndicats afin d'étudier les problèmes liés aux emplois en position debout.
  • Disposer de surfaces, de matériel et de postes de travail entièrement ajustables qui :
    • ont des hauteurs différentes selon que le travail est précis, léger ou lourd;
    • gardent les instruments de travail à portée de mains;
    • permettent aux ouvriers de faire face à la tâche (éviter des postures inconfortables);
    • peuvent être ajustés pour les femmes enceintes;
    • permettent de bouger et d'être assis confortablement (espace pour les genoux);
    • offrent suffisamment d'espace pour les pieds de sorte que les travailleurs assis soient dans une position équilibrée;et
    • incluent un appareil sur lequel la personne puisse poser un pied tout en étant en position debout.
  • Offrir des chaises ou des sièges debout-assis entièrement ajustables (pratique commune ailleurs qu'en Amérique du Nord).
  • Si des chaussures de protection sont disponibles, s'assurer que les modèles conviennent aux femmes.
  • Permettre de s'asseoir, de se déplacer et de prendre des pauses pendant la journée de travail.
  • Prévoir suffisamment de places assises pour tous les ouvriers dans les aires de repos et les salles à manger.
  • Opter pour un revêtement au sol en bois, en liège ou en caoutchouc.
  • Offrir des tapis anti-fatigue (ni en mousse ni trop spongieux, avec des bords biseautés pour plus de sécurité et pour faciliter l'entretien).

En ce qui concerne les travailleuses autonomes, dont le nombre ne cesse d'augmenter, il est de leur responsabilité de créer leur propre environnement de travail afin d'éviter toute blessure au travail.

Que pouvez-vous faire pour éviter les blessures associées au travail en position debout ?

Les mesures que vous pouvez prendre sont les suivantes :

  • Encouragez et participez aux efforts visant à modifier la conception du lieu de travail.
  • Sondez les collègues pour savoir s'ils souffrent des mêmes problèmes : utilisez des représentations graphiques du corps ou du lieu de travail, menez des sondages ou renseignez-vous tout simplement.
  • Signalez tout problème de santé à votre employeur, à votre syndicat et à la commission de santé et sécurité au travail.
  • Essayez de réaménager votre poste de travail tel que suggéré ci-dessus.
  • Asseyez-vous et bougez le plus possible.
  • Tenez-vous debout un pied devant l'autre, et non côte à côte.
  • De temps à autre, faites passer votre poids d'une jambe à l'autre.
  • Surélevez légèrement un pied (un appui-pieds de six pouces / 15 cm est idéal).
  • Si vous êtes enceinte, essayez de surélever vos pieds et de vous reposer en vous assurant que vos pieds sont plus élevés que votre tête.
  • Portez des chaussures qui :
    • sont robustes, à talons plats (moins de 5 cm), confortables et qui offrent un soutien;
    • ne modifient pas la forme de vos pieds; et
    • permettent d'insérer des semelles intérieures pour amortir les chocs liés à la marche et à l'orthétique.
  • Ayez deux paires de chaussures de travail de sorte que l'une puisse sécher pendant 24 heures.
  • Portez des chaussettes en coton ou en laine pour permettre à vos pieds de respirer; évitez les bas de nylon, qui gênent les orteils.

Envisagez une perte de poids saine, le cas échéant (un poids plus léger réduit la tension sur les articulations affectées par une position debout)

Où puis-je trouver plus d’information ?