L’hypersexualisation des jeunes filles : Pourquoi devrions-nous nous en soucier?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Une culture de l’hypersexualisation est-elle en train de s’emparer du développement sexuel de nos filles? Ou bien, nous adultes, réagissons-nous simplement par peur des expressions naturelles de  la sexualité de nos enfants?

L’hypersexualisation des jeunes filles – qu’on appelle aussi sexualisation, sexualisation prématurée ou sexualisation précoce – est un sujet faisant l’objet d’un vif débat ces derniers temps.

On peut parler d’hypersexualisation lorsque des filles sont dépeintes ou traitées comme des objets sexuels. Le terme implique également une sexualité imposée aux filles de façon inappropriée par le biais des médias, du marketing ou de produits s’adressant à elles et les encourageant à avoir des comportements sexuels d'adultes.

Pensons par exemple à la mise en marché de strings ciblant les filles de 6 ans, aux publicités représentant des jeunes filles dans des poses « sexy » et aux filles vêtues et dansant dans un style porno sur les paroles très adultes de leur artiste pop préféré. Une brève recherche sur « hypersexualisation » en livre beaucoup plus sur la toile. 

Que l’hypersexualisation soit un phénomène nouveau ou non – certains soutiennent que nous avons toujours sexualisé les filles dans la culture populaire –, l’usage généralisé d’Internet, des téléphones cellulaires et d’autres matériels de communication ont rendu la diffusion d’images de filles hypersexualisées beaucoup plus facile désormais. 

Il est clair que les débats à propos de l’hypersexualisation sont très intenses – et peuvent considérablement diviser les esprits. 

Avec les ressources que nous avons réunies sur cette question, nous essayons de cadrer ces débats en examinant les arguments, les preuves et la voie à prendre. 

SUIVANT :

Quels sont les problèmes avec l'hypersexualisation? Devrions-nous être inquiets?
Que pouvons-nous y faire à propos de l’hypersexualisation?