Ce que nous lisons - automne 2010

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
jeu, 2010-09-30

Ressources recommandées par notre bibliothécaire

Citoyennes à part entière pour toute la vie

Fédération des femmes du Québec (2010)

Ces textes visent à accroître notre capacité à identifier et contrer les obstacles qui empêchent les femmes aînées de bénéficier d’une réelle sécurité ou autonomie économique et d’exercer véritablement leur citoyenneté. Nous voulons aussi sensibiliser et outiller les femmes aînées afin qu’elles puissent agir sur leur situation propre et transmettre leurs connaissances à d’autres.  

L’intersectionnalité: Pour des pratiques plus égalitaires en santé
Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (2010)

La majorité des groupes de femmes se réclament plutôt de l’analyse différenciée selon le sexe (ADS) et la revendiquent auprès des décideurs. Dans le but de promouvoir et d’atteindre l’égalité entre les sexes par des interventions appropriées, l’ADS veut rendre compte des inégalités entre les femmes et les hommes, ainsi que des effets différenciés des politiques et des programmes, selon qu’on est un homme ou une femme. Toutefois, l’ADS ne tient compte ni de la diversité des personnes ni de la complexité de leur vie. Les femmes, comme les hommes, sont différentes les unes des autres, elles ne forment pas un groupe homogène. L’ADS peut avoir des effets discriminatoires car elle évite de se prononcer sur l’existence de rapports de pouvoir chez les femmes entre elles comme chez les hommes entre eux. Pour agir en cohérence avec une dimension essentielle de sa mission, le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF) a adopté l’approche intersectionnelle, une approche beaucoup plus approfondie que l’ADS. Il souhaite appliquer l’intersectionnalité dans ses interventions, ses revendications politiques et ses recherches, afin de faire partie du mouvement en faveur d’une plus grande égalité dans la société. 

Stratégie mondiale pour la santé de la femme et de l’enfant
Organisation des Nations Unies (2010)

Lancée le 22 septembre 2010, la Stratégie mondiale pour la santé de la femme et de l’enfant propose un plan concret pour sauver les vies de millions de femmes et d’enfants. Elle est ambitieuse et impose de coordonner les efforts pour bâtir sur ce qui a déjà été réalisé - aux niveaux local, national, régional et mondial. La présente Stratégie est centrée sur les périodes où femmes et enfants sont le plus vulnérables. Pour les femmes enceintes comme pour les nouveau-nés, c’est pendant l’accouchement et les quelques heures et jours qui suivent que le risque de décès est le plus élevé. Les adolescents aussi sont vulnérables, et nous devons faire en sorte qu’ils aient la maîtrise de leurs choix de vie, y comprisde leur fécondité.

Fichier attachéTaille
Network_13_1FR.pdf1.01 Mo