Lumière sur l’industrie de la fertilité

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
mec, 2010-03-31

Les défis et les stratégies relativement à la création d’un movement

Rapport sur la consultation internationale portant sur les aspects commerciaux, économiques et éthiques des technologies de procréation assistée

par Shree Mulay 

 S’occupant des femmes et de la santé à Delhi, en Inde, le groupe-ressource Sama maintient depuis longtemps un engagement envers la santé et les droits des femmes, particulièrement dans le domaine des politiques démographiques coercitives, des technologies de contraception dangereuses et de la médicalisation du corps des femmes. Au cours des sept dernières années, les technologies de procréation et leurs effets sur la vie des femmes ont attiré l’attention de Sama et celui-ci a entamé un dialogue avec le gouvernement sur la législation proposée concernant les technologies de procréation assistée (TPA). Des questions ont été soulevées, notamment sur le tourisme procréatif et la maternité de substitution, et des problèmes éthiques complexes sur les liens entre la santé, la société et la technologie ont été évoqués. Sama a organisé une consultation internationale de trois jours, laquelle s’est déroulée du 22 au 24 janvier 2010, et a réuni plus de 90 participants provenant de plus de 10 pays en vue de discuter des problèmes et des sujets de préoccupation liés à la prolifération et à la normalisation de l’industrie des TPA. Au nombre des participants, il y avait entre autres des militants, des universitaires et des chercheurs appartenant à différents mouvements, provenant de différents horizons politiques, sociaux et économiques, particulièrement de pays qui subissaient les conséquences de ces technologies. Des journalistes, des cinéastes et des étudiants ont également pris part à cette consultation.

Les discussions ont d’abord porté sur la description du contexte actuel sous l’angle économique, politique et mondial pour ensuite être suivies de séances traitant de régions précises au cours desquelles on a présenté des expériences vécues à l’échelle locale dans des pays qui subissaient les conséquences de ces technologies. Chaque journée s’est terminée par une discussion sur les stratégies possibles à adopter pour créer un mouvement, lesquelles ont été ensuite consolidées à la séance finale de la dernière journée.

Parmi les principaux points qui sont ressortis lors des présentations, citons :• L’interaction des technologies avec la pauvreté, les activités commerciales, la religion, la race et l’appartenance ethnique, les classes sociales et le patriarcat dans différents milieux du monde. Les interconnexions des TPA avec une industrie de la biotechnologie en pleine croissance, et les conséquences qui en résultent; • Les différentes perspectives des États et des gouvernements à l’égard de ces technologies dans le monde, le rôle qu’ils entendent assumer dans les dossiers portant sur ces technologies et les raisons sous-jacentes de cette position;

• L’omission des systèmes et des politiques en matière de santé publique d’aborder les causes profondes de l’infertilité, y compris les effets des profils professionnels, des changements environnementaux et des modifications apportées au style de vie qui nuisent aux taux de fertilité et créent des conditions où les gens n’ont d’autre choix que d’avoir recours à ces technologies;

• Une discussion portant sur les stratégies mises au point par des militants et des groupes de partout dans le monde qui travaillent déjà sur ces problèmes, les résultats et les défis auxquels ils se heurtent.

Certains résultats de la consultation :

• Les participants de partout dans le monde ont pu dialoguer et débattre en plus d’échanger sur des perspectives et des points communs tout en dressant la liste des différences sur ces questions;

• Des stratégies concrètes pour la création d’un mouvement ont vu le jour à l’échelle mondiale, y compris dans le contexte régional de l’Asie du Sud;

• La consultation a permis de nouer et de renforcer les liens avec d’autres mouvements ou réseaux travaillant entre autres sur des questions de santé, de droits des femmes, de droits sexuels, de droits des personnes handicapés, de droits des enfants, de règles juridiques et de bioéthique;

• Sama a formé un groupe électronique à l’intention de tous les participants de la consultation, afin de poursuivre plus facilement les discussions portant sur les efforts déployés à l’échelle locale, d’établir des liens et de réfléchir collectivement tout en planifiant et en échangeant des stratégies d’action à l’échelle mondiale;

• Un petit groupe a été mis sur pied en vue de faire avancer de manière soutenue les stratégies qui ont fait l’objet de discussions lors de la consultation;

• Un rapport détaillé est sur le point d’être parachevé. Il fait état de toutes les discussions qui ont eu lieu durant les trois journées, y compris les différents contextes et expériences, les grands défis énoncés ainsi que certaines des stratégies qui ont vu le jour.

Rapport rédigé à partir d’un sommaire de l’atelier de Sama.

Shree Mulay a participé à la consultation internationale portant sur les aspects commerciaux, économiques et éthiques des TPA et siège actuellement au conseil d’administration du Réseau canadien pour la santé des femmes.

Fichier attachéTaille
Network 12-2FR.pdf1.05 Mo