Se montrer à la hauteur du défi

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
mec, 2010-03-31

Analyse des influences du genre et du sexe en planification, en élaboration de politiques et en recherche dans le domaine de la santé au Canada

par Jennifer Bernier

Pendant des décennies, les chercheuses et les militantes ont compris que la santé et le bien-être des femmes sont déterminés à la fois par le sexe et le genre. Par exemple, nous savons que le corps des hommes et celui des femmes remplissent des fonctions biologiques différentes (sexe) et que les rôles sociaux et les attentes qui sont attribués aux femmes et aux hommes, aux filles et aux garçons (genre) influent sur la possibilité de décrocher un diplôme, de prendre soin des autres, d’obtenir un revenu adéquat et de vivre longtemps en santé, ainsi que sur le risque de subir de la violence.

L’analyse des influences du genre et du sexe (AIGS) a été mise au point comme méthode permettant d’explorer et de comprendre les répercussions des différences biologiques entre les hommes et les femmes ainsi qu’à mettre en évidence les effets qu’entraînent les différences de genre sur la santé et le bien-être en ce qui a trait au pouvoir, aux privilèges et aux possibilités. Même si l’analyse des influences du genre et du sexe a fait l’objet de discussions depuis presque trois décennies, celle-ci a récemment connu un regain d’intérêt. En 2008, la Commission des déterminants sociaux de la santé de l’Organisation mondiale de la Santé a publié un rapport dans lequel l’inégalité entre les sexes est considérée comme l’un des principaux facteurs accentuant les disparités en matière de santé. De plus, ce rapport recommande qu’une action soit entreprise pour redresser les déséquilibres de pouvoir et de privilèges entre les femmes et les hommes. D’ailleurs, en 2009, le gouvernement du Canada a adopté une nouvelle politique qui exige des nouveaux décideurs d’appliquer une analyse des influences du genre et du sexe à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques, des programmes et de la recherche afin de tenir compte des différents besoins des femmes, des hommes, des filles et des garçons.

Même si plusieurs comprennent l’importance d’une telle analyse, les concepts peuvent souvent porter à confusion et la mise en pratique en elle-même peut s’avérer difficile. Afin que différents organismes aient davantage accès à l’AIGS, le Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes (CEASF), le Centre d’excellence pour la santé des femmes – région de la Colombie-Britannique (CESFCB) et le Centre d’excellence pour la santé des femmes – région des Prairies (CESFP) ont travaillé de concert depuis les deux dernières années en vue de mettre au point une nouvelle ressource sur l’analyse des influences du genre et du sexe qui explique les concepts centraux de l’AIGS, notamment le sexe, le genre, la diversité et l’équité, ainsi que la démarche liée à une telle analyse. Le livre présente également des exemples concrets illustrant les concepts et la démarche à l’aide d’études de cas et de commentaires fournis par plus d’une douzaine d’autres collaboratrices.

À l’automne 2009, le CEASF, le CESFCB et le CESFP ont planifié une série d’ateliers sur l’analyse des influences du genre et du sexe en complément au livre. Ces ateliers visent à rassembler les planificateurs des services de santé, les décideurs, les concepteurs de programmes, les chercheurs et les intervenants communautaires qui souhaitent en apprendre plus sur la façon d’entreprendre et d’intégrer l’AIGS à leur travail. Les ateliers qui se sont déroulés à Halifax, à Ottawa, à Winnipeg et à Vancouver ont permis aux participantes et aux participants de s’initier à l’analyse des influences du genre et du sexe, y compris l’état actuel des connaissances portant sur l’AIGS et notre réponse au contexte, ainsi qu’aux concepts centraux et au cadre décrits dans le livre. À partir d’une étude de cas, les participantes et les participants ont pu s’exercer à l’AIGS en prenant en compte chacun des cinq éléments du cadre, à savoir les problèmes, les populations, les données disponibles, les implications et les recommandations, tout en prêtant attention au sexe, au genre, à la diversité et à l’équité.

Les participantes et les participants ont répondu avec enthousiasme aux ateliers et ont indiqué avoir mieux compris les concepts centraux et le cadre de l’AIGS en tant que démarche tout en voyant l’utilité d’intégrer une telle analyse dans leur travail :

« J’aime les concepts et je penserai soigneusement au cadre et à la manière de “réfléchir différemment”. »

« Je crois que je peux “penser” à des façons de l’appliquer [AIGS] en m’appuyant sur une meilleure compréhension... »

Bien que les ateliers, de même que le livre qui les a inspirés, mettent au défi les planificateurs des services de santé, les décideurs, les concepteurs de programmes, les chercheurs et les intervenants communautaires de réfléchir davantage au sexe et au genre, ils leur fournissent également un cadre permettant aux personnes de « se montrer à la hauteur du défi » en comprenant mieux l’analyse des influences du genre et du sexe et en l’intégrant dans leur travail.

 

Se montrer à la hauteur du défi peut être téléchargé à partir des sites  Web suivants :

www.acewh.dal.ca www.bccewh.bc.ca www.pwhce.ca

Fichier attachéTaille
Network 12-2FR.pdf1.05 Mo