Les sciences infirmières : genèse d'une discipline. Histoire de la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Langue de rédaction de la fiche: 
Français
Auteur/Rédactrice: 
Yolande Cohen
Jacinthe Pepin
Esther Lamontagne
André Duquette
Éditeur: 
Les Presses de l'Université de Montréal
Date de publication: 
2002
Lieu de publication: 
Montréal (Québec)

Les infirmières et infirmiers forment, au Québec et dans tout le Canada, le groupe le plus important de professionnels de la santé, et le public lui manifeste son appui de manière soutenue. Dans cette époque de réforme de la santé, celles-ci participent à la transformation du réseau de la santé et, dans des conditions précaires, relèvent le défi de l’innovation pour répondre aux besoins de santé de la population. Toutefois, il a fallu plus de cinq décennies avant qu’il ne soit question de formalisation des savoirs des sciences infirmières. Par le biais de cet ouvrage, les auteurs nous présentent l’histoire des savoirs infirmiers et de leur développement au sein de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et démontrent la réussite d’un groupe de femmes soignantes, religieuses et laïques, qui s’est intégré à un univers académique et scientifique occupé par des hommes.

Éléments identificateurs d’une ressource: 
ISBN 2760618471
NURS.S25 2002
Notes: 
Comprend des réf. bibliogr. --- Critique, Le Réseau Printemps/automne 2003 : Les infirmières et infirmiers forment, au Québec et dans tout le Canada, le groupe le plus important de professionnels de la santé, et le public lui manifeste son appui de manière soutenue. Dans cette époque de réforme de la santé, celles-ci participent à la transformation du réseau de la santé et, dans des conditions précaires, relèvent le défi de l’innovation pour répondre aux besoins de santé de la population. Toutefois, il a fallu plus de cinq décennies avant qu’il ne soit question de formalisation des savoirs des sciences infirmières. Par le biais de cet ouvrage, les auteurs nous présentent l’histoire des savoirs infirmiers et de leur développement au sein de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et démontrent la réussite d’un groupe de femmes soignantes, religieuses et laïques, qui s’est intégré à un univers académique et scientifique occupé par des hommes.
Support: 
Papier