Prostitution : perspectives féministes

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Langue de rédaction de la fiche: 
Français
Auteur/Rédactrice: 
Élaine Audet
Éditeur: 
Sisyphe
Date de publication: 
2005
Lieu de publication: 
Montréal (Québec)

Présente une synthèse des perspectives féministes sur la prostitution, un engagement à long terme qui suppose la remise en question des rapports sociaux, économiques et sexuels de domination.

Disponibilité: 
Éléments identificateurs d’une ressource: 
ISBN 2923456017
SEXP.A93 2005
Notes: 
Comprend des réf. bibliogr. --- Critique avril 2006 : « Prostitution » signifie l'échange de rapports sexuels contre de l'argent ou d'autres choses de valeur (comme des repas, un logement ou des drogues). La prostitution est légale, au Canada, tout comme le fait d'être travailleuse du sexe. Pourtant, le Code criminel rend illégales pratiquement toutes les activités liées à la prostitution et il interdit la prostitution pratiquement dans tous les lieux publics ou privés. Ceux et celles qui travaillent pour la décriminalisation de la prostitution soutiennent que cette criminalisation renforce le stigmate associé à la prostitution et pousse les travailleuses et travailleurs sexuels en marge de la société. Cela contribue à renforcer l'opinion que les travailleurs sexuels " ont ce qu'ils méritent " lorsqu'ils sont agressés ou tués, et à créer un milieu favorable à des formes brutales d'exploitation des travailleuses sexuelles. Par contre, dans cet ouvrage, l'auteure soutien que la décriminalisation de la prostitution ne saurait répondre aux espoirs des femmes prostituées pour résoudre les problèmes de violence, de stigmatisation et de sécurité qu'elles rencontrent. Elle passe en revue les différentes formes d'actions pour éradiquer la prostitution et appelle les forces féministes à se regrouper pour mener la lutte contre le patriarcat dont la marchandisation des femmes constitue, plus que jamais, le fer de lance.
Support: 
Papier