À mettre à votre agenda Du 13 au 19 août 2006, Toronto sera l’hôte de la XVIe Conférence sur le sida

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable


SIDA 2006 Toronto rassemblera plus de 15 000 participant(e)s en provenance de tous les coins de la planète, dans le but de s’attaquer à l’épidémie mondiale de VIH/sida. Des chercheur(euse)s, clinicien(ienne)s, organismes communautaires, représentant(e)s gouvernementaux et des personnes atteintes de cette maladie participeront à la conférence.

Pour plus d’information sur les modalités de participation, visitez le site : www.aids2006.org

Assurez-vous que cet important forum international tienne compte des besoins des femmes et des filles.

La Déclaration des droits de Barcelone affirme que les inégalités entre hommes et femmes nourrissent la pandémie de VIH/sida et qu’il est impératif d’inclure, dans les priorités établies à l’échelle des interventions et de la réponse internationale à la crise, les besoins spécifiques des filles et des femmes, ainsi que ceux des hommes et des garçons.

Lorsque vous participerez aux sessions de la XVIe Conférence internationale sur le SIDA, voyez si les conférencier(ière)s couvrent les rapports sociaux entre les sexes dans le cadre de leurs présentations, des questions liées aux recherches, de la collecte de données, des méthodes d’analyse, des résultats, des décisions et des recommandations de mesures. Interpellez les conférencier(ière)s sur les questions suivantes : qui détient le pouvoir dans le foyer, dans la communauté et dans la société, à tous les échelons ? Comment les inégalités sur le plan des possibilités, des droits, des ressources et de l’autorité touchent-elles les femmes et les filles, les hommes et les garçons ?

L’intégration de la dimension sexospécifique après la mise en place et la mise en oeuvre des politiques ou des programmes ne constitue pas une mesure adéquate. Il ne suffit pas non plus de penser aux femmes atteintes ou touchées par le VIH/sida. Nous devons aller plus loin. Nous devons comprendre comment les rôles et les responsabilités socialement déterminés – les rapports sociaux entre les sexes – créent des risques et rendent les individus vulnérables au VIH et à ses effets.

 


Les rapports sociaux entre les sexes et le VIH/sida : liste de vérification

  • Le(la) conférencier(ière) a-t-il(elle) abordé la question des femmes, filles, hommes et garçons séparément lorsqu’il(elle) a décrit la politique, le service ou la recherche ?
  • Les données collectées font-elles la distinction entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes ?
  • Les femmes ont-elles aussi participé à l’élaboration de la politique, du service ou de la recherche décrite ?
  • Les organisations locales revendiquant l’égalité ont-elles été consultées ?
  • Les questions d’inégalité – notamment les différences entre hommes et femmes quant au pouvoir social et économique – ont-elles été prises en compte ?
  • A-t-on élaboré la politique, la recherche ou le service avec le souci d’intégrer ce qu’on savait déjà sur les différences entre les sexes dans ce domaine ? Par exemple, quels sont les effets des différentes tendances sur le plan du travail, de la vie familiale et des attentes sociales sur la vulnérabilité des femmes et des hommes au VIH/sida, et sur leur accès à un traitement ?

La question des rapports sociaux entre les sexes a été intégrée si :

  • la conception de la recherche, ses méthodes et l’interprétation tient compte des rôles et des responsabilités des femmes et des hommes;
  • les politiques, la planification et la programmation sont faites avec la participation des femmes et des hommes de la région qui utiliseront les services ou adhèreront au programme et si les femmes et les hommes ont la possibilité de s’exprimer librement dans le processus d’élaboration;
  • la recherche tient compte des besoins similaires et différents des filles et des femmes, des garçons et des hommes.

Pour plus d’information concernant les rapports sociaux entre les sexes et le VIH/sida, visitez le www.acewh.dal.ca

Adapté en partie du document Gender in Health Planning: A Guide for Regional Health Authorities [Les rapports sociaux entre les sexes dans la planification des services de santé : un guide à l’intention des autorités régionales sanitaires], de L. Donner, www.pwhce.ca/gba

Adapté de la Session satellite sur le sida 2004 Agir en vue d’assurer des droits : les femmes et le VIH/sida, en collaboration avec le gouvernement canadien, les Centres d’excellence pour la santé des femmes, l’Institut de recherche en santé du Canada, la International Community of Women Living with HIV/AIDS, Human Rights Watch, le International Partnership for Microbicides et l’Université d’Ottawa.