CE QUE NOUS LISONS

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable


Par BARBARA BOURRIER-LACROIX, Coordonnatrice du centre d'information

 

Le deuil périnatal : le vivre et l'accompagner
Chantal Haussaire-Niquet
(Éditions le Souffle d'Or, 2004)

On décrit le « deuil périnatal » comme étant le deuil qui suit le décès d'un enfant en cours de gestation ou à la naissance. Mais trop souvent, cette expérience de deuil n'est pas reconnue comme étant un authentique deuil, et les parents sentent que leur douleur n'est pas reconnue. Heureusement, l'auteure nous présente un ouvrage qui reconnaît ce deuil et démontre que ces mères et pères ne sont pas seuls à vivre cette expérience. Elle décrit les problématiques et le cheminement douloureux que traversent les parents vivant un deuil périnatal, par le biais de quatre rencontres réunissant mères et pères. Elle explique également la nécessité de mettre en place un suivi de deuil individuel, en couple ou en groupe, afin d'offrir un espace de parole à la personne éprouvée.


Solidaires pour l'abandon des mutilations génitales féminines : brochure d'information et de sensibilisation
Caroline Pascal
(CUSO Québec, 2004)

À ce jour, le nombre de petites filles et de femmes mutilées est estimé à plus de 130 millions dans plus de 50 pays, dont 28 en Afrique subsaharienne. Les autres régions concernées sont le Proche-Orient, le sous-continent indien, ainsi que les pays d'Europe et d'Amérique du Nord tel le Canada. Chaque année, au moins deux millions de fillettes et de femmes sont soumises à une souffrance atroce justifiée par des traditions qui violent, au plus profond d'elles-mêmes et de façon permanente, leur intégrité physique et psychologique. Dans le but de contribuer à briser le silence, CUSO Québec nous présente cette brochure. Elle sert également d'outil de sensibilisation aux valeurs et aux croyances rattachées aux mutilations génitales féminines, ainsi qu'à l'interprétation que font les communautés de ces pratiques traditionnelles. L'auteure s'adresse autant au grand public qu'aux professionnel(le)s des services communautaires, sociaux et de santé.


Ménopause, nutrition et santé
Louise-Lambert-Lagacé
(Les Éditions de l'Homme, 2004)

La ménopause est un processus naturel qui touche toutes les femmes lors du vieillissement; et elle n'est en aucun cas un problème médical ou une maladie. Cependant, la fluctuation du taux hormonal au cours de cette période peut causer à certaines femmes des difficultés et de la détresse. Pour ces femmes, l'auteure nous explique comment il est possible d'alléger certains malaises de la ménopause en mangeant les bons aliments au bon moment. Dans ce livre, les femmes en période de ménopause trouveront les réponses aux questions qui les préoccupent : comment soulager les bouffées de chaleur, retrouver une meilleure énergie, diminuer les ballonnements, contrôler le poids et réduire les risques de problèmes cardiovasculaires, d'ostéoporose et de cancer du sein. Cette nouvelle édition, complètement revue et enrichie des données les plus récentes, comporte également deux annexes – une qui porte sur la question du soya et une qui examine la question des hormones.


La mondialisation des industries du sexe : prostitution, pornographie, traite des femmes et des enfants
Richard Poulin
(L'Interligne, 2004)

Professeur de sociologie à l'Université d'Ottawa, Richard Poulin travaille sur la question des marchés sexuels, plus particulièrement sur la pornographie, sujet sur lequel il a publié plusieurs livres. Dans cet ouvrage, M. Poulin s'intéresse à l'ampleur de la mondialisation des industries du sexe. Il met en relation les principales données mondiales sur les industries du sexe, notamment sur la prostitution et la traite des humains à des fins prostitutionnelles. Ses analyses mettent en évidence le déploiement de la prostitution par le système proxénète et son contrôle par le crime organisé. Les lectrices et lecteurs découvriront l'ampleur de l'industrie de la pornographie ainsi que de sa diffusion massive, source de normalisation et de banalisation des codes pornographiques. Ce texte inclut également une préface par Micheline Carrier, créatrice et éditrice du site Sisyphe et une postface par Élaine Audet, collaboratrice et éditrice associée du site Sisyphe.


Maigrir pour le meilleur et non le pire
Lyne Mongeau, Mireille Vennes et Véronique Sauriol
(Association pour la santé publique du Québec, 2004)

Il est notoire que l'obésité et l'embonpoint sont en augmentation dans notre population et que ces conditions constituent des facteurs de risque pour la santé. De plus, beaucoup de femmes n'ayant pas nécessairement de poids à perdre cherchent à maigrir pour correspondre aux canons de la beauté. En conséquence, tenter de perdre du poids est une mesure très populaire, tant pour les personnes avec un surplus de poids préjudiciable que pour celles qui ont des visées esthétiques. Les professionnel(le)s de la santé seront de plus en plus sollicité(e)s pour accompagner des personnes dans la gestion de leur poids, interpellé(e)s pour répondre à des questions sur l'amaigrissement ou encore appelé(e)s à se positionner pour empêcher les gens de nuire à leur santé en expérimentant avec une quelconque proposition amincissante. Mais attention ! Il existe une multitude de produits, services et moyens amaigrissants (PSMA). Afin de brosser un portrait de la situation par le biais de cette publication, l'ASPQ fournit de l'information pertinente, précise et à jour au sujet des PSMA, qui permettra aux professionnels de la santé d'informer leurs client(e)s afin de les guider dans l'exercice d'un choix éclairé. On y retrouve les principes de base en saine gestion du poids et les principales connaissances à posséder sur les PSMA, leurs limites et les risques associés à leur utilisation. (Disponible également en ligne à http://www.aspq.org/DL/Maigrir_pour_le_meilleur.pdf).

 


Les accros d'Internet
Jean-Pierre Rochon
(Libre Expression, 2004)

La dépendance n'est pas exclusive à l'alcool ou aux drogues–la cyberdépendance présente des caractéristiques communes à ces autres dépendances. Nous avons tous vu à la télé des reportages au sujet d'hommes et de femmes qui sont constamment rivé(e)s à leur écran d'ordinateur, au point où leur conjoint les quitte. L'auteur de ce livre, premier publié en français sur le sujet, nous démontre que cette cyberdépendance guette quiconque ne fait pas preuve de modération en naviguant dans Internet. Il nous offre un examen en profondeur de la problématique, ainsi que des témoignages de cyberdépendant(e)s ou de leurs proches.


Au cœur de la naissance : témoignages et réflexions sur l'accouchement
Sous la direction de Lysane Grégoire et Stéphanie St-Amant
(Les Éditions du remue-ménage, 2004)

Donner naissance à un enfant demeure un épisode exceptionnel dans la vie d'une femme et d'un couple. Malheureusement, la médicalisation prend beaucoup de place dans l'accouchement et nous fait perdre de vue les autres dimensions et enjeux sociaux, familiaux, psychologiques et spirituels des composantes qui ont peu de place dans le dossier médical. Les femmes entendent trop d'histoires qui font peur. L'accouchement est une expérience qui ne se limite pas à un calcul de risques ! Ce livre est une initiative du Groupe MAMAN et de l'Association pour la santé publique du Québec. Il se veut un partage d'expériences qui souligne les avantages dont témoignent les femmes qui ont fait le choix d'accoucher naturellement. De plus, quelques textes de réflexion, signés de sages-femmes, de médecins et d'autres personnes-ressources, nous invitent à élargir nos perspectives concernant divers aspects de la naissance, en apportant un nouvel éclairage, souvent à contre-courant, sur la culture obstétricale dominante.


La dépression : comment s'en sortir
Patricia L. Owen
(Éditions Sciences et Culture, 2005)

Il existe un mythe lié à la dépression qui prétend que seules les personnes affligées de graves problèmes deviennent dépressives. Malheureusement, tel n'est pas le cas. N'importe qui, à n'importe quel âge, peut vivre une dépression. En fait, une personne sur quatre sera atteinte de cette maladie au cours de sa vie. Les femmes sont malencontreusement deux fois plus portées à souffrir de dépression que les hommes. Celles et ceux qui pensent souffrir de dépression trouveront ce livre fort utile. Il s'agit d'un guide clair et simple que tout le monde peut utiliser pour comprendre la dépression sous toutes ses formes. Il examine en profondeur la nature de la dépression et décrit l'expérience des gens qui en souffrent ainsi que les causes. On y passe en revue aussi les traitements disponibles, y compris les antidépresseurs.


Bien manger sans gluten
Bette Hagman
(Les Éditions de l'Homme, 2005

La maladie cœliaque est une affection médicale dans laquelle la surface absorbante du petit intestin est endommagée par une substance appelée le « gluten ». Il en résulte une diminution de la capacité de l'organisme à absorber les éléments nutritifs nécessaires à une bonne santé tels que protéines, matières grasses, glucides (sucres), vitamines et minéraux. À ce jour, aucun remède connu ne permet de guérir la maladie, mais elle peut être traitée et contrôlée efficacement. Le traitement consiste à adhérer rigoureusement à un régime sans gluten et ce, pour la vie ! À première vue, ceux et celles affectés par cette maladie peuvent penser qu'un tel régime est simple à suivre. Mais il est loin d'être facile d'éliminer toute trace de gluten de l'alimentation. Heureusement, ce livre nous offre plus de 200 recettes sans gluten, et en plus, une bonne présentation de ce qu'est vraiment un régime sans gluten.


La violence à l'école n'est pas un jeu d'enfant : pour intervenir dès le primaire
Diane Prud'homme
(Les Éditions du remue-ménage, 2004

La violence dans les écoles ne se manifeste pas qu'au secondaire. Elle sévit de plus en plus chez les élèves du primaire, notamment l'intimidation, le harcèlement et le « taxage ». Toutefois, nous ne semblons par prêts à faire face à ce problème et voyons ces actes de violence comme de simples querelles entre enfants. Dans cet ouvrage, l'auteure nous montre comment reconnaître la violence telle qu'elle est exercée par les élèves du primaire. Elle nous enseigne également, étape par étape, comment intervenir de façon efficace, tant auprès des agresseurs que des victimes et des témoins. Il est a noter que cette démarche, simple et pratique, est une initiative du Regroupement provincial des maisons d'hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale, qui connaît bien les effets de la violence chez les femmes et au sein des familles, et qui véhicule le message selon lequel nous pouvons prévenir la violence.


Vient de paraître !

Les femmes et la réforme des soins de santé primaires : un guide
Par le Comité coordonnateur des femmes et la réforme en santé

  • Centrés sur les communautés
  • Services intégrés
  • Accessibles vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept
  • Télésanté
  • Dossiers médicaux électroniques
  • Méthodes de paiement diversifiées

Pourquoi ces questions concernent-elles les femmes et quelles sont les enjeux pour les femmes ?

Ce nouveau guide vise à stimuler le débat sur la réforme des soins de santé primaires au Canada et à expliquer pourquoi ce débat est important pour les femmes.

Étant donné que les femmes représentent la majorité à la fois des utilisateurs du système de santé et des prestataires de soins de santé, comment pouvons-nous faire en sorte que les réformes soient efficaces pour toutes les femmes, indépendamment de l'endroit où elles vivent, de leur revenu, de leur niveau de scolarité, de la langue qu'elles parlent, de leurs problèmes de santé, de leur orientation sexuelle et de leur degré d'incapacité physique ?

Les besoins des femmes en matière de soins de santé primaires

Les besoins des femmes en matière de santé diffèrent de ceux des hommes, tant en raison des différences physiques entre les sexes que des façons particulières dont les femmes vivent, travaillent, se divertissent et étudient.

La vie des femmes
La vie des femmes diffère de celle des hommes. En général, elles jouissent d'une sécurité financière moindre et d'un statut social inférieur à ceux des hommes, tout en ayant plus de responsabilités en matière de soins à apporter aux autres. Ces différences affectent leur santé, l'utilisation qu'elles font du système de santé et leur façon de réagir aux soins qu'elles reçoivent. Pour que les soins de santé primaires soient efficaces, ils doivent être administrés sur la base d'une reconnaissance de la situation dans laquelle se trouvent de nombreuses femmes, qui disposent de ressources limitées tout en ayant de lourdes responsabilités. Les soins de santé primaires doivent aussi se fonder sur une reconnaissance des différences qui existent entre les femmes.

Voix de femmes, expériences de femmes
Les femmes possèdent une vaste expérience en matière de soins de santé primaires. Toutefois, leurs voix arrivent à peine à se faire entendre au milieu des discussions et des réformes actuelles, et peu de choses laissent croire que leur point de vue sera retenu dans les prises de décisions sur l'organisation et la prestation des soins de santé primaires.

Vous pouvez vous renseigner sur ces questions et bien d'autres en lisant cette importante nouvelle publication, financée par le Programme de contributions pour la santé des femmes du Bureau pour la santé des femmes et l'analyse comparative entre les sexes.

Pour commander un exemplaire du guide, ou pour obtenir plus de renseignements :
Téléphone : 1 888 818-9172
Site Web : www.cewh-cesf.ca/reformesante/