Ce que nous lisons…

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable



L’agenda des femmes 2004 : les femmes et la paix
Sous la direction de France-Isabelle Langlois (Les Éditions du remue-ménage, 2003)

Cette année, l’Agenda des femmes nous présente différentes situations marquées par des conflits à travers le monde. Ces textes nous éclairent sur les conflits qui bouleversent la vie de femmes, d’enfants et d’hommes et d’une société civile jamais consultée. Ils sont écrits par des femmes « de terrain » – des chargées de projets, des consultantes en développement international, des journalistes, des photographes et des correspondantes à l’étranger – et on y retrouve une écriture de la vie qui répond à celle de la mort. Les textes proviennent de l’Afghanistan, d’Afrique, d’Algérie, d’Argentine, du Congo, d’Haïti, d’Irak, de la Palestine, du Québec, et du Rwanda.



Exploration des concepts liés à la santé et au sexe social
(Bureau pour la santé des femmes, 2003)


Le fait d’être un homme ou une femme génère de profondes répercussions sur notre état de santé, tout comme sur notre accès aux services et sur l’utilisation que nous en faisons. Santé Canada est en processus d’intégrer l'analyse comparative entre les sexes (ACS) en tant qu’outil dans le cycle d’élaboration des programmes de recherche en matière de politiques, afin de mieux illustrer la façon dont les rapports sociaux entre les sexes influent sur la santé tout au long de la vie – et de cerner des façons de maintenir et d’améliorer la santé des femmes et des hommes, des filles et des garçons au Canada. En tant que telle, l’ACS soutient la recherche et l’élaboration de politiques, de programmes et de législation en matière de santé qui sont équitables et efficaces et qui sont conformes aux engagements qu’a pris le gouvernement en matière d’égalité entre les sexes. Ce document, présenté par le Bureau pour la santé des femmes de Santé Canada, fournit un aperçu des concepts clés relativement aux sexes et à la santé et suggère comment intégrer l’ACS dans le cycle de développement de la recherche, des politiques et des programmes. Il comprend également des études de cas et une liste exhaustive de l'information et des ressources ayant trait aux sexes et à la santé. Ce document est également disponible en ligne à l’adresse suivante : http://www.hc-sc.gc.ca/francais/femmes/conceptsexplorant.htm.




Les femmes immigrantes et réfugiées
Marika Morris et Jennifer Sinnott (Institut canadien de recherche sur les femmes, 2003)

Les femmes immigrantes et réfugiées contribuent chaque jour à l’économie et à la société canadienne. Pourtant, ces femmes se retrouvent souvent limitées lorsqu’elles veulent accéder aux programmes de logement social et de formation professionnelle ou trouver un emploi, même celles qui détiennent un diplôme universitaire. Les auteures de ce document examinent ces questions, de même que les différences quant à l’impact que les politiques d'immigration ont dans la vie des femmes. Elles explorent également la violence faite aux femmes immigrantes et réfugiées et la traite de ces femmes, tout en abordant les principaux risques auxquels celles-ci sont exposées sur le plan de leur santé. Vous pouvez lire ce document en ligne sur le site Web de l’ICREF à : http://www.criaw-icref.ca/factSheets/Immigrant_fact_sheet_f.htm.



L’homicide conjugal au féminin : d’hier à aujourd’hui
Sylvie Frigon (Les Éditions du remue-ménage, 2003)

L’homicide conjugal au féminin, ou le « maricide », est un crime qui fascine et suscite une couverture médiatique sensationnelle évoquant des images de « crime du siècle » commis par des femmes dépravées. L’auteure, Sylvie Frigon, déconstruit la mythologie en examinant le traitement sociopénal qui est réservé à ces femmes, les motifs expliquant leur geste et le concept de la légitime défense. En premier lieu, l’auteure nous présente les dossiers des femmes condamnées pour avoir tué leur mari entre 1866 et 1954. Par la suite, elle examine les décisions plus récentes dans le cadre des concepts de la légitime défense et le syndrome de la femme battue. Finalement, elle laisse la parole aux femmes ayant commis un maricide ainsi qu’à des spécialistes afin d’éclaircir la signification de ce geste.





Je ne veux pas devenir enceinte; j’ai eu des relations sexuelles non protégées; je suis enceinte
(Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick, 2003)

Selon le Conseil consultatif sur la condition de la femme du N.-B., il serait plus facile de prendre des décisions informées sur des questions sexuelles si les renseignements sur la sexualité et la reproduction étaient plus disponibles dans la province. Les statistiques démontrent que le niveau de connaissances en prévention des grossesses non voulues et des infections transmissibles sexuellement n’est pas ce qu’il devrait être. Les femmes de tous les âges ont besoin d’un meilleur accès à l’information. Le Conseil a donc lancé ces trois nouvelles publications, disponibles sur son site Web. Je ne veux pas devenir enceinte présente une liste des méthodes de contraception les plus courantes et des détails sur l’efficacité, le mode d’emploi et les avantages et désavantages de chacune d’elles. J’ai eu des relations sexuelles non protégées discute des méthodes de contraception d’urgence disponibles pour les femmes qui ont eu des relations sexuelles non protégées et qui veulent éviter une grossesse et présente également des renseignements concernant les infections transmissibles sexuellement. Je suis enceinte discute des choix qui s’offrent aux femmes qui se retrouvent avec une grossesse inattendue et élabore les options disponibles pour les femmes qui veulent être mères, qui veulent placer leur enfant en adoption, ou qui veulent se faire avorter.



Ni vues ni connues? Femmes, VIH, médias
Maria Nengeh Mensah (Les Éditions du remue-ménage, 2003)

Les femmes représentent environ onze pour cent du total des diagnostics de sida au Québec depuis 1979, proportion un peu plus élevée que pour l’ensemble du Canada, où les femmes comptent pour environ huit pour cent des cas cumulatifs de sida. Comparativement aux hommes, les femmes séropositives demeurent pratiquement absentes du discours occidental sur le VIH/sida : ni vues ni connues. Elles font face à de nombreux obstacles lorsqu’il s’agit d’obtenir un sérodiagnostic et des soins, et elles sont exclues des réseaux de soutien social et de traitement. Entre autres, elles sont marginalisées et sont l’objet d’une certaine hostilité de la part du mouvement de lutte contre le sida. Dans ce livre, Maria Nengeh Mensah examine de plus près la représentation de ces femmes dans les médias au Québec, afin de faire ressortir les enjeux liés à leur visibilité.



Pour le dire… Rendre les services sociaux et les services de santé accessibles aux lesbiennes
Isabelle Mimeault (Réseau québécois d’action pour la santé des femmes, 2003)

Cette recherche menée par le Réseau québécois d’action pour la santé des femmes (RQASF) tente de cerner la réalité des lesbiennes face aux services sociaux et aux services de santé. Pour ce faire, cette recherche poursuit deux principaux objectifs. Dans un premier temps, documenter les obstacles et barrières auxquels les lesbiennes font face lorsqu’elles veulent accéder aux services sociaux et aux services de santé, afin de formuler des recommandations concrètes pour améliorer ces services. Dans un deuxième temps, répertorier les expériences réalisées à ce jour pour rendre les services plus sensibles à la réalité des lesbiennes, afin d’identifier les conditions ayant mené à la mise sur pied de ces démarches. Cette recherche veut mettre en lumière la diversité de la réalité lesbienne et, de ce fait, contrer les mythes à leur sujet ainsi que les préjugés et la discrimination dont elles sont l’objet. Le RQASF espère que cette recherche contribuera à renouveler les pratiques et les interventions auprès des lesbiennes, qu’elle mobilisera la communauté lesbienne pour l’amener à se pencher sur les enjeux relatifs à la santé et, surtout, qu’elle conscientisera les décideurs au sujet d’une réalité trop souvent et depuis longtemps ignorée, afin que ces femmes puissent enfin vivre et « le dire » plus librement, sans impacts négatifs sur leur santé. Ce document est également disponible en ligne à l’adresse Internet http://www.rqasf.qc.ca/publi_rap.html.



Rapport sur la situation de la santé des femmes : une vue multidirectionnelle sur la santé des femmes canadiennes
Marie DesMeules et Donna Stewart, éditrices (Institut canadien d’information sur la santé, 2003)

Au Canada, les femmes vivent plus longtemps que les hommes, ce qui ne veut toutefois pas dire qu’elles sont en meilleure santé. En fait, un nouveau rapport démontre que les jeunes femmes ainsi que les femmes âgées sont plus à risque que les hommes quant à la possibilité d’être atteintes de plusieurs problèmes de santé graves. Ce nouveau rapport fournit de l’information et des statistiques descriptives sur les déterminants de la santé, l’état de santé et les résultats cliniques chez les Canadiennes. Il présente également de nouvelles données, classées selon le sexe, sur les problèmes de santé touchant les femmes et identifiés comme importants au cours des consultations nationales tenues en 1999 entre expert(e)s et intervenant(e)s. Ce rapport peut être téléchargé du site Web de l’Institut canadien d’information sur la santé à l’adresse suivante:
http://secure.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp




Des services en français pour les femmes vivant des situations de violence : un droit fondamental
Stéphanie Lalande (Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises, 2003)

Les femmes francophones en situation minoritaire représentent une population de près de 500 000 personnes dispersées à travers les provinces et les territoires. Près de 60 pour cent de la population francophone du pays vit dans des régions où elle forme plus de 20 pour cent de la population régionale, tandis que d’autres habitent des régions où le maintien de la langue et l’accès à des services en français constituent des problématiques importantes. Cette recherche fournit un portrait de la disponibilité et de l’accessibilité des services en français pour les femmes francophones en situation minoritaire et vivant de la violence. Elle discute de la rareté des services en français pour ces femmes, et le répertoire des services en français pour les femmes vivant des situations de violence, disponible à la fin du document, démontre bien l’existence de cette réalité.



Vulnérabilités et prévention VIH/sida : enjeux contemporains
Sous la direction de Gaston Godin, Joseph Josy-Lévy, Germain Trottier (Les Presses de l’Université de Laval, 2003)

Un congrès provincial québécois ayant pour thème les enjeux et défis de la prévention de la transmission du VIH et des infections sexuellement transmissibles auprès des populations vulnérables a réuni des chercheur(euses)s et des intervenant(ante)s provenant de différents horizons. Ce congrès a permis de mettre en évidence divers contextes contemporains de vulnérabilité et de faire ressortir des problématiques sociales liées au VIH/sida. Cet ouvrage témoigne de ces multiples recherches et réflexions et fait le point sur ces enjeux de prévention. Les auteur(e)s traitent des aspects épidémiologiques et des modèles de vulnérabilité, proposent des résultats de recherches qui mettent en lumière certains enjeux relatifs à la prévention, et présentent l’expérience québécoise en termes d’interventions auprès de personnes en situations de vulnérabilité.



Rapport sur la situation de la santé des femmes
Sous la direction d'Andrée Lévesque (Les Éditions du remue-m énage, 2003)

Ce rapport, un projet de collaboration entre l'ISPC, Santé Canada et des établissements d'enseignement d'un bout à l'autre du Canada, offre des analyses relatives au sexe et des considérations pour les politiques et le développement des programmes, selon des données secondaires nationales actuellement disponibles. Il se penche sur les questions de santé « clés » des femmes, s'appuie sur la documentation et présente des données tirées de bases de données nationales administratives et d'enquête. Le rapport souligne les différences entre les sexes et identifie les disparités dans la distribution des déterminants de la santé, des comportements sanitaires, des résultats de santé, de l'utilisation des soins de santé ainsi que des sous-groupes vulnérables de femmes. Il tente de trouver un remède au manque actuel d'information sur la santé en se penchant particulièrement sur le sexe et les femmes en particulier, et offre une ligne de fond des données, à partir de laquelle un système national de surveillance de la santé des femmes peut être construit.

Vous pouvez obtenir gratuitement le Rapport sur la situation de la santé des femmes en le téléchargeant du site de l’Institut canadien d’information sur la santé, à l’adresse :
http://secure.cihi.ca/cihiweb/dispPage.jsp?cw_page=AR_342_F, ou en téléphonant au (613) 241-7860, poste 4088.