Trucs pour les femmes qui doivent subir une laparoscopie

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

par Annie Plourde

Lorsque j'ai, à quelques reprises, subi une laparoscopie, plusieurs femmes souffrant d'endométriose ainsi que des groupes d'entraide dans Internet (dont alt.support.endometriosis et Witsendo), m'ont généreusement offert de précieux conseils. Ces trucs m'ont été d'un grand secours avant, pendant et après la laparoscopie. J'espère qu'ils sauront aussi vous être utiles.

Avant

Il est suggéré de cesser de prendre toute vitamine et tout supplément naturel de même que, si possible, tout analgésique pouvant contenir de l'aspirine (acide salicylique), car ces produits peuvent éclaircir le sang, ce qui accroît les risques d'hémorragie.

Assurez-vous de la présence d'un ou d'une adulte responsable qui vous accompagnera le jour de la chirurgie et sera disponible pour vous procurer de l'aide durant les 24 heures suivant l'intervention. Il faut que ce soit une personne avec qui vous vous sentez à l'aise, car elle devra peut-être vous aider à aller à la salle de bain, à vous habiller, etc.

Achetez et préparez plusieurs repas car vous n'aurez peut-être pas l'énergie nécessaire pour faire la cuisine suite à l'intervention.

Faite votre ménage ainsi que la lessive.

Prévoyez des vêtements confortables pour la période de convalescence. Les vêtements en tissu soyeux tel que le satin sont plus doux pour les plaies et vous aideront à glisser plus facilement hors du lit.

Décidez de l'endroit dans la maison où vous allez récupérer pendant les premiers jours de votre convalescence. Personnellement, je préfère m'installer dans un fauteuil inclinable au salon. Préparez l'endroit pour votre arrivée en y plaçant des draps propres, des oreillers, un coussin chauffant, des analgésiques, du matériel de lecture, la télécommande, le téléphone, etc.

Achetez quelques bons magazines et louez quelques films pour vous distraire durant votre convalescence.

S'il vous arrive de souffrir d'hémorroïdes, procurez-vous de l'onguent pour soulager celles-ci au cas où vous seriez constipée après l'intervention.

Rendez-vous préopératoire

Le rendez-vous préopératoire est l'occasion de poser toutes les questions que vous pourriez avoir concernant la chirurgie, l'anesthésie, etc.

Demandez à votre médecin de vous prescrire les analgésiques requis et faites préparer l'ordonnance à la pharmacie. C'est beaucoup plus pratique que d'y aller en sortant de l'hôpital.

Demandez à savoir s'il est nécessaire de faire une préparation intestinale. Celle-ci consiste à nettoyer les intestins afin d'éviter que les déchets intestinaux se répandent dans l'abdomen, au cas où la paroi intestinale se perforerait durant l'intervention.

Renseignez-vous pour savoir si une épilation préalable est nécessaire. Si c'est le cas, faites-le vous-même à la cire. Vous éprouverez ainsi beaucoup moins de démangeaisons pendant votre convalescence.

Demandez à votre médecin s'il ou elle accepte que votre laparoscopie soit enregistrée sur cassette vidéo. Celle-ci peut s'avérer un document médical inestimable d'autant plus qu'il est très rassurant de voir ce qui s'est passé lors de la chirurgie.

Sac d'hôpital

Enfin, préparez votre sac d'hôpital et faites-en l'inventaire avec la personne qui vous accompagnera afin qu'elle soit au courant de son contenu et de l'emplacement des articles qu'il contient. Y inclure:

  • des serviettes hygiéniques
  • vos cartes d'assurance maladie et d'hôpital
  • une cassette vidéo vierge
  • une paire de chaussettes
  • un étui à lunettes
  • un baladeur et une cassette relaxante
  • du matériel de lecture
  • des papiers-mouchoir
  • du baume pour lèvres

Pour le retour à la maison, prévoyez avoir dans la voiture un sac refermable en plastique (du type Ziploc) au cas où vous auriez des vomissements, ainsi que des mouchoirs et un coussin.

Jour de l'intervention chirurgicale

Le jour de l'intervention, ne portez aucun maquillage ni fixatif à cheveux, lotion ou désodorisant.

Enlevez votre vernis à ongle, tous vos bijoux ainsi que vos lentilles cornéennes.

Portez des vêtements très amples, telle qu'une robe sans élastique à la taille.

Enfilez une culotte bikini car elle ne frottera pas sur votre nombril après l'intervention. De plus, organisez-vous pour qu'elle soit d'une taille plus grande qu'à l'habitude. Elle sera beaucoup plus confortable si votre abdomen est gonflé.

Portez des souliers faciles à chausser et déchausser. Vous n'aimerez pas avoir à vous pencher après l'intervention.

Une fois arrivée à l'hôpital, essayez autant que possible de relaxer. Je vous suggère d'apporter votre baladeur et d'écouter de la musique relaxante.

Retour à la maison

Lors du retour à la maison, inclinez votre siège d'auto dans une position médiane et serrez un coussin contre votre abdomen pour amortir les chocs.

Une fois rentrée à la maison, demeurez étendue et dormez le plus possible durant les 24 premières heures. Vos muscles abdominaux seront très sensibles les premiers jours. Serrez un coussin contre votre abdomen lorsque vous devez éternuer ou tousser pour amoindrir la douleur. Celui-ci sera sensible pendant environ une semaine et il est normal que vous ayez quelques ecchymoses.

Vous ressentirez aussi certaines douleurs dans les épaules pendant quelques jours. Inclinez-vous un peu dans votre fauteuil et mettez un coussin chauffant sur vos épaules. Dès que vous vous sentirez assez en forme, marchez un peu dans la maison.

Pour sortir du lit, roulez-vous sur le côté, glissez vos pieds hors du lit, asseyez-vous en prenant appui sur vos deux mains et puis levez-vous.

Si vous éprouvez des nausées, il existe plusieurs trucs que vous pouvez essayer: un tampon d'alcool à friction passé sous le nez, se coucher à l'horizontale, respirer par la bouche, sucer un bonbon à la menthe, manger un biscuit soda ou boire du ginger ale.

Recommencez à manger légèrement, en commençant par des liquides et en passant graduellement aux aliments solides. Afin de prévenir la constipation, mangez une grande quantité d'aliments riches en fibres tels que les poires, les pruneaux, les asperges, les carottes et le pain de blé entier. L'anesthésie et les analgésiques peuvent provoquer une forte constipation suite à une intervention.

De plus, buvez au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour, non seulement pour prévenir la constipation, mais aussi pour favoriser l'élimination des résidus de l'anesthésie.

Après la laparoscopie, évitez de porter des tampons et d'avoir des relations sexuelles tant et aussi longtemps que vous aurez des saignements.

Vous pouvez vous laver sous la douche 24 heures après l'intervention; par contre, les bains sont déconseillés pendant une semaine. De toute façon, il sera difficile de prendre un bain car vous aurez du mal à sortir de la baignoire.

Quelques jours après l'intervention, il vous sera possible d'appliquer de la vitamine E sur les incisions si la cicatrice est saine et s'il n'y a aucun signe d'infection. La vitamine E accélère la guérison et la cicatrisation.

En temps normal, il faut compter une semaine environ pour se remettre d'une laparoscopie. Il s'agit d'une intervention couramment pratiquée et peu invasive. Toutefois, si vous avez de la fièvre, de la difficulté à uriner, des saignements abondants ou des douleurs aiguës, contactez votre médecin immédiatement ou rendez-vous à l'hôpital.

Lors de votre retour au travail, portez des vêtements très amples et évitez de porter des bas de nylon car ils causeront des irritations dans la région du nombril.

Le secret d'une bonne convalescence, c'est de prendre le temps et les moyens nécessaires pour bien récupérer ses énergies.

Par Annie Plourde (endometriose@yahoo.ca)

Avis de non-responsabilité: Le Réseau canadien pour la santé des femmes et la revue Le Réseau offrent des informations d'ordre général qui ne peuvent remplacer une consultation auprès d'un médecin. Si vous sentez que vous avez besoin d'un avis médical, s.v.p. consultez votre professionnelle de la santé. Le RCSF s'engage à s'assurer que les informations mises en ligne dans ce site Web soient fiables et à jour.