RésautageInternet : comment chercher de l'information en matière de santé

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
par Laura Buchan

Les sites Internet qui offrent de l'information concernant les questions de santé doivent être consultés avec un oeil critique. Lorsque j'ai lancé une recherche sur Alta Vista en utilisant les mots clés 'santé et Canada', le chercheur a repéré 33 810 715 entrées. Avec toutes ces données, on se doit de cultiver une attitude prudente et un sens critique face à l'information offerte sur ces sites.

Quelques conseils pour mieux naviguer :

L'adresse URL (p. ex. : www.cwhn.ca) est en soi révélatrice.

La dernière composante du nom de domaine (.com, .org, .edu) est significative : .com est pour les sites commerciaux, .org est pour les organismes à but non lucratif, et .edu indique qu'il s'agit d'institutions éducatives. Il y a aussi des codes assignés pour les pays, tels que .ca pour le Canada, .fr pour la France, .uk pour le Royaume-Uni et .au pour l'Australie.

La plupart des organismes à but non lucratif possèdent la terminaison .org, même s'il existe quelques exceptions à cette règle. J'apprécie encore davantage les sites .ca puisqu'il est difficile d'obtenir ce nom de domaine, alors qu'un .com s'achète en un jour. Il faut donc que l'organisme exerce certains efforts pour obtenir un .ca.

Je fais beaucoup plus confiance à un site qui comporte une section "Qui sommes-nous?", dans laquelle je peux obtenir de l'information sur le mandat et la composition de l'organisme. Toutefois, je suis habituellement plus méfiante face aux sites commerciaux Je n'aime pas les sites qui tentent de me vendre quelque chose. Le pire site que j'aie croisé est celui dont les pages comportaient une publicité instantanée qui apparaissait à chaque nouvelle page que j'ouvrais!

En raison du raz-de-marée d'information qui déferle sur le Net en matière de santé et du fait que cette information n'est généralement pas soumise à une réglementation, certains organismes se sont associés dans le but d'établir des critères pour évaluer la crédibilité des renseignements les normes qui, selon mon expérience, sont les plus couramment utilisées sont celles qui relèvent de la certification accordée par Health On the Net Foundation (HONcode) provenant de Genève.

Quelques sites pour vous lancer

Concernant une maladie spécifique

Vous (ou quelqu'un que vous aimez) avez reçu un diagnostic qui vous dit que vous êtes atteintes d'une maladie spécifique et vous voulez plus d'information. Dans bien des cas, il est bon de consulter d'abord les organismes à but non lucratif associés à cette maladie. Ces sites offrent souvent des données sur les faits, des mises à jour concernant les recherches les plus récentes, des ressources et des liens vers d'autres sites. Toutefois, soyez conscientes du fait que la plupart des organismes (comme le Réseau canadien pour la santé des femmes) ne sont pas responsables du contenu des pages à l'extérieur de leur site.

Concernant les ressources en soutien

Dans bien des cas, les personnes qui sont très malades ou qui ont perdu un être cher suite à une maladie éprouvent un réconfort en ayant des contacts avec d'autres gens qui ont vécu la même expérience. Les organismes de soutien sont nombreux sur Internet.

Concernant la santé générale et la prévention

Ma stratégie est de me diriger fréquemment vers l'un des sites Web plus établis, où je trouve souvent des articles d'actualités quotidiennes, des indications pour les sites du jour, des ressources et des liens vers d'autres sites traitant de la santé.

Concernant les médecines douces

Malheureusement, il est beaucoup plus facile de trouver des sites Web qui présentent une perspective biomédicale que des sites offrant de l'information sur les médecines douces. Ces derniers sont souvent maintenus par une ou deux personnes qui possèdent un intérêt pour les thérapies alternatives ou les approches en médecines douces.

Autres ressources bibliothèques et centres de documentation

Malgré le fait que je travaille dans le domaine de la technologie de l'information, je conserve une profonde affection pour les livres. Au cours d'une recherche en bibliothèque, il est plus facile d'amasser certaines données qui peuvent s'avérer plus difficilement identifiable sur le Web par exemple : Qui est l'auteur? Quelles sont leurs sources? L'information est-elle récente? Vous avez aussi une alliée qui vous aide dans votre recherche une bibliothécaire documentaliste qui vous aiguillera dans la bonne direction, de manière rapide et efficace.

Les centres de documentation ont la même fonction et vous n'avez qu'à composer un numéro de téléphone pour rejoindre celui du RCSF.

Un site Internet ne remplace pas un diagnostic professionnel.

Puisque les noms de domaines renvoient constamment à la culture américaine, il est présummé que les sites affichés sur Internet proviennent des États-Unis, à moins d'indications contraires.

Qui est derrière le site Web?

Je ne veux pas véhiculer le message à l'effet que tous les sites commerciaux sont un arnaque certains sites commerciaux (p. ex. : www.alzheimer.com) offrent des ressources et des renseignements de qualité.

L'information est-elle récente? L'auteur est-il crédible?

Un bon site doit comporter une date de "dernière mise à jour" qui vous indiquera quand cette information a été affichée et si la dernière découverte de l'heure est à la fine pointe ou déjà bien dépassée.

Consultez

http://www.hon.ch/HONcode/Conduct_f.html

La Société d'arthirite: http://www.arthrite.ca

La Société canadienne du sida: http://www.cdnaids.ca

Le Réseau d'échange d'information du Québec sur le cancer du sein : http://www.reiqcs.org

L'Assiciation canadienne du diabète: http://www.diabetes.ca/franc/

Carrefour Santé : www2.sympatico.ca/sante/

Réseau canadien de la santé : http://www.canadian-health-network.ca

La Gentiane une page qui offre un soutien aux personnes qui affrontent la mort d'un proche : pages.infinit.net@@JC@IphcAeOowouOj/chimel/Gentiane.htm

Santé Canada En Direct : www.hc-sc.gc.ca/francais/indexaz.htm

Le Réseau Proteus, un site québé www.reseauproteus.net/accueil/ cois, est fantastique. Ce site offre une liste importante d'organismes œuvrant dans le domaine des médecines douces, ainsi que des ressources et de l'information.