Actualités

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

   Les lesbiennes se méfient des médecins

Les intervenants en soins de santéé doivent faire preuve davantage d'ouverture vis-à-vis la clientèle lesbienne.

C'est ce qu'a déclaré la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) lors de sa rencontre annuelle sur les questions cliniques qui s'est déroulée en juin, à Victoria.

Des études démontrent que dans les trois tiers des cas, les lesbiennes ne se sentent pas à l'aise de révéler leur orientation sexuelle à leur médecin, de peur d'être mal traitée. Plusieurs ont reçu des soins inadéquats parce qu'elles avaient choisi de ne pas révéler leur orientation sexuelle.

Selon la Dr Jan Christilaw de la SOGC, "La stratégie la plus sécuritaire adoptée par les lesbiennes et entérinée par la société qui les entoure est celle du silence".

Des études américaines révèlent que 35 à 50 pour cent des lesbiennes percevaient de l'hostilitéé évidente à leur égard lorsqu'elles révélaient leur orientation sexuelle. Selon cette recherche, les médecins canadiens ne sont pas plus approchables mais affichent un peu moins d'hostilité directe.

La Dr. Christilaw a tenu des ateliers traitant de questions cliniques à l'occasion de la rencontre de la SOGC, favorisant les échanges et aidant les médecins à surmonter leurs barrières de communication. "Ces femmes doivent être d'abord convaincues qu'elles peuvent totalement faire confiance à la personne soignante avant d'envisager la possibilité de révéler leur orientation sexuelle."

Le Centre de doc-C'est parti!

C'est officiel. Mine de rien, à la suite de plusieurs mois de préparation et d'organisation, le Centre de documentation du Réseau canadien pour la santé des femmes est maintenant prêt à vous servir. Voici ce qu'il vous offre :

- Un numéro sans frais 1-888. Allez-y! Posez-nous des questions liées à la santé des femmes. Nous tenterons de vous aiguiller vers des organismes qui sont de préférence dans votre région et qui possèdent la meilleure expertise concernant vos interrogations. Vous pouvez aussi nous faire parvenir vos demandes par courrier électronique (des questions nous sont parvenues d'aussi loin que la France, l'Inde et le Brésil).
Sans frais : 1-888-818-9172
Courriel : clearhse@cwhn.ca

-Des ressources documentaires. Nous avons de nombreuses ressources exclusives sur le thème de la santé des femmes. Plusieurs de ces ressources peu diffusées proviennent de nos propres membres et des lectrices de notre bulletin. De plus, notre personnel a repéré, sur Internet, de nombreuses ressources de fine pointe et de grande valeur.

-Des bases de données. Trois bases de données distinctes mais liées ont été cééonstituées pour entreposer de l'information sur les individus et les organismes, ainsi que sur leurs ressources et leurs recherches. Étant remplies d'information provenant d'organismes de femmes œuvrant en matière de santé dans tout le Canada et partout dans le monde, ces bases contiennent une mine d'information clé qui nous permet à de vous aider dans vos recherches. Tout organisme désireux de contribuer à la base de données du RCSF par le biais de notre site Web doit communiquer avec nous pour obtenir des instructions et un mot de passe.

-Un site Web pour le RCSF. Ce site contient un certain nombre de documents et de liens vers d'autres sites Web qui sont d'intérêt. Nous vous invitons à amorcer votre recherche d'information en vous "réchauffant" sur notre site, lequel fait l'objet de révisions et de mises à jour constantes. Vous pourrez très rapidement accéder à nos trois bases de données et mener votre recherche en autonomie pour trouver des renseignements sur les organismes, les ressources et les recherches.

Si vous (ou votre organisme) êtes intéressées à vous joindre à notre réseau et à vous inscrire dans notre base de données, veuillez communiquer avec Patricia Fader, Coordonnatrice du Centre de documentation, au (204) 942-5500, poste 15, pour connaître la procédure.

CIPD+5

CIPD+5 évaluera les progrès qu'auront accomplis les gouvernements depuis la Conférence internationale sur la population et le développement.

En octobre et novembre, les organismes non gouvernementaux (ONG) tiendront une série de rencontres à Halifax, Montréal, Toronto, Winnipeg et Vancouver, dans le but de définir la position du Canada pour l'événement d'évaluation qui aura lieu en juin 1999. Il sera question de développement international, de droits des femmes en matière de santé et de reproduction, de migration, d'environnement et autres facteurs.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Katherine McDonald
Directrice exécutive
Action Canada pour la population et le développement
430-1, rue Nicholas
Ottawa ON K1N 7B7
Tél. : (613) 562-0880
Téléc. : (613) 562-0880
Courriel : acpd@ibm.net international






 

Japon : le puit empoisonné

Le Japon prend de plus en plus conscience des dangers et de la présence importante des substances chimiques fabriquées par l'homme et portant atteinte au système hormonale.

Les recherches pour trouver les causes à la baisse de natalité au Japon ont mené aux produits chimiques qui attaquent les fonctions hormonales et contaminent la nourriture et l'eau potable.

Les chercheurs japonais ont relevé, chez les femmes, un lait maternel contenant des niveaux de dioxines dangereusement élevés, ainsi qu'une hausse d'anomalies et d'excroissances utérines, alors que chez les hommes, une numération de spermatozoïde‹des extrêmement faible a été relevée.

Au Japon, le lait maternel des femmes qui vivent près des incinérateurs d'ordures, lesquels émettent jusqu'à 80 pour cent des dioxines du pays, affiche un taux de contamination supérieur à celui des femmes qui habitent loin des incinérateurs.

Source : Services sur l'environnement à l'intention des journalistes

Appelez Willow

Dorénavant, vous pouvez appeler sans frais pour obtenir des ressources, du soutien et de l'information sur le cancer du sein.

En réponse à une hausse importante des demandes de services en provenance de tout le Canada, Willow offre maintenant de l'information et un soutien téléphonique sans frais, en au moins douze langues, et ce, à compter de l'automne.

Au cours de la nouvelle année, le groupe composé de survivantes de cancer envisage d'offrir de la formation, des ateliers, des ressources et des possibilités de réseautage aux militantes des groupes communautaires traitant du cancer partout au pays.

Pour de plus amples renseignements sur ces services et autres, communiquez avec :

Willow
785 Queen Street East
Toronto ON M4M 1H5
Sans frais : 1-888-778-3100
Courriel : willow@web.net
Site Web : www.willow.org
Téléc. : (416) 778-8070





 

Fait à l'os: les vrais faits

Profitant de la crainte de vieillir qu'éprouvent les femmes, le secteur privé œuvrant dans le domaine de la santé a créé une demande pour les tests de densité minérale des os (un examen qui mesure la densité osseuse).

Malgré le fait que la recherche ne confirme aucunement l'utilité d'un tel test pour prévenir une future détérioration osseuse, les fonds limités qui sont consacrés aux soins de santé seront détournés et ne serviront pas à financer des approches plus efficaces, selon un document récent de la Dr Aminée Kazanjian.

Pour vous procurer un exemplaire de "Normal Bone Mass, Aging Bodies, Marketing of Fear", veuillez communiquer avec le :

BC Office of Health Technology Assessment
Centre for Health Services and Policy Research
University of British Columbia
429-2194 Health Sciences Mall
Vancouver BC V6T 1Z3
Téléc. : (604) 822-7975
Courriel : bcohta@chspr.ubc.ca





 

Erratum

Les Éditions du remue-ménage (Montréal) Á publié bout de patience, la version française du livre par Sharon Batt, Patient No More, publié par Gynergy Books. La version française est parue au printemps 1998 et le prix du livre est de 29,95 $.

 

Une nouvelle amie

Les femmes qui sont dans la fleur de l'âge possèdent une revue bien à elles, et c'est une nouvelle amie qui en fait maintenant la gestion.

La revue Une Veritable Amie a changé de mains et de lieu, et le Centre de santé des femmes de Winnipeg est dorénavant son nouveau domicile.

Janine O'Leary Cobb, fondatrice et gestionnaire de la revue depuis 1984, poursuit son chemin de vie pour vivre plus de temps auprès de sa famille, pour "humer le parfum des roses" et pour travailler à un recueil de lettres envoyées à la revue au cours des années.

En tant que nouvelle rédactrice en chef, Sari Tudiver écrivait dans son éditorial : "Nous espérons pouvoir conserver la touche personnelle qui caractérisait l' uvre de Janine et que nous avons tant appréciée".

Plusieurs des services de la Clinique de santé des femmes de Winnipeg mettent l'accent sur la ménopause, la mi-vie et le vieillissement. Les numéros à venir d'Une Veritable Amie refléteront donc certainement l'esprit de cette revue.

Le premier numéro de la Clinique, celui d'octobre, a repris plusieurs des rubriques de 'VA' si appréciées des lectrices, telles que "Hot Flashes" une mise à jour sur les recherches et les actualités et "The Exchange" la rubrique du courrier.

Une Veritable Amie pour les femmes dans la fleur de l'âge...

1e étage -419 avenue Graham
Winnipeg MB R3C 0M3
Tél. : (204) 989-8028
Téléc. : (204) 989-8029
Courriel : afi@pangea.ca
www.pangea.ca/~afi