La problématique de la maternité et de la toxicomanie à l'étude dans deux Centres d'excellence pour la santé des femmes

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Les projets du CESAF pour les femmes autochtones

Selon Caroline Tait, principale chercheure dans le cadre d'un nouveau projet qui sera réalisé sous l'égide du Centre d'excellence pour la santé des femmes -- Consortium Université de Montréal (CESAF), «la consommation d'alcool et de drogues durant la grossesse constitue un problème de santé majeur pour les femmes autochtones.» Le CESAF est l'un des cinq Centres d'excellence pour la santé des femmes mis sur pied par Santé Canada en 1996 dans le but de créer des projets de recherche axés sur la santé des femmes.

Le projet comporte plusieurs objectifs, précise Mme Tait : «Premièrement, nous allons examiner comment les femmes autochtones et leurs communautés comprennent et conçoivent l'enfant à naître et sa relation avec la femme enceinte. Nous allons également explorer les expériences et les préoccupations de ces femmes en ce qui a trait à la toxicomanie, y compris durant la grossesse.» L'étude analysera aussi les modèles actuels de traitement et de prévention conçus pour les femmes enceintes aux prises avec des problèmes reliés à la toxicomanie, dans le but d'avoir une vision plus large des facteurs à partir desquels sont établies les politiques en matière de toxicomanie pendant la grossesse.

Mme Tait fait partie de Femmes autochtones de Montréal, un groupe qui vise l'amélioration de la santé physique et mentale des femmes autochtones vivant dans les centres urbains. Le groupe mène un deuxième projet avec le CESAF; il s'agit de l'organisation d'une conférence sur le bien-être des femmes autochtones des centres urbains, qui doit avoir lieu au début de novembre. Mme Tait précise que la conférence servira à établir des réseaux communautaires qui aideront les femmes autochtones à composer avec des problématiques de santé et à trouver des façons de créer des liens entre les approches plus traditionnelles (holistiques) et les modèles biomédicaux occidentaux.

Le Centre d'excellence pour la santé des femmes de la Colombie-Britannique

Un autre projet ayant trait à la maternité et à la toxicomanie a été mis sur pied par le Centre d'excellence pour la santé des femmes de la Colombie-Britannique. «Les femmes aux prises avec des problèmes de toxicomanie qui sont aussi mères de famille ont besoin de services accessibles, efficaces et accueillants», souligne Gail Malmo, directrice du Aurora Treatment Centre de Vancouver et membre d'une équipe d'intervenantes et de chercheuses engagées dans ce projet.

L'objectif premier de l'étude consiste à identifier, d'une part, quels sont les obstacles rencontrés par les femmes enceintes et les mères qui veulent se prévaloir de traitements en toxicomanie et, d'autre part, quelles formes de soutien elles obtiennent. L'enquête se déroule dans deux régions de la Colombie-Britannique, c'est-à-dire dans une ville située au sud ainsi que dans une communauté située au nord de la province. Le projet vise également à mettre au jour les pratiques et les orientations qui ont un effet bénéfique sur la capacité des femmes à prendre soin de leurs enfants lorsque celles-ci sont engagées dans un processus de désintoxication.

Le Centre d'excellence pour la santé des femmes de la Colombie-Britannique a participé récemment à une initiative visant à sensibiliser l'opinion publique au fait qu'il est possible d'avoir recours à des méthodes autres que des mesures coercitives à l'endroit des femmes qui consomment des psychotropes durant la grossesse. Une campagne médiatique organisée lors de la récente affaire du «cas G», mettait l'accent sur l'existence de certains programmes de traitements prometteurs pour les femmes toxicomanes enceintes. On avait également insisté sur la rareté de ces programmes, et le fait que les femmes cherchant à y avoir accès doivent faire face à une multitude de difficultés.

Pour de plus amples renseignements sur les projets du CESAF, vous pouvez joindre Caroline Tait au (514) 495-2284 ou par courrier électronique, à l'adresse suivante : ctait@po-box.mcgill.ca. Pour en savoir plus long sur les initiatives menées en Colombie-Britannique, communiquez avec Nancy Poole au (604) 875-2017 ou par courrier électronique à l'adresse suivante npoole@w.womenhosp.bc.ca.


Consultez l'excellente liste de ressources sur Internet au: http://www.ccsa.ca/poole.htm


Pour en savoir davantage

Sur l'alcoolisme et la toxicomanie chez les femmes

Adrian, M., C. Lundy et M. Eliany, éd. Women's use of Alcohol, Tobacco and other Drugs in Canada [La consommation d'alcool, de tabac et d'autres drogues chez les femmes au Canada]. Toronto : Fondation de la recherche sur la toxicomanie, 1996.

Amethyst Women's Addiction Centre. Here's to You, Sister. Creating a Women's Addiction Service: Amethyst's Story [Ma soeur, à ta santé. La création d'un service pour femmes toxicomanes : l'histoire du Centre Amethyst]. Ottawa : Amethyst Women's Addiction Centre, 1995.

Fondation de la recherche sur la toxicomanie. The Hidden Majority: A Guidebook on Alcohol and Other Drug Issues for Counsellors who Work with Women [La majorité cachée : guide sur l'alcoolisme et la toxicomanie à l'intention des intervenants oeuvrant auprès des femmes]. Toronto : Fondation de la recherche sur la toxicomanie,1996.

Sur le syndrome d'alcoolisme foetal et les troubles du développement liés à la consommation de psychotropes

McKenzie, Diane. Fetal Alcohol Syndrome. Canadian Profile 1996 [Le syndrome d'alcoolisme foetal. Un portrait de la situation au Canada en 1996].Ottawa : Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies, 1997.

Sur les traitements obligatoires

Flagler, E., F. Baylis et Sanda Rodgers. Ethical dilemmas that arise in the care of pregnant women: Rethinking "maternal-fetal" conflicts [Les dilemmes d'ordre éthique qui surviennent dans le cadre des soins prodigués aux femmes enceintes : repenser les conflits mère-foetus]. Journal de l'Association médicale canadienne 156(12) : 1729-1732, 1997.

Harrison, Michelle. Drug addiction in pregnancy: The interface of science, emotion and social policy [Grossesse et toxicomanie : l'interface de la science. Les émotions et les politiques sociales]. Journal of Substance Abuse Treatment no 8, 1991.

The Lindesmith Center. Punishing Women for their Behaviour During Pregnancy: An Approach That Undermines Women's Health and Children's Interests [L'approche punitive envers les femmes -- en ce qui a trait à leur comportement durant la grossesse -- nuit à leur santé et va à l'encontre des intérêts des enfants]. New York : Center for Reproductive Law and Policy, 1996.

Young, Iris Marion. Punishment, treatment, empowerment: Three approaches to policy for pregnant addicts [Punition, traitement et valorisation : trois approches dans l'élaboration des politiques en ce qui a trait aux toxicomanes enceintes]. Feminist Studies 20 (1) : 33-57, 1994.

Sur les perspectives en ce qui a trait aux Autochtones

Association des infirmières autochtones du Canada. It Takes A Community: A Resource Manual for Community-Based Prevention of Fetal Alcohol Syndrome and Fetal Alcohol Effects [L'essentielle communauté : un guide de ressources pour la prévention du syndrome d'alcoolisme foetal et des effets de l'alcool sur le foetus]. Ottawa : Association des infirmières autochtones du Canada, 1997.

Sur les thérapies et les programmes qui ont fait leurs preuves

Grant, Therese. The Birth to Three Program: A Plan of Action for Washington State 1996-1997, Prevention and Intervention with High Risk Alcohol and Drug Abusing Mothers and their Children [Le programme Birth to Three : un plan d'action pour l'état de Washington pour 1996-1997 -- Prévention et intervention auprès des mères alcooliques et toxicomanes à risque élevé ainsi que leurs enfants]. Seattle : University of Washington School of Medicine, 1996.

Nos remerciements vont à Nancy Poole pour l'aide apportée à la compilation de cette liste.