Trouver notre voix

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Un message du comite de coordination du Reseau canadien pour la sante des femmes

Les femmes de tous les coins du Canada ont beaucoup et longuement travaillé pour tisser des liens entre les nombreuses composantes du mouvement de la santé des femmes. Pendant plus de 20 ans, des groupes tels que Healthsharing ont renforcé la vision d'un réseau de la santé des femmes étendu à l'échelle nationale. Nous rendons hommage à ces femmes qui sont venues avant nous, et à ce qu'elles ont réalisé. Car nous sommes tributaires de leurs luttes, de leurs espoirs et de leurs rêves.

Pendant des décennies, des femmes ont organisé des groupes locaux, provinciaux et nationaux afin de combler les graves lacunes existant dans les services de santé pour les femmes et pour exercer des pressions envue d'obtenir de tels services. Ensemble, nous avons développé des modèles créatifs de promotion de la santé et de fourniture de services, que ce soit dans le contexte de l'organisation communautaire ou à l'intérieur des murs des universités et des institutions de santé plus traditionnelles. Nous avons formé des coalitions pour aborder de nouvelles questions relatives à la santé. Nous avons publié des documents qui ont servi de ressource dans différentes langues. Nous avons été des consultantes. Nous sommes devenues des «chiens de garde» face aux politiques et aux pratiques du gouvernement et des secteurs industriels.

Les femmes ont été des pionnières dans l'organisation de groupes d'entraide, de soutien et autres modèles de soins alternatifs. Les récentes recherches reconnaissent maintenant ce que les femmes savent depuis longtemps: le soutien social joue un rôle clé dans la santé et la guérison.

Les femmes ont toujours compris que la pauvreté, le stress et autres conditions sociales ont un effet sur la santé. Nous savons que le simple fait d'être née femme comporte des risques pour la santé. Celles d'entre nous qui sont des femmes autochtones ou des Premières Nations, des femmes de couleur, des femmes immigrantes ou réfugiées, des femmes ayant un handicap, ou des lesbiennes, ont bien montré comment la pauvreté, le racisme, la discrimination et la violence contre les femmes, en plus d'une attention inadéquate de la part du système médical, ont des conséquences sur la santé des femmes. Nous avons poussé les gouvernements à reconnaître les «déterminants sociaux de la santé» dans leurs politiques.

Le temps est venu de concevoir des services de santé et de bien-être qui répondent aux besoins des femmes. Les importantes compressions dans les dépenses gouvernementales, le démantèlement et la privatisation des services sociaux et de santé, de même que les attaques au droit universel à des soins de santé viennent considérablement menacer notre bien-être et nos familles. La pauvreté et le chômage prennent de l'ampleur dans la plupart des communautés, tandis que les politiques fiscales, les compagnies transnationales et les institutions financières continuent de consolider leurs richesses.Comment nous assurons-nous que la diversité des voix des femmes est entendue dans ce contexte? Comment continuons-nous à travailler ensemble pour susciter le changement?

Le travail en réseau peut nous aider à aiguiser notre compréhension en ce qui a trait aux changements nécessaires pour améliorer la santé des femmes et les services de santé au Canada et pour influencer les politiques et la planification. L'un des défisqui se pose au Réseau est de s'assurer que les approches alternatives et axées sur les femmes deviennent «l'avenue principale» des politiques publiques plutôt qu'un projet «en marge».

Les Centres d'excellence rattachés au Programme pour la santé des femmes, récemment financé par Santé Canada, offrent aux groupes communautaires du domaine de la santé des femmes, aux personnes qui assurent des services et aux chercheurs ou chercheuses universitaires, une occasion unique et stimulante de travailler ensemble sur la recherche et les politiques touchant la santé des femmes, et ce, par des voies nouvelles et en dépassant les limites qui souvent nous divisent.

Dans le passé, plusieurs partenariats entre les personnes engagées dans la recherche et les travailleuses communautaires se sont révélés difficiles à soutenir. Parmi ses activités, le RCSF facilitera le partage de l'information et des ressources, encouragera le débat critique et aidera les groupes ainsi que les individus intéress ésà se joindre à d'autres en créant des rapprochements autour de questions particulières et sur la base d'intérêts complémentaires. Tout en collaborant, nous devons maintenir l'indépendance et l'intégrité du mouvement de la santé des femmes. Nous sommes prêtes à accueillir ce défi.

Le RCSF entend vaincre l'isolement et favoriser le travail en commun afin de transformer les peurs et les frustrations en actions créatives. Au Canada, en raison des grandes distances géographiques et de la diversité linguistique, culturelle et autre, le travail en réseau représente une tâche immense.

Étant donné notre grande diversité, nous n'allons pas d'un seul coup trouver "notre voix" dans le cadre du bulletin et du Réseau. Mais le fait de reconnaître et d'explorer notre diversité est aussi un chemin qui mène à des liens forts et à la découverte d'un terrain commun.

Comme l'a montré la Conférence de Beijin, nous faisons partie d'un mouvement des femmes global. Le Réseau canadien pour la santé des femmes nous appartient à toutes, et il doit être nourri si nous voulons qu'il grandisse et devienne fort.

Nous vous invitons à partager avec nous, et nous attendons vos suggestions, vos idées, vos histoires, vos mises à jour, vos mises en garde, vos rétroactions, vos questions et vos commentaires. Dites-nous ce que vous pensez du bulletin. Participez aux activités du RCSF qui vous intéressent. Entrez en contact avec nous:

CWHN Network / RCSF Réseau
2e étage-419 avenue Graham
Winnipeg, Manitoba
R3C 0M3
Téléphone: (204) 942-5500
Télécopieur: (204) 989-2355
Courrier électronique: cwhn@cwhn.ca