L'inforoute vers santé des femmes

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable



Selon l'auteur du guide intitulé 1997 Guide to Health Care Resources on the Internet, « Internet pourrait bien être l'instrument le plus efficace pour influencer le développement des politiques sociales, depuis la tenue de manifestations populaires ». Tout comme un grand nombre d'adeptes enthousiastes de la technologie, John Hoben considère qu' Internet constitue une « mine de connaissances sur les êtres humains du monde entier, accessible à toutes et à tous ».

Bien sûr, affirmer comme le fait John Hoben qu' Internet est « accessible » ne signifie pas que tous y ont nécessairement accès. Il faut d'abord avoir le matériel nécessaire, suivre une formation, saisir en quoi cet outil peut répondre à ses besoins et savoir en tirer profit pour poursuivre ses objectifs. Une initiative telle que le Women's Organizations On Line, mis sur pied par le gouvernement de la Saskatchewan au coût de 775 000 $, est un exemple concret de projet financé par des deniers publics, dont l'objectif est de permettre à un plus grand nombre de femmes d'avoir accès aux renseignements diffusés sur Internet et de faire les contacts qu'il permet. Le Secrétariat à la condition féminine de la Saskatchewan alloue des subventions pouvant aller jusqu'à 7000 $ aux groupes communautaires; la formation est intégrée à ce projet dont le but est d'accroître l'efficacité des organismes à but non lucratif.

Une autre initiative de ce genre a vu le jour en Colombie-Britannique en 1996, et le Victoria Women's Sexual Assault Centre est l'un des organismes ayant pu se prévaloir de ce projet du gouvernement provincial, qui vise entre autres la formation et le soutien technique. La page Web du centre sert à fournir des renseignements sur l'agression sexuelle et à faciliter l'accès à la documentation pédagogique dont il dispose. Répertorié dans le guide Virtual organizing, Real Change: Women's Groups Using the Internet (édité par Jo Sutton et Scarlett Pollock et publié par Women's space), l'organisme de Victoria vante les mérites du courrier électronique, lequel permet de faire gagner du temps en évitant de jouer au chat et à la souris au téléphone, et en facilitant la coordination des réunions. Se servir d'Internet pour distribuer des documents avant une réunion contribue à l'amélioration des réunions en vis-à-vis.

Madeline Boscoe, coordonnatrice exécutive du Réseau canadien pour la santé des femmes, reprend cette idée mais l'exprime en termes différents. « Ce qui est vraiment merveilleux et de prometteur avec Internet, c'est la possibilité de rehausser le niveau du dialogue, des débats, des associations et des liens que nous pouvons établir avec autrui. Je crois qu'il peut contribuer à faciliter le processus démocratique et à convaincre les citoyennes et citoyens qu'ils ont véritablement un rôle à jouer. »

Le Réseau canadien pour la santé des femmes illustre cette philosophie de manière éloquente; il s'appuie sur la diffusion de connaissances par le biais de l'Internet, visant à se donner un haut degré de visibilité partout au pays tout en raffermissant les liens qui unissent les chercheuses et les militantes dans le domaine de la santé. Les membres du comité de coordination et de l'exécutif national étant dispersées à travers le pays, il arrive souvent que les orientations sont élaborées et les décisions prises par l'entremise du modem plutôt que dans une salle de conseil d'administration.

Du point de vue individuel, les consommatrices en matière de santé se tournent vers Internet pour en apprendre davantage sur leur état de santé; ceci met au défi les médecins qui ne sont pas habitués à recevoir des patientes informées des derniers développements de la recherche sur la maladie dont elles sont atteintes. Madeline Boscoe prévient qu'il faut faire une distinction très nette entre « information » et « connaissances ». Les sociétés pharmaceutiques mettent sans cesse sur pied de nouveaux sites sur des « questions de santé », mais ceux-ci ne sont en fait que des annonces publicitaires à peine déguisées pour vendre leurs médicaments.

De nombreux organismes en santé des femmes se servent d'Internet pour partager de l'information et des idées, et pour allier leurs efforts vers des objectifs de recherche, d'action collective et de sensibilisation. Une telle participation peut ainsi permettre d'épargner de l'argent et de gagner du temps, et aider les groupes et les individus à créer des liens avec des personnes dont l'expertise peut contribuer à atténuer leur charge de travail, tout en permettant de mettre à la disposition d'autrui le fruit de leur propre travail. Madeline Boscoe considère qu' Internet permet à des organismes comme le Réseau canadien pour la santé des femmes de devenir des lieux de rencontre et d'échange. Grâce à cet ressource, les femmes pourront mettre au point des outils d'analyse des questions ayant trait à la santé des femmes, tout en ayant un meilleur accès aux toutes dernières données en matière de traitement et de recherche.

Selon Madeline Boscoe, « il aurait été possible d'éviter des désastres comme ceux des implants mammaires ou du Dalkon Shield, si nous avions pu, à cette époque, nous servir d'un système de surveillance faisant appel aux consommatrices de ces produits ».


Pour plus de renseignements

  • Virtual Organizing, Real Change: Women's Groups Using the Internet;
    Scarlet Pollock et Jo Sut-ton, éditrices, publié par Women'space.
    Faites l'apprentissage de l'organisation d'une campagne de mobilisation sur Internet, et découvrez des stratégies pouvant permettre aux organismes de mieux atteindre leurs objectifs en se servant de cet outil.
    On peut joindre Women'space au (902) 351-2283.
    C. élec. : diamond@womenspace.ca
    Site Internet : http://www.womenspace.ca








  • Global Networking for Change: Experiences from the Association for Progressive Communications (APC) Women's Program;
    publié en mai 1997.
    Sont répertoriés dans ce guide plus de 100 groupes de femmes qui utilisent Internet; on y retrouve des rubriques telles que technologie et culture, pro-blèmes d'accès, partage des ressources et obstacles.
    Communiquez avec: Association for Progressive Communications
    GreenNet Limited
    Bradley Close, 74-77 White Lion Street, London NI 9PF, England
    Adresse URL http://wvvw.apc.org/women
    Courrier élec. : apcwomen@laneta.apc.org
    Le Réseau canadien pour la santé des femmes
    Site Internet : http://www.cwhn.ca
    téléphone :(204) 942-5500











On s'attend à ce que VolNet s'étende aux groupes de femmes

La mise sur pied d'un nouveau programme d'accès à Internet pour les organismes bénévoles, subventionné par le gouvernement fédéral, devrait bientôt être annoncée par Industrie Canada. Les groupes provenant du domaine de la santé et les organismes oeuvrant pour l'équité comptent parmi les organismes qui pourront présenter des demandes de subvention.

En mai dernier, vingt-sept femmes, dont Jo Sutton, assistaient à une réunion de planification dont le but était de discuter du programme VolNet et d'encourager industrie Canada à adopter des critères qui permettront aux groupes oeuvrant pour l'équité de satisfaire aux conditions requises. Le réseau des organismes concernés a travaillé d'arrache-pied tout au long de l'été dernier afin de s'assurer que les groupes de femmes oeuvrant pour l'équité auront eux aussi accès à ce programme; tout semble indiquer que ces efforts ont porté fruit.

« Le processus a été facilité par Internet; cet outil nous ayant de joindre rapidement et assez facilement les personconcernées. Nous savions que nos courriers électroniques atterrissaient de façon régulière sur les bureaux des fonctionnaires, et ceux-ci ont senti le besoin de nous répondre », indique 1o Sutton.

Grâce au projet VolNet, on s'attend à ce que 20 millions $ soient attribués au cours des trois prochaines années. Les organismes bénévoles dans les domaines de la santé, de l'environnement, des services sociaux, du développement international, des sports, de la religion, des arts, de même que les groupes oeuvrant pour l'équité, pourraient en bénéficier. Les détails concernant VolNet seront diffusés au cours du mois d'avril.