Actualités

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable



Soyez à l'écoute de Women's TV
Le 27 avril prochain, soyez à l'écoute de l'émission « Open for Discussion » diffusée sur les ondes du Women's Television Network. Le film « Two Small Voices » sera suivi d'une discussion sur les conséquences des implants mammaires. Les trois femmes qui siégeront sur le panel débattront des poursuites intentées contre les manufacturiers d'implants mammaires.


L'Ontario Women's Health Network Project
a reçu l'assentiment de Santé Canada pour mettre sur pied plusieurs projets à l'échelle provinciale. Le but des projets est de diffuser de l'information et favoriser le réseautage dans le domaine de la santé des femmes. En voici quelques-uns

  • La création d'une BASE DE DONNÉES sur les questions liées à la santé des femmes, qui fera éventuellement l'objet d'un partage avec le Réseau canadien pour la santé des femmes. Veuillez communiquer avec Lisa Betel au (416) 408-2121, poste 256.




  • La mise sur pied d'un PROCESSUS DE CONSULTATION À L'ÉCHELLE DE LA PROVINCE, parrainé par le Disabled Women's Network (DAWN), dont entre autres une conférence provinciale sur la santé des femmes. Pour de plus amples renseignements, contactez Beth Mairs, au 1-800-561-4727.




  • L'ONTARIO WOMEN'S CANCER PROJECT mettra sur pied plusieurs projets concernant les différents types de cancers. Entre autres, les thèmes suivants seront abordés
    1. la sensibilisation des femmes handicapées face aux risques de cancer;
    2. la réaction face à la mort d'une membre du groupe : un atelier destiné aux femmes faisant partie de groupes de soutien pour les femmes atteintes de cancer du sein;
    3. un manuel sur les ressources disponibles et sur l'évaluation des besoins, destiné aux femmes atteintes d'un cancer des organes reproducteurs;
    4. de la documentation sur : le cancer du sein, le DES et l'hystérectomie (impression d'une brochure sur l'hystérectomie, en gros caractère ainsi qu'en français et en espagnol);
    5. une trousse d'information sur le cancer du sein et sur l'environnement, de même que des publications complémentaires;
      Pour de plus amples renseignements au sujet de ce projet sur les femmes et le .cancer, veuillez communiquer avec Chris Sinding, au 1-888-778-3100.

Auditions sur les remèdes alternatifs
Le Comité permanent de la santé du gouvernement fédéral entendra les présentations des parties jusqu'au mois d'avril prochain, puis formulera ses recommandations au sujet du processus de réglementation qui régit les médicaments traditionnels, les remèdes à base de plantes médicinales, les préparations homéopathiques, ainsi que les suppléments vitaminiques et minéraux. Vous n'êtes pas sans savoir que le ministre fédéral de la Santé, Allan Rock, a mis au rancart le projet de son prédécesseur, qui visait à soumettre les remèdes naturels à la même réglementation que les médicaments traditionnels. II a plutôt constitué un nouveau conseil consultatif chargé de déterminer l'avenir de l'agence qui contrôle le domaine de la santé et autorise la vente des médicaments au Canada. Si vous souhaitez exprimer votre point de vue sur la mise en disponibilité ou la réglementation encadrant les suppléments vitaminiques et les remèdes à base de plantes médicinales, de même que sur l'accessibilité des remèdes autres que les médicaments traditionnels, veuillez téléphoner au bureau du comité et des services législatifs, au (613) 947-6729, afin d'obtenir des renseignements sur la démarche à suivre pour effectuer une présentation devant le comité.


La manipulation politique : une étude de cas sur l'intérêt de l'Ontario à désassurer la fertilisation in vitro
Un rapport du Centre for Health Economics and Policy Analysis de l'université McMaster stipule qu'avec la désassurance de la fertilisation in vitro, il sera plus difficile d'avoir à l'oeil les entreprises oeuvrant dans ce domaine. Le document de travail « When Tinkering is Too Much: A Case Study of Incentives Arising from Ontario's Deinsurance of In Vitro Fertilization » remet en question la décision du ministère de la Santé de l'Ontario, en 1994, de désassurer la fertilisation in vitro, sauf dans le cas où les trompes de Fallope sont complètement obstruées. Le ministère prévoyait alors épargner 4,4 millions $ et doutait de la pertinence d'avoir à définir les procédures médicales nécessaires.

«La désassurance implique la privatisation de cette pratique et semble indiquer une tendance vers les valeurs » d'équité actuarielle « auxquelles souscrivent les compagnies d'assurances privées, de même qu'un éloignement des principes de » solidarité « sous-jacents à l'assurance sociale », selon le document de travail.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le :
Centre for Health Economics and Policy Analysis
Université McMaster
1200, rue Main Ouest, Chambre 3H1, Hamilton (ON) L8N 3Z5
Tél. :(905) 525-9140, poste 22135
Cour. élec. : marshl@fhs.McMaster.ca





Alerte à la caféine
Le Centre pour la science dans l'intérêt public, éditeur du bulletin Nutrition Action Newsletter, met en garde la population contre l'excès de caféine qui augmenterait les risques de fausses couches et de naissances de bébés de faibles poids, et rendrait la conception plus difficile. II accroîtrait aussi les risques de fractures dues à l'ostéoporose. « Plus une femme boit du café de façon régulière, plus elle élimine son calcium par voies urinaires », dit Linda Massey, chercheuse sur les os à l'université de l'état de Washington.

Le Centre aimerait que la teneur en caféine dans les aliments soit inscrite sur l'étiquette. Un récent article du Nutrition Action Newsletter analyse la teneur en caféine de divers aliments et de différentes boissons, en plus de publier un résumé des études réalisées sur le lien possible entre la caféine et les malformations congénitales, l'infertilité et les bébés de faibles poids. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Patricia Lieberman ou Bill Jeffrey au Centre pour la science dans l'intérêt public, à Ottawa, au (613) 730-0799.


Preuves incriminantes contre les implants
D'après une récente étude du département de pathologie de l'université du Texas, les implants mammaires en silicone relâchent des polymères d'organosilicone dans le corps de la femme, qu'elle présente ou non des symptômes associés à l'exposition au silicone. Des chercheurs ont mesuré les niveaux de polymères d'organosilicone en prélevant des échantillons lors d'autopsies effectuées sur les corps de 15 femmes ayant reçu des implants mammaires, mais ne possédant aucun antécédent de trauma à la poitrine. Ils les ont ensuite comparés à ceux d'un groupe contrôle de 14 femmes du même âge. Des échantillons de tissus mammaires, de nodules lymphatiques, de gras abdominal, du foie, des poumons, de la rate et même de sang ont été prélevés. Les chercheurs ont constaté une concentration accrue, « statistiquement significative », de polymères d'organosilicone dans les nodules lymphatiques situés sous les aisselles, dans la poitrine et dans le gras abdominal chez les femmes portant des implants mammaires en silicone. Les auteurs J.J. Barnard, E.L. Todd, W.G. Wilson, R. Mielcarek et R.J. Rohrich ont conclu que « les polymères d'organosilicone migrent, de façon régulière, de leur lieu d'implantation dans la poitrine aux tissus situés à proximité ».


Le Congres du Médical Women's International Association
se tiendra à Nairobi au Kenya, du 8 au 14 novembre 1998.
Pour obtenir plus de renseignements ou pour recevoir les documents relatifs à l'incription, veuillez écrire à l'adresse suivante : 3667, 4e av. Ouest, Vancouver (BC) V6R 1 P2, ou téléphonez au :(604) 731-5355.


Prix d'excellence en santé des femmes décernés par le Secrétariat du Commonwealth
En 1997, le Secrétariat du Commonwealth a remis des prix d'excellence en santé à sept agences et organismes instigateurs de projets oeuvrant dans le domaine de la santé des femmes. Les ministres de la Santé des pays du Commonwealth ont créé ce prix en 1995, lors de leur onzième rencontre en Afrique du Sud, pour souligner le travail des services qui ont intégré des pratiques innovatrices en matière de santé des femmes, dans les pays du Commonwealth.

Ci-dessous sont énumérées les agences qui ont reçu des prix en 1997

  • Interagency Committee on Violence Against Women, Avalon Health, St. John's, Terre-Neuve;




  • Santé et conditions de vie des femmes, Recherche et intervention sur les substances psychoactives - Québec, Québec;




  • Community Health, Women's College Hospital, Toronto, Ontario;




  • The Toronto Hospital Women's Health Program : Community Symposia Series on Women's Health, Toronto, Ontario;




  • School of Kinesiology, Lakehead University, Thunder Bay, Ontario;


  • The Women's Health Clinic, Winnipeg, Manitoba;




  • Edmonton Women's Health Network, Edmonton, Alberta.