Québec : Les avortements désormais sans frais dans les cliniques privées?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Québec : Les avortements désormais sans frais dans les cliniques privées?
Les femmes qui souhaitent interrompre leur grossesse pourront dorénavant le faire sans frais dans des cliniques privées. Le 12 décembre 2006, le ministre de la Santé, Philippe Couillard, faisait inclure in extremis un amendement en ce sens au projet de loi 33 sur la garantie d'accès, adopté sous le bâillon le lendemain. Ainsi les femmes n'auront plus à débourser un sou pour obtenir une interruption de grossesse, qu'elle soit pratiquée dans le réseau public ou en clinique privée. Dorénavant, avec l'article 42 de la loi 33, pour obtenir un avortement gratuit, les femmes devront se présenter dans une institution publique (hôpital, CLSC ou centre de santé des femmes). Si le service ne peut être prodigué dans le délai requis, elles seront réorientées vers une clinique privée.

Lire la suite : http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/2006/12/les_avortement_.html