Traitement hormonal substitutif : Analyse des demandes de remboursement présentées par les femmes âgées, 2002 à 2007

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Le recours des femmes âgées au traitement hormonal substitutif (THS) est passé de 14 % à 5 % dans cinq provinces canadiennes, à la suite de la publication en 2002 d'une étude de la Women's Health Initiative (WHI). Cette étude révélait en effet que les risques pour la santé étaient supérieurs aux bienfaits liés au THS.

Selon une nouvelle étude réalisée par l'*Institut canadien l'information sur la santé* (ICIS) sur les demandes de remboursement auprès des régimes publics d'assurance-médicaments, de 2001-2002 à 2006-2007, cinq provinces canadiennes ont enregistré une baisse annuelle du recours au THS chez les femmes âgées de 65 ans ou plus. Les cinq provinces dont il est question sont l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. La baisse annuelle moyenne la  plus marquée (30 %) a été enregistrée dans les deux années suivant la publication du rapport de la WHI.

Lire la suite.