Les effets positifs de la féminisation de la médecine : Des changements notoires qui modifient la profession

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

La féminisation de la médecine a entraîné de nombreux impacts positifs pour l'ensemble de la profession médicale. Les femmes ont notamment eu des répercussions sur les relations médecins-patients, sur l'organisation des services, sur l'accès et la qualité des services et finalement sur la profession médicale elle-même.

C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le Groupe de recherche interdisciplinaire en santé de l'Université de Montréal, commandée par l'Association médicale du Québec (AMQ).  L'étude démontre que le nombre d'heures travaillées par les femmes est d'environ 10 % moindre que pour les hommes. Plus précisément, les femmes omnipraticiennes voient environ 15% moins de patients par heure en cabinet que les hommes, ce qui signifie qu'elles passent un peu plus de temps par patient.

Lire le communiqué complet et le rapport entier.