Une approche sensible à l’expérience du traumatisme : Atelier portant sur les traumatismes, les dépendances et la santé mentale

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Par Nancy Poole

Centre d’excellence pour la santé des femmes – région de la Colombie-Britannique

L’expérience d’un traumatisme et de la violence occupe souvent une place centrale dans la vie des femmes présentant des problèmes de toxicomanie et de santé mentale. Jusqu’ici, toutefois, les systèmes de santé et de services sociaux n’ont pas pris cette réalité en considération. Pourtant, de plus en plus de fournisseurs de soins collaborent avec des intervenants du secteur de la lutte contre la violence afin de mettre au point des programmes de soutien qui intègrent ces trois dimensions (traumatisme, mauvaise santé mentale et toxicomanie problématique). Le programme « Seeking Safety » constitue un modèle du genre. Élaboré par la Dre Lisa M. Najavits à la Harvard Medical School, il est mis en œuvre dans un éventail de milieux en Colombie-Britannique.

« Seeking Safety » est un programme de groupe axé sur les problèmes relatifs aux traumatismes, à la toxicomanie et à la santé mentale. Il met l’accent sur l’acquisition d’un sentiment de sécurité, le rétablissement des idéaux et la création de liens avec les services communautaires.

En novembre 2008, des experts en santé des femmes et des enfants qui collaborent avec le Vancouver Island Health Authority (VIHA) et le Centre d’excellence pour la santé des femmes – région de la Colombie-Britannique ont organisé un atelier sur la prestation de soins qui tiennent compte du rôle des traumatismes. L’objectif était de réunir des fournisseurs et fournisseuses de services soucieux d’employer, dans leur travail, des méthodes spécialement adaptées aux clientes qui ont subi des traumatismes et qui présentent des problèmes de toxicomanie ou de santé mentale ou encore, des problèmes sociaux ou de santé. On y a présenté des interventions axées sur les traumatismes, directement centrées sur leurs effets, ainsi que des méthodes sensibles aux besoins des femmes qui les ont subies. Cette approche tient compte des connaissances actuelles sur l’ampleur et les répercussions de la violence, de manière à combler le mieux possible les besoins des survivantes en matière de prestation de services et de soins.

Au cours de l’atelier, intervenants et praticiens ont discuté des approches qui permettent d’offrir des services intégrés inspirés par le programme « Seeking Safety », modèle qu’ont adopté des organismes tels que le Victoria Women’s Sexual Assault Centre, le Victoria Native Friendship Centre, la Haven Transition House et la John Howard Society. Les participants et participantes ont passé en revue les soins dispensés dans le cadre des thérapies brèves ainsi que des interventions à plus grande échelle. Titulaire d’un doctorat, Lori Haskell, psychologue clinicienne à Toronto, a prononcé un discours d’ouverture inspirant, au cours duquel elle a décrit les effets multidimensionnels de la violence sur la vie des femmes, tout en soulignant leurs implications pour la prestation de traitements intégrés en matière de violence et de toxicomanie. Par exemple, le fait de considérer les « symptômes » de traumatisme (par ex. l’automutilation) comme une « adaptation » à des circonstances intolérables permet de favoriser la résilience et d’aider les survivantes à se découvrir des forces et des ressources intérieures plutôt que de se concentrer sur leurs faiblesses et leurs échecs.

Un réseau de planificateurs du système de santé, de fournisseurs de services et d’intervenantes en santé des femmes transmettra les points soulevés pendant l’atelier aux planificateurs en toxicomanie et en santé mentale qui collaborent avec le BC Health Authorities. On prendra aussi des mesures pour offrir davantage de formation sur ces mêmes questions aux fournisseurs de services.

Pour de plus amples renseignements :

Seeking Safety : www.seekingsafety.org

Centre d’excellence pour la santé des femmes – région de la Colombie-Britannique : www.bccewh.bc.ca