Sexe, mensonges et produits pharmaceutiques : comment les fabricants entendent profiter de la « dysfonction sexuelle féminine »

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Webinaire avec Barbara Mintzes coauteure d’un nouvel ouvrage sur le sujet

Cliquez ice pour écouter l'entregistrement (le 14 decembre, 2010)

Le Réseau canadien pour la santé des femmes accueillera Barbara Mintzes, spécialiste de l’évaluation des médicaments, qui traitera de la médicalisation de la sexualité féminine par les sociétés pharmaceutiques. Mme Mintzes analysera la tendance actuelle à regrouper les difficultés éprouvées par les femmes sur le plan sexuel sous l’étiquette de « dysfonction sexuelle féminine », aux fins d’une machine publicitaire qui promet de « guérir » le problème. Elle présentera des exemples tirés de ses recherches, démontrant que les sociétés pharmaceutiques exploitent le discours sur l’insatisfaction des femmes en matière sexuelle pour tenter de créer de toutes pièces une maladie qui leur rapportera des milliards de dollars.

Barbara Mintzes est professeure adjointe au Department of Pharmacology & Therapeutics de l’Université de la Colombie-Britannique, associée au UBC Centre for Health Services & Policy Research et membre du comité directeur de l’Action pour la protection de la santé des femmes.

Cet événement est possible grâce à une contribution financière de Santé Canada. Les opinions exprimées dans les présentes ne reflètent pas nécessairement les positions de Santé Canada.