Nouvelles rapports de Statistique Canada - Années potentielles de vie perdues chez les Indiens inscrits

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Le numéro en ligne de mars 2011 de Rapports sur la santé contient deux articles sur les Années potentielles de vie perdues chez les Indiens inscrits:

«Années potentielles de vie perdues de 25 à 74 ans chez les Indiens inscrits, 1991 à 2001» présente des estimations des années potentielles de vie perdues de 25 à 74 ans parmi les Indiens inscrits vivant à l'intérieur ou à l'extérieur des réserves, fait état des causes de décès pour lesquelles les disparités entre les Indiens inscrits et les Canadiens non autochtones étaient les plus grandes, et examine les effets des facteurs socioéconomiques sur ces différences.

«Années potentielles de vie perdues de 25 à 74 ans chez les Métis et les Indiens non inscrits, 1991 à 2001» porte sur les années potentielles de vie perdues de 25 à 74 ans, selon la cause de décès, chez les Métis et les Indiens non inscrits, comparativement aux adultes non autochtones, et évalue l'influence des facteurs socioéconomiques sur les disparités dans les décès prématurés.