La victimisation avec violence chez les femmes autochtones

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Langue de rédaction de la fiche: 
Français
Titre traduit: 
Violent victimization of Aboriginal women
Éditeur: 
Statistique Canada
Date de publication: 
2011
Lieu de publication: 
Ottawa ON

Un rapport sur un étude sur les résultats de l'Enquête sociale générale (ESG) de 2009 sur la victimisation. Trouvé que près de 67 000 femmes autochtones de 15 ans et plus vivant dans les provinces, soit 13 %, ont déclaré avoir été victimes d'au moins un crime violent au cours des 12 mois précédant la tenue de l'enquête. Les crimes violents mesurés au moyen de l'ESG comprennent l'agression sexuelle, le vol qualifié et les voies de fait. Les femmes autochtones ont affiché un taux de victimisation avec violence autodéclarée près de trois fois supérieur au taux enregistré par les femmes non autochtones. La plupart des incidents violents déclarés par les femmes autochtones ont été commis par des hommes qui ont agi seuls.

Disponibilité: 
Information pour commander la ressource: 
Disponible en ligne.
Notes: 
Comprends des ref. bibliogr.
Support: 
En Ligne