Comment parler à votre fille de ses menstruations

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Comment aborder le sujet des menstruations avec ma fille ?

Il est préférable d'aborder le sujet des menstruations bien avant qu'elles ne commencent, mais il n'est jamais trop tard! Les règles se déclenchent entre 9 et 16 ans chez la plupart des filles, la moyenne se situant autour de 12 ou 13 ans.

Si votre fille vous pose des questions sur les menstruations, essayez d'y répondre ou suggérez-lui de chercher ensemble la réponse. Si elle ne pose aucune question, vous pourriez essayer de soulever la question :

  • en parlant de vos propres expériences;
  • en lui demandant ce qu'elle a appris dans ses cours d'hygiène; ou
  • en lui demandant ce que lui ont rapporté ses amies.

Si votre fille hésite à en parler, vous pourriez faire le premier pas en laissant dans un endroit propice un livre informatif qu'elle pourra trouver et lire seule.

Comment faire en sorte que ma fille envisage positivement le début des menstruations ?

Essayez d'être positive : l'idée selon laquelle les menstruations sont une « calamité » ou une chose à craindre est répandue dans notre société. Vous pouvez aider votre fille en observant les principes ci-dessous :

  • En traitant les menstruations comme un processus physiologique normal.
  • En n'oubliant pas que le corps de votre fille ne réagira pas nécessairement comme le vôtre–si vos propres menstruations ont toutefois été difficiles, il est acceptable de le mentionner.
  • En corrigeant les mythes et les stéréotypes pouvant être véhiculés par les amis ou les films.
  • En sensibilisant les hommes et les garçons au sein de votre famille sur ce processus normal de croissance.
  • En fournissant aux hommes et aux garçons au sein de votre famille des exemples de comportement respectueux envers une jeune fille qui a ses règles.

Quels autres renseignements devrais-je donner à ma fille à propos des menstruations ?

Les jeunes filles ont souvent de nombreuses préoccupations à ce sujet, allant de la « gestion » des règles à la façon dont celles-ci vont les changer et modifier la façon dont les gens se comportent avec elles. Vous pouvez aider votre fille en lui offrant les conseils suivants :

  • En lui enseignant comment suivre son cycle menstruel pour déterminer la période à laquelle correspondront ses menstruations.
  • En lui présentant les différentes méthodes d'absorption du flux menstruel, telles que les serviettes hygiéniques, les tampons et les moyens respectueux du corps et de l'environnement comme les serviettes et tampons 100 % coton ou organiques, serviettes lavables et coupelles de caoutchouc lavables que l'on insère dans le vagin. Équipez-vous du nécessaire avant que votre fille n'ait ses premières règles, mais respectez son choix quant au moyen qu'elle souhaite utiliser.
  • En lui montrant comment utiliser correctement serviettes et tampons hygiéniques et comment en disposer.
  • En lui indiquant comment trouver et acheter les fournitures nécessaires à l'école ou pendant ses sorties.
  • En la mettant en garde contre le syndrome de choc toxique.

Vous pouvez aussi profiter de l'occasion pour rassurer votre fille et lui confirmer qu'elle pourra continuer à pratiquer ses activités préférées (les sports, par exemple).

Comment aider ma fille à célébrer la venue de cet événement important dans sa vie ?

Vous voudrez peut-être trouver une façon de marquer le début des règles de votre fille en soulignant l'importance de ce rite de passage dans sa vie. Presque toutes les femmes se souviennent du premier jour de leurs menstruations. Il est possible de faire en sorte que l'événement reste pour elle un bon souvenir, par des moyens aussi simples que :

  • lui écrire une lettre;
  • lui offrir de faire une activité de son choix; ou
  • l'emmener au restaurant.

Il pourrait être très utile de discuter de la manière dont votre fille envisage cette étape et ce passage vers sa vie de femme. Essayez de rester ouverte aux différents angles qu'elle pourrait aborder par rapport aux transformations que subit son corps et aux émotions qu'elles suscitent chez elle. Si votre fille sent que vous êtes là pour elle, et ce, même si le sujet vous met un peu mal à l'aise toutes les deux, elle comprendra qu'elle peut s'ouvrir à vous quand d'autres questions importantes surgiront.

S'il y a dans la vie de votre fille d'autres femmes qu'elle estime, vous pourriez l'encourager à parler aussi avec elles.

Où puis-je trouver plus d’information ?