Démêler l'information contenue dans les recherches médicales

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Qu'ai-je besoin de savoir concernant la recherche sur la santé ?

La recherche sur la santé comporte de nombreux créneaux et utilise un éventail de moyens pour cueillir l'information.

  • La recherche biomédicale ou fondamentale : Des études réalisées sur des cellules, des tissus ou des animaux, souvent en laboratoire. Elles peuvent être ou non applicables aux humains. Souvent, elles ne font que suggérer des pistes de recherche.
  • La recherche épidémiologique : Des études réalisées sur des groupes de personnes (populations) dans le but d'étudier les courbes des taux, de la distribution, de la prévention et du contrôle des maladies, des blessures et d'autres événements relatifs à la santé.
  • La recherche sociale et comportementale : Des études qui se penchent sur les attitudes, les besoins et les habitudes des personnes.
  • La recherche clinique : Des études sur le diagnostic, le traitement, la prévention et les effets des maladies et des troubles de santé. Elles incluent des études sur le terrain, tels que des essais cliniques et des essais réalisés auprès de la collectivité, qui portent sur l'innocuité des stratégies, des médicaments ou des traitements médicaux et sur leur capacité à traiter ou à prévenir un événement lié à l'état de santé.
  • La recherche sur la santé et la recherche opérationnelle : Des études qui examinent la prestation des soins de santé et les voies que les gens utilisent pour accéder aux soins de santé.

À quels types d'information les chercheurs s'intéressent-ils ?

Il existe deux catégories générales de recherche : la recherche « quantitative » et la recherche « qualitative ». Le type de recherche est déterminé selon la question posée.

  • Les recherches quantitatives sont celles qui sont les plus fréquentes dans le monde de la recherche médical, notamment celles qui touchent les médicaments et les autres traitements. Ces études posent des questions comme « Quelle quantité ? » ou « Combien ? ». Elles comptent, mesurent et comparent les choses. Par exemple, une étude quantitative peut compter combien de femmes prenant un médicament pour une maladie du cœur développent cette même maladie ou encore la quantité nécessaire d'un médicament afin de prévenir une maladie du cœur. Une autre étude peut comparer deux médicaments qui préviennent les maladies du cœur afin de voir lequel des deux est le plus efficace et provoque le moins d'effets secondaires.

Les études qualitatives posent des questions comme « Pourquoi ? » et « Comment ? ». Ce type de recherche utilise souvent des entrevues, des sondages ou d'autres moyens permettant d'observer les gens afin de déterminer comment ils pensent, se sentent ou agissent. Par exemple, une étude qualitative peut demander : « Pourquoi les filles commencent-elles à fumer ? » Les études qualitatives posent des questions auxquelles il est difficile ou même impossible de répondre avec des chiffres.

Quels types de recherches médicales dois-je examiner lorsque je prends des décisions concernant ma santé ?

La crédibilité des différents types de recherches médicales varie, ainsi que leur capacité d'examiner les pratiques liées à la santé. La réalisation d'une étude complète, précise et exhaustive est une entreprise difficile. Chaque étude comporte des points forts et des points faibles. Les types d'études et la qualité des preuves fournies, de la plus solide à la plus fragile, sont les suivants :

  • Les études méthodiques et les méta-analyses : Des études complètes et structurées examinant toutes les recherches réalisées sur un sujet spécifique. Elles combinent parfois des données ou des statistiques provenant des études (méta-analyse).
  • Les études sur échantillons aléatoires et contrôlés : Des études répartissant les participants de façon aléatoire dans deux groupes : ceux qui reçoivent le véritable médicament (groupe expérimental) et ceux qui reçoivent un faux médicament (groupe contrôle), dans le but d'identifier les différences entre les deux. Il y a autant de possibilités d'être dans l'un ou l'autre groupe et l'affectation à un groupe n'est pas déterminée par l'urgence thérapeutique. L'essai à double insu sur échantillons aléatoires et contrôlés est une autre forme plus poussée de ce type d'étude. Cette forme comporte une composante supplémentaire : ni les chercheurs ni les participants de l'étude ne connaissent l'identité des personnes qui prennent le véritable médicament ou le placebo (pilule de sucre), et ce pendant toute la durée de l'étude.
  • Les études cohortes : Des études qui se penchent sur un groupe clairement défini. Elles observent les occurrences futures (étude prospective) ou étudient les dossiers médicaux antérieurs (étude rétrospective) ou autre information.
  • Les études cas témoins : Des études qui comparent deux groupes de personnes : les personnes atteintes d'une maladie ou d'un trouble de santé (cas) à d'autres personnes qui présentent les mêmes caractéristiques (comme l'âge ou le sexe) mais qui ne sont pas atteintes de la maladie (contrôle).
  • Les études de séries de cas : Des études qui décrivent plusieurs « cas ».
  • Les rapports de cas : Des études qui présentent un seul cas.
  • Idées, éditoriaux et opinions .
  • Les études sur les animaux .
  • Les recherches in vitro (éprouvettes) .

Comment les recherches sont-elles financées ?

Le financement pour la recherche provient habituellement des ministères gouvernementaux, des fondations, des universités ou des entreprises. Il est important de demander d'où l'argent provient puisque certains bailleurs de fonds peuvent avoir des intérêts financiers liés aux résultats d'une recherche. Par exemple, une entreprise pharmaceutique qui paie pour la recherche sur son médicament peut exiger des chercheurs des résultats qui démontrent l'efficacité du médicament. Les chercheurs précisent (révèlent) maintenant plus souvent l'origine des fonds pour leur recherche dans leur mémoire de recherche ou dans les articles de revues.

Les chercheurs ont-ils mené leurs recherches auprès de personnes comme moi ?

Les chercheurs ont-ils mené leurs recherches auprès d'hommes exclusivement, ou auprès de femmes et d'hommes, ou auprès de femmes seulement ? L'étude comportait-elle des participants dont les antécédents et l'âge étaient très différents ? Si les chercheurs n'étudiaient que certains types de femmes, leurs conclusions ne s'appliquent peut-être pas à toutes les femmes.

Jusqu'à récemment, la recherche médicale a plutôt eu tendance à mener ses études auprès d'hommes, sans reconnaître qu'il existe des différences entres les hommes et les femmes sur le plan de la santé. Aujourd'hui, les chercheurs tentent davantage de comprendre ces différences en utilisant « l'analyse comparative entre les sexes » ou « l'ACS ».

Le groupe étudié était-il de taille suffisante ? Lorsqu'une étude quantitative tente de déterminer si un traitement est meilleur qu'un autre ou s'il comporte des dangers ou des effets secondaires, les résultats sont plus concluants quand la recherche est menée auprès d'une vaste population, sur une longue période de temps.

Les études qualitatives utilisent souvent de petits groupes. Elles se penchent en profondeur sur une question et peuvent nécessiter beaucoup de temps, alors il n'est pas toujours possible d'utiliser un gros groupe d'étude.

Comment interpréter les statistiques ?

Les statistiques sont censées indiquer si un événement est le fruit du hasard ou s'il résulte du traitement étudié. L'affirmation selon laquelle des statistiques sont « significatives » veut dire que les résultats de recherche indiquent une différence importante entre les groupes étudiés et que cette différence est tellement grande qu'elle n'est probablement pas le fruit du hasard. L'écart entre les deux groupes est causé soit par le traitement étudié, soit par une erreur, soit par un gauchissement dans le processus d'étude.

Les statistiques peuvent aussi être utilisées pour déterminer si deux événements se produisent en même temps, l'ampleur de la différence, les effets combinés de nombreux facteurs et les transformations qui surviennent au cours du temps.

Les études de recherche se penchent sur des groupes de personnes et leurs résultats peuvent s'appliquer ou non à vous. Discutez avec un professionnel de la santé pour savoir si le résultat d'une étude médicale s'applique à vous, selon vos antécédents médicaux, vos expériences et vos besoins particuliers.

Quels sont les possibilités de gauchissement dans les études médicales ?

Le gauchissement est l'introduction d'éléments qui influencent les résultats d'une étude de recherche. Diverses sources de gauchissement peuvent influencer la conception d'une étude, l'analyse des données ou l'interprétation des résultats.

  • La recherche médicale peut mettre l'accent sur une maladie ou un trouble de santé et ne se pencher que sur certains aspects de la vie des femmes qui influencent le cours de cette maladie.
  • Certaines personnes se sentent mieux quand elles pensent être traitées, même si elles ne reçoivent qu'une pilule de sucre. Ce phénomène s'appelle l'effet placebo.
  • Les gens ont une mémoire sélective et les volontaires peuvent répondre aux questions de recherche de façon sous/surévaluée. Ils donnent donc parfois des réponses qui, selon eux, sont les « bonnes » ou celles que les chercheurs veulent entendre.
  • Parfois, les observations et les conclusions peuvent être influencées par les stéréotypes véhiculés concernant certains groupes de personnes.

La façon de choisir les gens ou de demander des volontaires pour l'étude peut s'avérer problématique et donner lieu à un échantillon de participants non représentatif de la société.

Comment évaluer les résultats ?

  • L'étude a-t-elle réalisé son objectif ?
  • Les conclusions énoncées découlent-elles de l'information présentée ?
  • L'étude exagère-t-elle les avantages ou minimise-t-elle les dangers ?
  • Si l'étude suggère le recours à des médicaments ou à des traitements à titre préventif, un suivi à long terme a-t-il été fait pour constater les effets ?
  • Les résultats concordent-ils avec les preuves qui ont été faites antérieurement et qui sont davantage reconnues ? Parfois, de nouveaux résultats de recherche remettent en question les preuves antérieures.

Où puis-je trouver plus d’information ?