Prostitution : une forme d'exploitation & de violence à l'égard des femmes ?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

D’un avis du Conseil du statut de la femme au Québec, mai 2012 :

<<Il faut cesser de considérer la prostitution sous l'angle des nuisances publiques ou de la santé publique, comme on l'a fait jusqu'ici, sans se préoccuper de ses effets sociaux & du bien-être des personnes prises au piège de la prostitution. Le Conseil du statut de la femme propose l'adoption d'une loi, à l'instar de la Suède, qui dépénalise les femmes prostituées & qui criminalise tous ceux qui les exploitent. Celle-ci devrait s'inscrire dans une politique globale, axée sur la responsabilisation de tous les acteurs sociaux, visant à lutter contre le proxénétisme sans criminaliser les femmes; soutenir les femmes pour les aider à sortir & non à demeurer dans la prostitution; & changer les mentalités pour rendre la prostitution socialement inacceptable.

Le Conseil refuse de considérer la légalisation ou la décriminalisation comme une solution aux problèmes complexes liés à la prostitution...>>

Lisez La prostitution : il est temps d’agir.

La prostitution :
il est temps d’agir