Parlons sexualité avec Lyba - NOUVEAU blogue

Mercredi, October 17, 2012 - 11:19

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Le RCSF a le plaisir de présenter, aux personnes qui ne la connaissent pas déjà, Lyba Spring, éducatrice en santé sexuelle. Lyba a œuvré pendant près de 30 ans auprès du service de santé publique de Toronto. Notamment, elle a travaillé auprès des enfants et des ados dans les écoles, été intervenante dans une clinique de santé sexuelle, animé des ateliers, enseigné dans des établissements universitaires et participé à titre d’invitée à des émissions télévisées. Lyba a touché à tous les aspects de la sexualité, des pratiques sexuelles protégées à l’identité de genre, en passant par l’éducation favorisant une santé sexuelle chez les enfants, ainsi que l’éjaculation féminine. Des travailleuses et travailleurs du sexe et des directrices et directeurs d’écoles au personnel des établissements de soins de longue durée, elle a travaillé avec tous ces gens, en anglais, en français et en espagnol.

Aux deux semaines, Lyba écrira sur son blogue sur un éventail de sujets portant sur les femmes et la santé sexuelle. Elle vous invite à lui communiquer vos commentaires et vos suggestions.

Nous estimons que Lyba est un trésor. Nous espérons que vous profiterez aussi de cette précieuse ressource.

Vous pouvez communiquer avec Lyba à l’adresse : springtalks1@gmail.com


Les informations présentées par le RCSF ne visent pas à remplacer la consultation d’un(e) professionnel(le). Si vous pensez avoir besoin d’un avis médical, consultez votre professionnel(le) de la santé.


 

Par Lyba Spring

Au bout de presque 30 années de travail à titre d’éducatrice en santé sexuelle dans le secteur public au sein de l’organisme Toronto Public Health, je me suis rendu compte que je souhaitais « garder un pied » dans mon ancien milieu de travail après ma retraite. Mais la publication, sur ma page professionnelle Facebook, d’articles à caractère médical visant à aider mes anciens collègues à demeurer bien informés ne m’a pas suffi. Même si j’ai continué de m’exprimer dans les médias et de livrer à l’occasion des allocutions à des conférences, je n’arrivais toujours pas à assouvir complètement mon besoin de changer les choses.  

Je suis devenue féministe en 1968, dans la foulée de ce que l’on appelait à l’époque le mouvement de libération des femmes. La sexualité des femmes était alors un enjeu très politique, ce qui est toujours le cas aujourd’hui. L’indignation qu’ont récemment provoquée les remarques ignorantes d’un politicien américain sur le viol et l’avortement m’a incitée à publier des articles en ligne et des commentaires sur Twitter plus que jamais auparavant. Et la démarche entreprise par un député canadien, qui ramène sournoisement à l’ordre du jour la criminalisation de l’avortement, m’a rappelé à quel point il importait de rester vigilante.

Même si tous les aspects de la santé sexuelle revêtent un caractère politique, certains d’entre eux constituent des sujets de discussion particulièrement fascinants : élever des enfants en leur inculquant de saines habitudes en matière de sexualité, la santé sexuelle des adolescents, les relations amoureuses et sexuelles, la grossesse, les infections transmises sexuellement (ITS), les questions de différences entre les sexes et d’orientation sexuelle, les bébé-boumeurs qui s’épanouissement tardivement, la santé sexuelle des aînés, bref tous les côtés beaux et un peu moins beaux de notre sexualité, incluant les instances qui la contrôlent.

La définition de la santé sexuelle que donne l’Organisation mondiale de la santé souligne que la sexualité est un phénomène qui s’étend sur toute la vie. Nous devenons très tôt des êtres sexuels, des érections pouvant avoir lieu dans l’utérus et une lubrification vaginale dès la naissance. Notre vie sexuelle passe ensuite par divers stades : de l’exploration des organes génitaux au cours de notre première année d’existence à l’obtention délibérée de plaisir sexuel à la puberté; de la confusion à la clarté en matière d’identité sexuelle; des attirances enfantines au désir exacerbé à l’adolescence; des exhortations à la prudence en matière sexuelle auxquelles nous avons droit à la maison et à l’école à la prise de conscience que nous avons un pouvoir de décision en ce qui a trait à notre mode d’expression sexuelle; de l’agression ou des sévices sexuels à la guérison; des premiers moments d’intimité aux relations à plus long terme; du désir de parentalité à l’éducation d’un enfant; du couple au célibat; de la maturité à la sexualité au stade de la vieillesse; de la pleine capacité à la capacité réduite; de l’incapacité au plein épanouissement sexuel...

Je veux m’entretenir avec vous de tous les aspects de nos vies sexuelles, en commençant par un article sur l’éducation que nous donnons à nos enfants en matière de sexualité saine. Si je m’intéresse aux questions plus larges, comme les technologies de la reproduction ou l’hormonothérapie substitutive, je tiens à me concentrer ici sur des sujets bien précis. Pour des articles sur ces enjeux plus vastes, consultez les autres sections de ce site, ou visitez ma page Facebook.

Et je souhaite faire appel à vous. Si vous avez des commentaires à propos de l’un ou l’autre des billets publiés sur mon blogue, prière de les acheminer à springtalks1@gmail.com.

Mais surtout, s’il y a d’autres sujets dont vous souhaiteriez discuter, faites m’en part en empruntant le lien indiqué précédemment. Je ne répondrai à aucune question d’ordre personnel, mais j’aimerais m’exprimer sur les sujets qui vous intéressent. Je voudrais aussi inclure certains de vos commentaires dans mes billets à venir. 

J’ai hâte d’avoir de vos nouvelles.