Le paradoxe insécurité alimentaire/obésité chez les femmes

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Date: 
ven, 2012-12-07 06:00

Ècoutez l'enregistrement ! (60 minutes, présenté en anglais) 

Cet événement était offert sans frais par le Réseau canadien pour la santé des femmes et le Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes.

Présentatrice : Andrea S. Papan

Animatrice : Anne Rochon Ford, directrice exécutive du RCSF

L’insécurité alimentaire se définit comme étant un manque d’accès continu à des aliments sûrs et nutritifs, à prix abordables.  L’obésité n’est pas uniquement  liée à une surconsommation de nourriture ou à des mauvais choix alimentaires. Pour nombre de femmes, l’obésité est liée à la pauvreté, à des circonstances d’ordre social et à un manque d’accès à des aliments plus sains. Dans le cadre de ce webinaire, la chercheuse Andrea S. Papan parlait du paradoxe que vivent les femmes qui souffrent à la fois d’insécurité alimentaire, à la fois de surpoids, tel qu’exposé dans le document Le paradoxe insécurité alimentaire/obésité en tant que « cercle vicieux » pour les femmes : Une étude qualitative (le résumé en français sur p. 4).

Ce projet avait pour objectif d’étudier les liens entre l’insécurité alimentaire modérée/le surpoids/l’obésité et les maladies chroniques chez les femmes du Canada atlantique, surtout chez les femmes de populations marginalisées et vulnérables. Les auteures de cette étude s’interrogeaient sur le fait que l’insécurité alimentaire modérée était liée au surpoids plutôt qu’à un faible poids et que cette problématique ne touchait que les femmes. Notamment, elles ont posé les questions suivantes :

  • Quels problèmes pondéraux éprouvaient les femmes? Avaient-elles connu des problèmes de poids depuis l'enfance ou leur problème de poids était-il lié directement à l'insécurité alimentaire?
  • N'était-il question que de ​​l'accès à une alimentation de mauvaise qualité? Quelles options alimentaires leur étaient accessibles?
  • Quelles étaient les dynamiques entre les sexes au sein du ménage — comment la nourriture est-elle partagée, qui mange mieux et qui mange le plus?
  • Comment leur poids affecte-t-il d'autres aspects de leur santé? Souffraient-elles de maladies chroniques?
  • Quelles stratégies ont-elles mises en place pour gérer l'insécurité alimentaire? Quels changements importants ont-elles identifiés pour améliorer leur situation?

Mme Papan répondrait aux questions de l’auditoire à la suite de sa présentation.

Liens utiles  :

Téléchargez le présentation ci-dessous (en anglais) 

Téléchargez le rapport Le paradoxe insécurité alimentaire/obésité en tant que « cercle vicieux » pour les femmes : Une étude qualitative (le résumé en français sur p. 4)

Lisez l'article par Jane Shulman pour le RéseauLe paradoxe entre l'insécurité alimentaire et l'obésité au Canada atlantique.

Visitez le Centre d’excellence de l’Atlantique pour la santé des femmes.

Cet événement est possible grâce à une contribution financière de Santé Canada. Les opinions exprimées dans la présente ne correspondent pas nécessairement à celles de Santé Canada.

Fichier attachéTaille
Papan final Dec. '12.pdf1.11 Mo