Nouvelle étude sur risque de cancer du sein chez les travailleuses de l’industrie des matières plastiques

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Une nouvelle etude publiée cette semaine fournit des nouvelles conclusions sur l’exposition aux produits chimiques associée au risque de cancer du sein chez les travailleuses de l’industrie des matières plastiques.

Cette etude, pilotée par Robert DeMatteo et menée en collaboration avec Margaret Keith, James Brophy et le Réseau pancanadien sur la santé des femmes et le milieu (RPSFM), corrobore des données épidémiologiques publiées récemment par Brophy et Keith, qui révélaient un risque de cancer du sein cinq fois plus élevé chez les employées de ce secteur pendant la préménopause. Tous ces résultats confirment la nécessité d’instaurer rapidement des mesures de réglementation des substances chimiques cancérogènes et des perturbateurs endocriniens au Canada.

Lisez le communiqué et l’étude sur notre site web.