Luttez contre l'oppression des genres!

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Le Centre de lutte contre l'oppression des genres en Montréal vous invite aux
évènements ci-dessous.

Assitez-y, participez-y, et amenez vos ami.e.s! Les évènements auront
lieu au 1500 De Maisonneuve Ouest, #404, sauf si une autre adresse est
indiquée.

Lundi 23 septembre
14h-16h, Portes ouvertes

Venez visiter et découvrir notre espace pour voir tout ce que nous offrons!
18h30-21h30, 10 de Pins Ouest #414
Joignez-vous à nous pour fêter le début de notre série d'évènements
inspirants ainsi que la rentrée scolaire. Nous partagerons de la
bouffe, des boissons et la musique dans un environnement chaleureux et
accueillant. Un micro ouvert vous donnerez l'occasion de performer de
la musique, du slam, de la poésie... exprimez-vous!

Mardi 24 septembre
15h-17h, Atelier de compétences médiatiques, avec Abby Lippman

Cet atelier interactif vous aidera à développer des connaissances de
base: vous allez apprendre comment servir de la presse grand public
afin d'être certain que VOTRE histoire est racontée comme VOUS voulez
qu'elle soit racontée.  Nous considérerons des méthodes différentes
pour attirer de la couverture médiatique et pour communiquer d'une
manière créative à l'orale et à l'écrit, tout en représentant vos
valeurs.

Mercredi 25 septembre
18h, Atelier sur l'histoire trans' avec Sophia Starosta

Une introduction aux pionniers trans' au Québec et en Europe. Nous
allons explorer des aspects de l'histoire trans' à travers les
perspectives des activistes, artistes, mannequins et cabarets
historiques.

Jeudi 26 septembre
19h, H-415, Les pensionnats autochtones et la violence contre les
femmes autochtones: "Ma mère- une guerrière moderne", une conférence
avec Norman Achneepineskum

"Ma mère était une orpheline à l'âge de dix ans; elle s’est trouvée au
pensionnat de Sainte-Anne à Fort Albany, Ontario où elle est restée
pendant huit ans jusqu'à ce que mon père l'a sortie pour se marier
avec elle. Ma mère est une survivante. La plupart de ses enfants
étaient enlevées de ma mère à l'âge de cinq ans et envoyés aux
pensionnats autochtones." Norman est Ojibwés-Cris, originalement du
nord de l'Ontario. En 1992, il est venu à Montréal à l'âge de 24 ans
pour chercher une meilleure vie. Il est un chanteur de pow-wow et
compositeur, un peintre, un artisan, un écrivain et poète, un conteur,
et un bricoleur. Il est le chanteur principal et porteur de tambour
des Buffalo Hat Singers qui participent principalement à des
évènements dans la région de Montréal.

Vendredi 27 septembre
16h-19h, L'art et l'activisme (la méthode Sorplusi) avec d'bi young

SORPLUSI est une méthodologie de développement personnel qui met
l'accent sur l'actualisation holistique de soi à travers une éducation
artistique. Créée par d’bi.young anitafrika, SORPLUSI est basé sur la
poésie dub séminale théorie de sa mère au collège edna manley des arts
visuels et performances. Un atelier avec l'artiste reconnue au niveau
international d’bi.young anitafrika, une dub poétesse
Afro-Jamaïcaine-Canadienne, monodramaturge et éducatrice. Son but
ultime c'est d'aimer.

Lundi 30 septembre
14h-16h, Une Concordia plus sécuritaire: atelier sur le consentement

La conscientisation de l'agression sexuelle: Ce n’est jamais ta faute.
Cet atelier est conçu pour donner une compréhension de base de
l'agression sexuelle, y compris le consentement et les limites
personnelles. Nous allons explorer le droit de définir nos propres
expériences. Nous découvrirons pourquoi le consentement pourrait être
compliqué, l'importance de communiquer ses niveaux de confort, et les
ressources disponibles à Montréal pour les survivantes de l'agression
sexuelle.

18h-20h, Les hommes et le féminisme, une discussion avec Dan Parker et Tim Keen
Après avoir partagé ses expériences personnelles comme activiste qui
lutte contre l'oppression des genres, Dan Parker facilitera une
discussion avec des questions ouvertes sur le rôle des hommes
féministes.  Un homme féministe, qu'est-ce que ça mange en hiver? Les
hommes souffrent-ils sous le patriarcat? Que pensez-vous du soi-disant
mouvement des droits des hommes? Tous les genres sont bienvenus, y
compris ceux qui s'identifient comme hommes qui veulent partager leurs
opinions et leurs expériences. Dan Parker est un membre du conseil
d'administration du Centre de lutte contre l'oppression des genres,
ainsi qu'un chanteur et parolier de la Chorale pour la justice
reproductive.

Mardi 1er octobre
15h-18h, L'action directe pour la transformation sociale avec Dru Jay

L'action directe pourrait être un outil très puissant afin de
dramatiser des systèmes et relations injustes, provoquer des débats,
changer l'opinion publique et prendre le premier pas vers la
transformation sociale. Cet atelier participatif couvrira la base pour
planifier une action, ce à quoi attendre pendant une action, et les
manières dont on peut maximiser l'impact d'une action. Voici une
occasion pour penser comment une action directe pourrait être utile
pour votre groupe ou campagne.

Mercredi 2 octobre
15h-17h, Audience à huis clos: accès à l'information pour la recherche

Cet atelier donnera une introduction pratique sur la recherche de
l'accès à l'information (AAI). La législation de AAI donne le droit
aux personnes de faire la demande pour des documents produits par
plusieurs institutions publiques qui souvent préfèrent de les cacher
des citoyens critiques. L'accès à ces informations peut générer des
données puissantes pour des campagnes ou pour le journalisme. Apprenez
comment faire la demande AAI, une étape à la fois, et découvrez les
obstacles et des clefs pour les surmonter. Martin Lukacs est un
journaliste indépendant et rédacteur avec la Canadian Association of
Labour Media.

Jeudi 3 octobre
18h-20h30, H-937, Rehtaeh Parson était ma fille: une soirée avec Glenn
Canning (intervenant principal)

Notre intervenant principal, Glen Canning, cherche la justice pour sa
fille Rehtaeh Parsons depuis son agression sexuelle et son suicide.
Glen discutera le deuil de sa famille et l'impact de l'échec du
système scolaire et du système de justice qui n'ont pas pu protéger sa
fille. Il parlera de la réponse policière à l'agression sexuelle de sa
fille et la suite, ainsi que la réaction des médias et du public à
cette tragédie. Glen partagera ses pensées sur les forces culturelles
et politiques qui normalisent et excusent l'agression sexuelle, le
besoin d'aide psychologique financé par les fonds publics, et l'éducation de
consentement ainsi que le rôle des hommes qui veulent défier la
culture de viol et l'agression sexuelle.

Vendredi 4 octobre
18h-21h, Square Cabot (coin Atwater et Sainte Catherine)
 8ième édition annuelle de la marche et veille commémorative Sisters
in Spirit pour les femmes autochtones disparues et assassinées

Missing Justice et le Centre contre l'oppression des genres vous
invitent à venir et à soutenir la marche et veille commémorative et
annuelle des Sisters in Spirit. Bridget Tolley a fondé la Marche et
veille en 2005. Depuis, l’événement s’est répété chaque année à
l’occasion de l’anniversaire du décès de sa mère, le 4 octobre. Au fil
des ans, des marches similaires ont été organisées d’un bout à l’autre
du pays pour marquer cet anniversaire. En 2010, 86 marches ont été
organisées dans des communautés partout au Canada, un nombre record à
ce jour. Une marche a même été organisée au Nicaragua pour montrer que
la violence systémique à l’endroit des femmes autochtones est un
phénomène qui afflige les nations colonisées partout dans le monde.

*Accessible aux personnes en fauteuils roulants
*Garde d'enfants disponible avec 48 heures d'avis
*Traduction chuchotée en français pour quelques évènements

Contact:
514-937-2110

campaigns@genderadvocacy.org

desluttesgenres.org