Les réactions fusent à l’annonce des compressions imposées au RCSF…

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Depuis notre annonce au sujet des compressions imminentes visant le RCSF et ses partenaires de recherche en santé des femmes, les réactions ont fusé partout au pays.

La nouvelle a été reprise par les plus grands médias canadiens. Plusieurs blogueurs l’ont commentée et des organisations l’ont diffusée sur leurs sites Web.

Niki Ashton, députée de Churchill et critique du NPD en matière de condition féminine, a dénoncé la décision en Chambre des communes le 26 avril dernier en affirmant que « cette atteinte à l'égalité des femmes envoie un message clair : si nos recherches contredisent l'idéologie des conservateurs, on va le payer. »

La sénatrice Céline Hervieux-Payette a elle aussi manifesté son appui envers le programme en déclarant : « C'est avec une immense tristesse que je prends la parole pour déplorer la fin du Programme de contribution pour la santé des femmes. »

Merci à toutes et à tous de cette immense manifestation de solidarité!

Voici quelques-uns des reportages parus dans la presse :

Santé des femmes – Harper coupe les vivres Le Devoir

L'abolition du Programme de contribution pour la santé des femmes sème la consternation Le Devoir

Santé des femmes : Coupes sévères d’Ottawa  Le Journal de Montréal

Fin d’un financement pour la santé des femmes Radio-Canada

Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine 

Quelques commentaires (traduit) tirés de notre page Facebook ...

Je suis très peinée d’assister à ça. On ne peut que penser à tout le travail extraordinaire sur la santé des femmes et des filles qui sera perdu. Mes amitiés à toutes les employées et les bénévoles qui ont tenu le flambeau pendant si longtemps, contre vents et marées, pour faire connaître ces enjeux au Canada.

Je suis SI triste d’apprendre cette nouvelle! Vous faites toutes un boulot fabuleux. Avec votre talent, je suis certaine que chacune d’entre vous s’en sortira bien. Mais nous perdrons tout de même un porte-parole essentiel!

Je siège au Comité consultatif des expert(e)s du RCSF depuis plusieurs années, alors je suis bien placée pour SAVOIR à quel point il s’agit d’une décision idéologique et à courte vue. Amis canadiens, contactez votre député pour protester!

S.V.P., contactez votre député à propos de l’abolition du Programme de contribution pour la santé des femmes. Celui-ci avait été mis en place en 1996 dans le but d’améliorer la santé des femmes au Canada. Il réunit des universitaires, des décisionnaires et des organismes qui fournissent des perspectives régionales, nationales et internationales sur les déterminants en matière de santé des femmes.

… ainsi qu’un échantillon des commentaires sur « Twitter » (traduit) qui circulent :

Ellen Woodsworth @ellenwoodsworth : Je vous invite à organiser des rassemblements le jour de la fête des Mères.

Karine Myrgianie @KarineMyrgianie : J’aimerais que ces compressions n’aient pas lieu, car vous faites un travail épatant pour les femmes, les filles et les jeunes femmes! #CWHNcuts

Girls Action @_GirlsAction : nous adorons collaborer avec le BC Centre et le travail que font les autres dont @RQASF!

Farah Mawani @farah_way : Je siège au Comité consultatif des expert(e)s du RCSF, alors je suis bien placée pour SAVOIR à quel point c’est une décision à courte vue 

Gardez le contact par l’entremise de notre site et de notre page Facebook ou suivez-nous sur Twitter pour connaître la suite de cette affaire, ainsi que le travail que nous accomplissons pour améliorer la santé des femmes au Canada.

Nous vous invitons également à vous abonner au Bloc-notes de Brigit (voir la forme au dessous), notre bulletin électronique gratuit, pour suivre l’actualité en matière de santé des femmes au Canada et partout dans le monde.

Les réactions aux autres coupures aux serviices de santé des femmes:

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC)