Des « pilules miracles » préventives : une tendance alarmante selon une chercheure