Le cancer du sein : vaut mieux le prévenir…

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

C’est une réalité. Chaque année, plus de 5 000 Canadiennes meurent du cancer du sein.

Le cancer du sein est une question d’ultime importance. Environ 1 femme sur 8 en sera atteinte, et 1 sur 29 en mourra.

Mais il est également vrai que chaque année,

Cela vous surprend?

Peut-être est-ce à cause du fait que le cancer du sein a attiré beaucoup plus d’attention au cours des dernières décennies que ces deux maladies, encore plus mortelles.

C’est peut-être aussi parce que la campagne « La Course à la vie » et les autres campagnes du ruban rose ont remporté un vif succès pour ce qui est d’accroître la visibilité du cancer du sein. Il importe de promouvoir cette cause mais nous souhaitons un meilleur équilibre. Bien qu’un plus grand nombre de femmes recevront un diagnostic de cancer du sein, un nombre supérieur de femmes mourront d’autres maladies.

Malheureusement, aucune de ces campagnes n’ont mené à un remède contre le cancer, malgré les milliards de dollars qu’elles ont recueillis  avec précisément cet objectif. Ces initiatives priorisaient la mise au point d’un remède et accordaient peu d’attention aux CAUSES du cancer du sein et à sa PRÉVENTION.

Le cancer du sein, le cancer du poumon et les maladies cardiovasculaires ont toutes des causes évitables.

Ne serait-il pas enfin temps de consacrer de l’énergie à la prévention?

Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage sur notre campagne, qui vise à promouvoir la prévention du cancer du sein et à communiquer de l’information sur toutes les organisations qui œuvrent à cette cause.

Qu’y a-t-il au-delà du rose?

Pourquoi parler de la prévention du cancer du sein?

Le cancer du sein et votre milieu de travail : en quoi sont-ils liés?

Qui soutient la prévention du cancer du sein? Impliquez-vous!