Likhaan et la lutte pour faire reconnaître les droits génésiques aux Philippines

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable
Publication Date: 
lun, 2012-11-26

 

Par Rita Morbia

Dr. Junice Melgar

Dre Junice Melgar (photo : Likhaan)

Comme de nombreuses personnes travaillant à la défense de la santé des femmes aux Philippines, Dre Junice Melgar (photo à droite), directrice et cofondatrice de Likhaan, fait remonter ses débuts comme activiste à l’époque où le pays était sous le joug de la dictature de Marcos. Elle se souvient des barbelés entourant son école secondaire et des militaires fouillant dans les effets personnels des étudiants. Plus tard, alors qu’elle était étudiante en médecine, elle a participé à la lutte pour la libération nationale. C’était une époque difficile, marquée par le secret, la peur et la violence.

Junice prodiguait alors des services médicaux gratuits en milieu rural, en particulier aux femmes. En les écoutant, elle a constaté combien les attitudes patriarcales étaient profondément ancrées et causaient de la souffrance à d’innombrables femmes. Cette constatation a éveillé la féministe en elle.

L’action des femmes dans les collectivités où elle travaillait l’a aussi inspirée. Ces dernières faisaient leur propre analyse politique et proposaient des solutions.  « Mon travail, précise Junice, consistait à m’assurer que ces femmes parlent et agissent en leur propre nom. »

Après le départ de Marcos, Junice et d’autres activistes pour la santé, dont Dre Sylvia Estrada-Claudio, actuellement présidente du conseil d’administration de Likhaan, ont fondé Likhaan, l’un des principaux organismes voués à la santé des femmes aux Philippines. Likhaan exerce ses activités dans trois domaines de base : la prestation de services de santé primaires par des agentes de santé communautaire dans des cliniques destinées aux femmes, le soutien à l’organisation communautaire pour les groupes de femmes et les groupes de jeunes, et un plaidoyer pour les questions nationales fondé sur la recherche.

Sylvia se rappelle l’approche adoptée par Likhann à ses débuts : « Comme n’importe quelle organisation communautaire, nous avons commencé par écouter les femmes nous parler de leurs problèmes et des causes de ces problèmes. Nous les avons également écoutées parler de leurs rêves et comment elles pensaient pouvoir les réaliser. Puis, nous avons commencé à partager nos propres points de vue et opinions avec elles.  Bref, nous les avons prises au sérieux. Pour un grand nombre de ces femmes, c’était la première fois que quiconque les considérait comme des acteurs politiques sérieux. C’était une première étape importante. »

La philosophie et l’approche de Likhaan demeurent essentiellement les mêmes aujourd’hui. Elles visent à faire reconnaître les droits des femmes aux échelles locale et nationale, et privilégient l’autonomisation ainsi que la création d’un espace de dialogue, d’apprentissage et de transformation.

Likhaan - la communauté

La communauté de Likhann, Manille (photo : Rita Morbia)

Les cliniques de Likhaan

Likhaan a des cliniques dans six grandes collectivités pauvres du Grand Manille et deux programmes d’organisation communautaire dans le centre des Philippines. Le personnel des cliniques est formé de femmes, qui sont souvent déjà des leaders de confiance dans ces collectivités et ont suivi une formation pour devenir agentes de santé communautaire.  Elles assurent la prestation de soins de santé primaires complets, tout en mettant l’accent sur la santé génésique et sexuelle. Ces cliniques voient plus de 30 000 patientes chaque année. Elles y viennent pour obtenir des soins obstétricaux prénatals et postnatals, de l’information sur les contraceptifs et l’accès à ces derniers, des soins pour traiter des complications suivant un avortement (l’avortement est illégal aux Philippines) et de l’hébergement et des solutions pour les femmes victimes de violence conjugale. Les jeunes viennent aussi y chercher de l’information sur la santé sexuelle. Les cliniques servent souvent de centres d’information et d’organisation pour la collectivité.