Les femmes et la santé du cœur

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand
Version imprimableVersion imprimable

Les maladies du cœur représentent la principale cause de décès chez les femmes de plus de 55 ans. En fait les femmes ont dix fois plus de risque de mourir d'une maladie du cœur que de mourir de n'importe quelle autre maladie. Même si vous ne mouriez pas à la suite d'une crise cardiaque, vous pouvez cependant demeurer limitées dans vos activités et vos déplacements. Les femmes de toutes les races et de tous âges peuvent souffrir de maladies du cœur. Nous devons toutes savoir comment les maladies du cœur nous affectent, nous les femmes, car cela pourrait nous sauver la vie.

En quoi les crises cardiaques chez la femme sont-elles différentes de celles chez l'homme ?

Voici, de façon générale, ce qui différencie les femmes et les hommes concernant les crises cardiaques :

  • Chez la femme, les facteurs de risques sont différents de ceux de l'homme.
  • Chez la femme, le diabète augmente davantage les risques de crise cardiaque que chez l'homme.
  • Certains des examens et des soins pour une crise cardiaque peuvent ne pas être aussi efficaces chez la femme que chez l'homme.
  • Les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme sont plutôt inhabituels comparés à ceux de l'homme.
  • Il arrive que la femme atteinte d'une maladie du cœur ne soit pas prise au sérieux. Dans ce cas, elle ne reçoit donc pas les examens et les soins appropriés.

Trop souvent, chez les femmes une crise cardiaque passe inaperçue. Une femme, sa famille ou son médecin peuvent croire que d'autres problèmes de santé peu importants sont responsables de ces symptômes ou encore, que ces symptômes disparaîtront d'eux-mêmes. Ils peuvent également croire qu'il ne s'agit que des effets secondaires d'un médicament. De ce fait, les femmes ne bénéficient donc pas toujours de tous les soins thérapeutiques nécessaires afin de prévenir les risques de complications ou de décès causés par une crise cardiaque.

Autre fait important, les femmes âgées sont nettement défavorisées par rapport aux hommes. Après la ménopause, elles deviennent plus vulnérables face au tabagisme et au cholestérol notamment. De plus, comparativement aux hommes, elles vivent plus souvent seules, sont plus nombreuses à vivre avec un minimum de revenu et un niveau de scolarité plus bas que celui des hommes âgés; des facteurs qui jouent négativement sur leur état de santé.

Comment les crises cardiaques se manifestent-elles chez les femmes ?

Jusqu'à récemment, les maladies du cœur étaient considérées comme des maladies d'hommes et la recherche portait essentiellement sur eux. Les chercheurs ont cru que les femmes avaient les mêmes symptômes que les hommes. En fait, les études les plus récentes démontrent que les crises cardiaques chez les femmes se manifestent de façon très différente de chez des hommes et à des âges différents. De plus, les signes qui annoncent une crise cardiaque, de même que les effets, sont souvent différents.

Alors que chez les hommes la crise cardiaque est relativement facile à identifier (forte douleur à la poitrine et au bras gauche), chez les femmes les symptômes sont plutôt vagues :

  • serrement et douleur imprécis à la poitrine qui peut s'étendre jusque dans le cou, les mâchoires et les épaules;
  • des brûlures d'estomac;
  • des nausées et/ou des vomissements;
  • de la difficulté à respirer;
  • essoufflement;
  • sensation de faiblesse générale;
  • pâleur;
  • angoisse; et
  • sueur.

Ces différents symptômes peuvent apparaître puis disparaître spontanément. Une femme victime d'une crise cardiaque peut présenter quelques-uns de ces symptômes alors qu'une autre peut tous les ressentir en même temps. Si vous présentez certains de ces symptômes ou croyez avoir une crise cardiaque, n'hésitez pas à appeler le service d'urgence (911) ou à demander à quelqu'un de vous conduire à l'hôpital immédiatement.

Comment puis-je avoir un cœur en santé ?

Comme il n'est jamais trop tôt pour avoir un cœur sain et fort, voici quelques habitudes qui feront du bien à votre cœur :

  • S'abstenir de fumer est de loin la mesure la plus efficace pour diminuer vos risque de crises cardiaques. En fait, si vous êtes une femme de 50 ans et moins et fumez, vos risques de mourir d'une maladie du cœur sont 3 fois plus élevés que celui d'une ex-fumeuse. Si vous êtes une fumeuse de 35 ans et plus et prenez la pilule contraceptive, vos risques sont plus élevés encore. Si vous le pouvez, diminuer ou cesser de fumer.
  • Faites de l'activité physique. Trouvez-vous une activité qui vous plaira, bougez! Pour rester en santé le cœur est un muscle qui a besoin d'exercice régulièrement. Trente à soixante minutes d'exercice la plupart des jours sont recommandées pour garder le cœur en forme. La marche, monter et descendre des escaliers, danser, les étirements, etc. sont toutes des activités qui peuvent être intégrées à votre quotidien et qui aidera votre cœur à rester en santé.
  • Ayez un « poids santé ». Le risque de crises cardiaques est 3 fois plus élevé chez les femmes qui ont un surplus de poids que chez celles qui ont un « poids santé ». Chaque femme a un poids santé unique puisqu'il est établit en fonction de son âge et de sa taille. Consulter votre médecin afin de déterminer votre « poids santé » et décidez avec elle la meilleure façon de l'atteindre ou de le maintenir.
  • Mangez des aliments sains et réduisez votre taux de cholestérol. Il existe dans notre alimentation des « bons » gras et des « mauvais » gras. La consommation de gras (aussi appeler cholestérol) est essentielle à notre régime alimentaire. Nous devons toutefois prendre soin de ne pas consommer trop de matières grasses (mauvais gras) puisqu'elles peuvent bloquer nos artères et nous exposer au risque d'avoir une crise cardiaque ou un accident cérébral vasculaire (AVC).
  • Réduisez votre stress et prenez le temps de relaxer. Chez certaines personnes, le stress fera augmenter le taux de cholestérol et la tension artérielle, deux facteurs qui sont associés aux maladies du cœur. De façon générale, les femmes sont plus sujettes à vivre du stress que les hommes. En effet, à titre d'exemple, plusieurs femmes doivent à la fois travailler, prendre soin des enfants, s'occuper de l'entretient ménager et parfois même prendre soin d'un parent malade. De plus, de façon générale, les femmes gagnent moins d'argent que les hommes sans compter que plusieurs sont monoparentales et responsables de subvenir seules aux besoins matériels et affectifs de leur famille.
  • Si vous êtes en ménopause, prenez les moyens de la gérer. La ménopause est un facteur de risque important et spécifique aux femmes. Au moment de la ménopause, alors que le taux d'œstrogènes diminue, vos risques d'être victime d'une crise cardiaque ou de subir un accident vasculaire cérébral sont multipliés par 4. En effet, l'un des rôles des hormones féminines est de protéger le cœur et les vaisseaux sanguins. Néanmoins, différentes alternatives s'offrent à vous afin de gérer la ménopause. Comme nous sommes toutes différentes, consulter votre médecin afin d'identifier les options qui vous conviennent le mieux. Plusieurs femmes reçoivent des soins de santé de naturopathes professionnels pour alléger les symptômes de la ménopause. Si vous choisissez cette voie, nous vous suggérons d'en discuter avec votre médecin de tout traitement en médecine douce que vous suivez. Certains médicaments naturels peuvent avoir des effets secondaires ou interagir de façon nocive sur les médicaments traditionnels. Vous devez aussi discuter avec votre praticienne de médecine douce de tous les médicaments que vous prenez.

Où puis-je trouver plus d’information ?