Parlons sexualité avec Lyba

PARLONS SEXUALITÉ AVEC LYBA - Êtes-vous confuse concernant le test Pap?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca

Lorsque les recommandations de l’Association médicale canadienne concernant les nouvelles lignes directrices en matière de dépistage du cancer du col de l’utérus ont été publiées récemment, plusieurs de mes collègues œuvrant en santé sexuelle ont été fort surpris et m’ont demandé si ces recommandations faisaient partie d’un programme d’austérité. À mon avis, pas cette fois.

Les femmes et les professionnels de la santé savent très bien que le test Pap s’inscrit dans les pratiques essentielles en matière de santé des femmes. Cette procédure de dépistage a réduit le taux de mortalité due au cancer de l’utérus de 70 pour cent. La raison pour laquelle ce test est si efficace est la suivante. Lorsque des cellules irrégulières sont détectées chez une femme, celle-ci peut être suivie et traitée si nécessaire pour empêcher que ces cellules ne deviennent cancéreuses. Le cancer de l’utérus se développe très lentement (10 à 20 ans).

Jusqu’à récemment, les femmes étaient fortement encouragées à subir un test Pap à tous les ans. Il était souvent fait lors du bilan de santé annuel. Certaines cliniques le faisaient coïncider avec le renouvellement de la pilule anticonceptionnelle pour s’assurer que le dépistage était fait.

L’âge recommandé pour subir le premier test et l’intervalle entre les tests constituent les changements les plus notables proposés par l’AMC.

Méthode contraceptive : le choix de qui?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring

Demandez à une femme si elle pratique la contraception et elle vous dira probablement si elle prend « la pilule » ou pas. En effet, pour la plupart des femmes, les deux sont synonymes. Souvent, une femme dira à son médecin de la « mettre sur » la pilule contraceptive, ce qui évoque l’image d’une consultation éclair, carnet de prescription en main. Alors, l’expression « consentement éclairé » a-t-elle vraiment un sens lorsqu’il s’agit de contraception?

Les femmes ayant besoin de la contraception sont susceptibles de changer plusieurs fois de méthode au cours de leurs années de fécondité, en fonction de leur âge, de leur état de santé, de leurs revenus, de leurs partenaires et du nombre de leurs enfants. Il est essentiel d’être informé de ces circonstances pour aider une femme à trouver la méthode qui lui convient à un moment précis de sa vie. En dépit des préjugés et partis pris que les fournisseurs de soins de santé peuvent avoir à l’égard de certaines méthodes, il devrait être de mise que le choix en revienne aux femmes.

La sexualité des jeunes – débridée, vraiment?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca

On a aujourd’hui l’impression, il est vrai, que les appareils portatifs donnent aux jeunes un accès quasi illimité aux images à caractère sexuel (y compris des photos de leurs amis qu’ils n’avaient pas demandé à voir) et l’occasion de découvrir tout ce qui peut s’apprendre sur le sexe, le bon comme le mauvais. Les photos non sollicitées font évidemment partie de cette dernière catégorie, mais les aspects positifs méritent d’être soulignés : les portables permettent aux jeunes de trouver une clinique, de texter une demande d’information à un service de santé ou même d’informer anonymement un partenaire qu’il a une MTS et devrait subir un test de dépistage.

Vu la multitude de renseignements provenant de sources de toutes sortes, on observe de réels progrès en matière de santé sexuelle chez les adolescents et les jeunes adultes; de sérieux problèmes subsistent également. Mais où en sont les jeunes, exactement?

Poils corporels

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

... brillance et volume, les mots qui ne conviennent pas

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring

Dans les publicités pour shampooing qui passent à la télévision, sa chevelure brillante et vibrante est « une gloire » pour la femme  qui y passe ses mains, l’agitant d’un côté à l’autre comme une crinière pleine de vie, hypnotisant les téléspectateurs, les invitant à y passer leurs mains eux aussi. En revanche, si vos jambes sont couvertes de poils, personne ne semble avoir envie d’y passer les mains, du moins dans les publicités.

Évidemment, les critères de beauté varient à travers les époques et les cultures. En Amérique du Nord, l’épilation s’est étendue aux hommes également. De nos jours, les « ours » (les hommes poilus) sont devenus une catégorie particulière pour leurs admirateurs, masculins pour la plupart.

On a prétendu que la prévalence d’images pornographiques de femmes sans poils, aux vulves de fillettes, était à l’origine de l’épilation des poils pubiens pratiquée en masse actuellement. Quelle qu’en soit la raison, un très grand nombre de femmes épilent leurs corps – à en croire la prolifération des salons d’épilation dans mon voisinage.

Dans le vestiaire de ma salle de gym, où la plupart des femmes ne sont pas du tout intimidées, j’ai vu de tout, des vulves nues à la « piste d’atterrissage », en passant par la couverture de poils classique. C’est un fait, il y a bien une mode en matière de vulves. J’ai vu également quelques femmes avec du poil aux jambes. Je l’admets volontiers, c’était plus à la mode dans les années 1960 et 1970, mais c’est surprenant parce que c’est très éloigné de la norme actuelle.

Femmes, sexe et consommation d’alcool et de drogues : l’œuf et la poule?

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca

Chez les jeunes, le risque d’acquérir un « trouble de dépendance » à l’alcool ou à la marijuana serait associé au nombre de partenaires sexuels, selon un article récent publié dans la revue Archives of Sexual Behavior.

Les auteurs de l’étude rapportent que l’alcool et la marijuana pourraient favoriser des comportements à caractère sexuel. Toute une surprise! S’ils établissent un lien de cause à effet entre le nombre de partenaires sexuels et la consommation excessive d’alcool et de drogues, c’est que ces deux phénomènes font partie d’un groupe de comportements à risque qui prévalent à l’adolescence et au début de l’âge adulte. Ce lien serait plus fort chez les femmes que chez les hommes. Les auteurs ajoutent que l’industrie des boissons alcoolisées pousse l’équation alcool et divertissement; elle inciterait les jeunes femmes à chercher à se mesurer aux garçons à ce chapitre.

La pornographie : une question délicate

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca 

Il y a environ 40 ans, les féministes entreprirent d’établir une distinction entre la pornographie et le cinéma érotique. Évidemment, nulle ne pouvait cerner de façon précise ce qui en faisait la différence. Lorsque Linda Lovelace, la vedette du film « Deep Throat », a révélé les abus qu’elle a subis en 1972 pendant le tournage du film, ou lorsque le film de Bonnie Sherr Klein, « Not a Love Story » nous a révélé l’exploitation scandaleuse qui mine le divertissement pour adulte, la pornographie a suscité la colère des femmes. Pour certaines d’entre nous, toute forme de pornographie a pour base l’exploitation, l’humiliation et la violence.

Puis, vinrent des femmes qui ont commencé à produire des films érotiques pour un public féminin, suivies d’autres qui ont produit des films pornographiques pour ce même public. Aujourd’hui, il y a de nombreuses femmes qui se considèrent féministes et qui aiment leurs films pornos. 

Que faire dans tout ça?

Je pensais justement à l’orgasme

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca 

Pendant des années, les femmes se faisaient dire qu’elles étaient responsables de leurs orgasmes et qu’elles ne devaient pas s’attendre à ce qu’on leur offre sur un plateau d’argent.  Or, la plupart d’entre nous se débrouillent très bien, merci.

Évidemment, certains facteurs peuvent empêcher une femme d’atteindre l’orgasme, comme la présence de traumatismes antérieurs, une éducation sexuelle répressive, la timidité, un flot incessant de pensées, une incapacité à se détendre, des problématiques liées au contrôle, des difficultés dans la relation ou d’autres facteurs de stress. Quel rôle le(la) partenaire joue-t-il(elle) quant au désir d’une femme et sa capacité de jouir?

Les deux-tiers des femmes qui ont des partenaires masculins n’atteignent pas l’orgasme pendant un coït vaginal. Ces femmes minimisent leur désir d’avoir des orgasmes et disent qu’elles apprécient les sensations et l’intimité qu’elles vivent pendant les rapports sexuels. Cependant, les partenaires des femmes, masculins ou féminins, se sentent parfois floué(e)s, tant par l’absence de désir de leur partenaire d’atteindre l’orgasme que par le fait qu’elle ignore comment jouir. Rien de neuf, puisque Shere Hite soulignait la présence de ce problème dans les années 1970 (Rapport Hite, 1976). La communication est évidemment la clé. Mais l’attitude « je veux vraiment que tu aies un orgasme » peut être perçue comme de la pression. La question « comment puis-je te faire jouir? » prend pour acquis que c’est ce que vous voulez. D’autre part, « je veux avoir un orgasme/laisse-moi te montrer comment t’y prendre » a l’air d’une recette.

Les agressions sexuelles – en quête d’une profonde transformation des mentalités

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue par Lyba Spring


Vous pouvez aussi entendre Lyba au choqfm.ca 

Fin 2012, une attaque vicieuse contre une jeune femme de 23 ans, qui a succombé à ses blessures peu de temps après, déclenchait en Inde un mouvement de protestation qui pourrait avoir des répercussions profondes sur la culture de ce pays, du moins c’est ce qu’on peut espérer. Personne ne s’étonnera d’apprendre qu’aucun mouvement semblable n’existe au Congo, où le viol continue à être utilisé comme arme de guerre tant contre les hommes que les femmes. Lors de la dernière élection présidentielle américaine, les remarques absurdes et enrageantes prononcées sur le viol et la grossesse ont alimenté la presse et suscité chez les groupes de femmes plus de réactions que ceux-ci n’en avaient manifestées depuis un bon moment. L’été dernier, après une série d’agressions sexuelles dans un quartier de Toronto, les gens se sont rassemblés en grand nombre pour prendre part à des manifestations qui ont fait grand bruit.

Pourtant, après des décennies de féminisme et de discours sur « la culture du viol », rien n’indique qu’une transformation radicale des mentalités se soit produite au Canada.

Pendant trente ans, j’ai passé beaucoup de temps dans les salles de classe aux niveaux intermédiaire et secondaire à parler d’égalité entre les sexes. Entre autres, j’ai conçu un module d’éducation sur le thème de l’agression sexuelle, en particulier dans les fréquentations.

Des relations sexuelles fabuleuses

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue

Par Lyba Spring

Vous arrive-t-il de regarder un film et d’être complètement fasciné(e) par une délicieuse scène de sexe languissante et langoureuse, ou une scène de sexe totalement débridée et torride qui vous donne envie de hurler à la lune en vous exclamant « C’est ça que je veux! »? 

Dan Savage, spécialiste chroniqueur des questions de sexe, dit que nous devons être des partenaires « attentifs, généreux et enthousiastes ». Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais à mon avis, quelques détails de plus seraient utiles.

Dans le cadre d’une recherche fort intéressante, un groupe éclectique de participant(e)s ont décrit ce qui fait qu’une relation sexuelle est fabuleuse.  J’ai dressé une liste des thèmes mentionnés dans ces entretiens, je l’ai sauvegardée puis j’en ai oublié l’origine. Ces thèmes sont :

  • la présence;
  • le lien;
  • l’intimité sexuelle et érotique profonde;
  • la communication;
  • la prise de risque mutuelle et l’exploration;
  • la sincérité;
  • la vulnérabilité;
  • la transcendance.

Voici donc mon interprétation personnelle de ces thèmes. Vous pouvez, si vous le souhaitez, consulter cette étude pour en comparer le contenu.

La présence : De nos jours, l’accent est mis sur l’importance d’être pleinement présent(e) dans toutes nos activités. Lorsque vous êtes avec une personne, ici et maintenant, et que cette personne est avec vous, votre présence crée les fondements de l’intimité physique et émotionnelle. Si vous êtes vraiment présents l’un(e) à l’autre, chaque geste que vous posez, chaque caresse que vous faites et chaque baiser que vous échangez vous font vibrer.

Les unions monogames

Taille du texte: Normal / Moyen / Grand

Parlons sexualité - blogue

Par Lyba Spring 

Récemment, dans une entrevue à la radio, un sexologue disait que flirter avec d’autres personnes pourrait être un ajout positif dans une relation monogame si les individus du couple ont confiance en eux-mêmes et en la relation. Le flirt peut être une source d’excitation dans un couple et stimuler le romantisme et l’intimité. Il peut être perçu comme complémentaire (quelqu’un est intéressé(e) à mon(ma) partenaire, ce qui signifie que j’ai choisi un(e) partenaire désirable), ou il peut être une source de stress, une autre raison pour se quereller ou s’inquiéter.

Nous prenons parfois pour acquis que les partenaires d’unions monogames ne vivent pas d’expériences extraconjugales. Mais cela dépend de « l’entente » qu’ils(elles) ont établie. Cette entente peut être : Nous ne vivons pas d’expériences extraconjugales. Nous en vivons mais nous le disons à notre partenaire. Nous en vivons mais nous partageons aussi tous les détails pour notre plaisir mutuel. Nous en vivons, mais nous avons des pratiques sexuelles sans risque. Toutes ces options peuvent fonctionner, en autant que vous établissez une entente au préalable. Dan Savage, un chroniqueur américain sur des questions de sexe, aime utiliser le terme « monogamish » [généralement monogames] pour les couples qui sont surtout monogames.

Les adolescents et les jeunes adultes ont tendance à s’engager dans des unions monogames successives, c.-à-d. une union avec un(e) partenaire pendant un certain temps, suivie d’une rupture, d’une période de deuil, puis d’une nouvelle relation.

Il y a d’autres types de relations à long terme qui ne sont pas monogames.

Syndiquer le contenu