Mythe : la gestion intégrée des soins de santé mène à une dimunition importante des services