Et si les désastres naturels pouvaient briser le cycle de la violence conjugale?